03/05/2007

Débat Ségo / Sarko

Nous assistons au débat télévisé Ségolène Royal / Nicolas Sarkozy chez les Charbonnier. Les deux candidats sont d’excellents débatteurs. En tentant d’être objectif (ce n’est pas toujours ma spécialité), je pense que Ségolène est meilleure et surtout plus authentique. J’apprécie tout spécialement son indignation contre Sarko qui vante l’intégration des enfants handicapés à l’école, alors que le gouvernement dans lequel il était l’un des meneurs, les a purement exclus. Elle développe, à l’écran, un vrai programme de gauche et développe un projet de société représentant une alternative crédible à la politique menée jusqu’alors par l’UMP.

 

 

Elle est époustouflante et mène la discussion sans complexe.

 

 

Je voterai, dimanche, avec enthousiasme pour Ségolène Royal !

 

17:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Cher Monsieur,
Vous avez raison sur au moins l point , les deux adversaires ont démontré d'excellentes qualités de débatteurs. En contrepartie, je n'ai pas la même "lecture" du débat et pense que Mme Royal a surtout été performante dans le flou technocratique renvoyant les sujets les plus délicats à des discussions entre "partenaires sociaux".
La France a besoin de se secouer, de se réveiller, d'arrêter avec les sacro-saintes et interminables discussions qui aboutissent surtout a des compromis de dernière seconde et qui font que pendant que les uns "discutent" les autres "trinquent" et continuent d'attendre quelque chose débloque leurs difficultés.
Les débats participatifs nombre de gens s'en passent ! Il est temps d'agir et non plus de causer, il est temps aussi que chacun se prenne par la main et dise que puis-je faire pour m'en sortir, pour changer mon quotidien, au lieu d'attendre que "papa état" fasse l'effort pour moi. Je sais bien que cela ne cadre pas avec l'idéal socialiste, mais c'est peut-être pour la France la dernière chance de redevenir le pays rayonnant qu'elle était et non plus de se contenter des quelques coups de gueule par-ci par-là pour exister encore au milieu de l'échiquier politico-économique européen. Voilà ce qui me sépare de SR elle regarde ra les autres causer comme un arbitre de tennis, alors que je souhaite que le-la présidente montre, le chemin, influence le jeu, au besoin fasse preuve d'autorité et non pas nervosité, voilà pourquoi je ne voteria pas pour Ségo demain. Respectueuses salutations

Écrit par : A. Jimenay | 05/05/2007

Cher Monsieur,
Vous avez raison sur au moins 1 point , les deux adversaires ont démontré d'excellentes qualités de débatteurs.
En contrepartie, je n'ai pas eu la même "lecture" du débat et pense que Mme S. Royal a surtout été performante dans le flou technocratique, renvoyant les sujets les plus délicats à des discussions entre "partenaires sociaux".
La France a besoin de se secouer, de se réveiller, d'arrêter avec les sacro-saintes et interminables discussions qui ne servent qu'à faire plaisir à ceux qui les mènent, qui aboutissent rarement à des compromis satisfaisants et qui font que pendant que les uns "discutent" les autres "trinquent" et continuent de tirer le diable par la queue.
Les débats participatifs nombre de gens s'en passeront et n'en seront certainement pas malades!
Il est temps d'agir et non plus de causer, il est temps aussi que chacun se prenne par la main et se dise - que puis-je faire pour m'en sortir, pour changer mon quotidien-, au lieu d'attendre que "papa état" fasse l'effort pour moi.
Je sais bien que cela ne cadre pas avec l'idéal socialiste, mais c'est peut-être pour la France la dernière chance de redevenir le pays rayonnant qu'elle était et que j'ai tant admiré depuis ma tendre enfance.
La France ne doit, ne peut plus se contenter des quelques coups de gueule par-ci par-là (Iraq) pour exister encore au milieu de l'échiquier politico-économique européen et mondial.
Voilà ce qui me sépare de SR dans la vision de la France de demain, Mme Royal regardera les "partenaires" causer peut-être les entendra t'elle à défaut de les écouter, comme un arbitre de tennis, elle suivra les échanges des fois qu'il puisse avoir un coup gagnant, alors que je souhaite que le-la présidente montre, le chemin, influence le jeu, au besoin fasse preuve d'autorité et non pas nervosité.
Voilà pourquoi, je ne voterai pas pour Ségo demain.
Respectueuses salutations

Écrit par : A. Jimenay | 05/05/2007

Les commentaires sont fermés.