15/04/2007

Un p’tit jour de politique : 15 avril 2007

La citation du jour :

Ségolène Royal : « La pensée socialiste moderne croit en la prééminence de la responsabilité politique et choisit la solidarité des uns avec les autres plutôt que la lutte de tous contre tous. Au règne destructeur du seul profit à court terme, notre modernité socialiste oppose la nécessité d’investissements industriellement productifs et socialement rentables dans l’éducation, la recherche et l’innovation car il en va des emplois de demain.»

 

Pas de cadeaux fiscaux pour les grands actionnaires
En Suisse, les personnes possédant au moins 10% des actions d'une société anonyme ne seront imposées que sur le 60% du total des revenus (dividendes) qu'elles tirent de ce capital. Cette taxation partielle des dividendes est injuste.
Tous les revenus des salarié-e-s sont imposés jusqu'au dernier centime. C'est le cas pour l'immense majorité des 4 millions de contribuables. Seuls 40'000 d'entre-eux, les plus aisés, verront baisser leurs impôts grâce à la réforme II de l’imposition des entreprises, votée dernièrement par les Chambres fédérales.
 
Par ailleurs, les cantons seront dépouillés d’environ 900 millions de francs chaque année.
Pour l'AVS, les pertes s'élèveront à environ 150 millions de francs par an.
Cerise sur le gâteau : Avec la nouvelle possibilité d'imputer les impôts sur le bénéfice aux impôts sur le capital, les cantons et les communes subiront une perte supplémentaire de l'ordre d’un milliard de francs.
Différents cantons pratiquent déjà le dumping fiscal en taxant très partiellement les dividendes. La Confédération aurait impérativement dû leur fixer des limites, mais ce n'est toujours pas le cas. Si quelques rares cantons ont intérêt à voir relancée la concurrence en matière fiscale, la plupart d'entre eux et la grande majorité de la population ont tout à y perdre.
Enfin, l'argument relatif à une éventuelle perte d'attractivité de la Suisse en comparaison internationale ne tient pas. Notre pays est très bien placé dans ce domaine.
Signons le référendum contre cette réforme archaïque et injuste :
http://www.spschweiz.ch/fileadmin/downloads/Diverses/Doss...

Danger néo-nazis en Allemagne
Cinq jeunes néo-nazis allemands ont été condamnés à neuf mois de prison avec sursis par le tribunal de Magdebourg. Ces jeunes avaient brûlé, durant une fête de village, le « Journal d’Anne Franck » en criant des slogans racistes. Ces militants nazis devraient plutôt être condamnés à étudier l’Histoire pour comprendre l’horreur nazie.
Il y a quelques années, un sociologue avait fait travailler des jeunes nazillons à l’entretien des camps de la mort hitlériens, sites sauvegardés pour ne pas perdre la mémoire collective. Au terme de leur peine, la plupart des jeunes fascistes avaient changé d’idéologie. Ils avaient compris.
Plus que jamais, nous devons apprendre à nos enfants l’histoire, leur montrer des témoignages de cette époque cruelle, leur faire visiter le village massacré d’Ouradour-sur-Glane, leur faire lire des ouvrages tels que le « Journal d’Anne Franck » et les amener voir le film Shoah de Claude Lanzmann. N’oublions jamais !

 

 

15:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.