Energie positive

  • Une centrale solaire participative sur le toit du Stade de Genève

    Avec les dirigeants du Stade de Genève et les Autorités de Lancy, nous avons annoncé, ce matin, que la Fondation du Stade de Genève et SIG construisent une centrale solaire sur le toit de ce grand stade UEFA. Ce dernier consommera 30% de l’électricité produite. Les 70% seront commercialisés sous une forme participative. SIG lance l’opération « Mon m2 solaire » pour permettre aux Genevoises et Genevois d’acquérir une part de cette centrale photovoltaïque. C’est la deuxième centrale participative construite par SIG. La première, celle de la salle omnisports de Lancy, a suscité un véritable enthousiasme du public. Toutes les parts ont été vendues en 10 jours.

    Lire la suite

  • Opération « Nouvelles Lumières » : la Ville de Genève accompagne la transition énergétique …

    La Ville de Genève et SIG agissent ensemble pour réaliser des économies d’énergies. Pour préserver notre environnement et contribuer à réduire la facture d’électricité des ménages genevois, trois opérations « nouvelles lumières » seront menées en 2019. Ainsi, quelques 870 logements bénéficieront d’une sensibilisation aux éco-gestes et de matériel énergétiquement économe.

    Lire la suite

  • Carpe diem du 28 mars 2019 … Moment de bonheur intense avec l’OSR …

    Moment de bonheur à apprécier dans toute son ampleur. Nous avons assisté, hier soir, au concert de l’Orchestre de la Suisse romande (OSR), au Victoria-Hall de Genève, sous la direction du sympathique et talentueux Jonathan Nott. Le soliste de la soirée était le prodigieux et jeune pianiste Jean-Frédéric Neuburger, que nous avions déjà adoré à l’Alhambra de Genève.

    Lire la suite

  • Carpe diem du 27 mars 2019 … Réussir sa vie plutôt que réussir dans la vie

    Depuis l’enfance, beaucoup subissent la pression de réussir dans la vie. Il faut être performant à l’école, si possible foncer vers l’Université ; obtenir un job bien payé ; devenir un cadre brillant et efficient ; posséder une belle maison, et certainement une bagnole allant bien avec ; se marier et avoir des enfants ; … Stop !!!!!!!! Rien à foutre ! Réussir dans la vie peut certes contribuer à réussir ta vie, mais s’avère souvent une pression sociale insoutenable. L’important, la seule chose essentielle, n’est pas de réussir dans sa vie, mais de réussir ta vie ! Réussir sa vie n’est pas basé sur l’accumulation matérielle ou sur le prestige. Simplement sur l’addition des plaisirs, sur l’inventaire des petits bonheurs. Il faut profiter de la vie, abuser de ses plaisirs, engranger de la joie, vivre sereinement, rechercher la plénitude pour se sentir bien et générer de bons sentiments envers les autres.

    Je partage la vision du philosophe et poète Ralph Waldo Emerson : « Rire souvent et beaucoup, gagner le respect des gens intelligents et l’affection des enfants, savoir qu’un être a respiré plus aisément parce que vous avez vécu. C’est cela réussir sa vie. »

  • Modifions nos horaires pour freiner les bouchons

    La plupart des villes sont congestionnées par les bouchons de voitures. Certains préconisent, comme solution, la construction de nouvelles routes. Ce soi-disant « remède » n’est pas toujours facile à implanter, vu la rareté des terres, la densification déjà forte et la génération, par ce type d’ouvrages, de nuisances (bruit, pollution, …). D’autres moyens d’actions sont possibles, bien plus humains et écologiques. Le delta de circulation entre les jours les plus et les moins fréquentés, sur les routes au cœur des cités, se situe souvent entre 7 à 15%. La plupart des entreprises ont établis des horaires assez similaires. Parfois pour de bonnes raisons (par ex : ouvertures des établissements au public), souvent par habitude. Si l’arrivée des employé-e-s qui le peuvent et le veulent était légèrement décalée, la fluidité sur les routes pourrait être atteinte, ou du moins améliorée. Plusieurs tâches professionnelles peuvent être effectuées à n’importe quel moment. Pourquoi vouloir absolument les coincer dans une tranche horaire très rigide. Couplé à la liberté de travailler ailleurs qu’au bureau, les outils informatiques étant très portables, cet horaire plus libre diminue les déplacements et la pollution et offre, aux collaboratrices et collaborateurs, le choix de travailler quand, où et comment ils le veulent. Cette flexibilisation, acceptée par toutes les parties, est un moyen, pour chaque collaborateur-trice, de bien équilibrer sa vie professionnelle avec sa vie privée. Cheffe et chef d’entreprises, offrons cette liberté bonne pour le social et l’environnement. Grâce à cette gestion à la confiance, vous recevrez de la confiance en retour et de la motivation garante d’un meilleur engagement. Libérons les horaires pour libérer les routes et la vie des collaborateur-trice-s des entreprises.