23/04/2007

En prison, sans passer par le start

Un groupe d’experts affirment qu’à Genève, on emprisonne un peu rapidement et massivement les auteurs de petites infractions. Il y a des années que j’affirme qu’il est important de redéfinir les peines et les conditions d’incarcération avant de multiplier les nouvelles places d’emprisonnement.

 

 

J’ai d’ailleurs voté, au groupe socialiste genevois, contre l’agrandissement de la prison de Champ-Dollon, tant que les règles d’emprisonnement n’étaient pas davantage clarifiées et que les possibilités de collaboration régionale n’étaient pas plus incitées.

 

 

On a connu des situations où Champ-d’Ollon débordait alors que des places vacantes existaient dans le canton voisin.

 

 

Est-il utile d’emprisonner certaines personnes qui ont commis des délits mineurs, alors que dans les autres pays ou canton, pour la même faute, elles sont condamnées à d’autres sanctions plus pédagogiques que l’envoi en cellule, telles que des travaux d’utilité publique ou des formations ?

 

 

Réinventer la prison. Redéfinir les peines. Accroître les synergies régionales. Là sont les priorités !

 

22:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.