23/05/2007

Un p’tit jour de politique : 23 mai 2007

Blogs des socialistes suisses
Le Parti socialiste suisse propose toute une série de blogs de socialistes suisses (Jacqueline Fehr, Alain Berset, Reto Gamma, Moritz Leuenberger, Christian Levrat, …Christian Brunier et bien d’autres encore), retrouvez-les à l’adresse suivante :
http://www.sp-ps.ch/index.php?id=37&L=1&tx_wecdiscussion%...
Toutes et tous derrière la TV
Retrouvez votre parlement préféré – le Grand Conseil genevois – sur Léman bleu Télévision
Jeudi 24 mai 2007 à 17 h. et 20 h. 30
Vendredi 25 mai 2007 à 16 h., 17 h. (Projet de loi sur les cimetières) et 20 h. 30
Demain, à 16 h. 30 sur Léman bleu Tv
Débat sur la loi sur les cimetières avec Ariane Wisard-Blum (Les Verts), Michel Ducret (Parti radical), Pierre Weiss (Parti libéral) et Christian Brunier (PS).
Taxe écolo pour aider le rail
Nous, les socialistes, proposons de taxer le CO2 pour développer le rail en Suisse. Cette perception écolo inciterait à la diminution du CO2 en encourageant une utilisation rationnelle des énergies et injecterait environ 4 milliards de plus par décennie pour accroître l’offre ferroviaire. Cette impulsion rendrait la réalisation possible de projets écartés pour l’instant tels que la troisième voie ferrée entre Genève et Lausanne. Un petit effort pour les pollueurs, un grand pas pour le chemin de fer et la lutte contre le réchauffement climatique.
Contre les débordements  antidémocratiques des néo-nazis

Je cosigne et soutiens une résolution au Grand Conseil genevois initiée par Guy Mettan.
Considérant :

  • le souhait de Mme Micheline Calmy-Rey, présidente de la Confédération helvétique, et de Mme Christine Egerszegi, présidente du Conseil national, de se rendre sur la prairie du Grütli le 1er Août prochain pour y prononcer un discours à l'occasion de la Fête nationale ;
  • l'absence de bonne volonté manifestée par les cantons riverains et le Conseil fédéral pour assumer les frais de sécurité suscités par cette manifestation ;
  • le fait que cette prairie, symbole de la liberté et de l'identité suisses, acquise par le peuple suisse par souscription nationale, risque d'être abandonnée aux seuls skinheads et néo-nazis le jour de la Fête nationale
cette résolution invite :
  • les cantons confédérés riverains du lac des Quatre-Cantons et le Conseil Fédéral à prendre toutes les mesures utiles pour que les deux premières citoyennes de Suisse puissent tenir le discours prévu le 1er Août prochain sur la prairie du Grütli ;
  • le Conseil d'Etat de la République et canton de Genève à contribuer aux frais de sécurité de la manifestation jusqu'à concurrence de dix mille francs.

Le pays qui se flatte d'être le berceau de la démocratie européenne et l'un des modèles de démocratie directe dans le monde peut-il censurer ses deux premières citoyennes pour des motifs purement matériels? Doit-il abandonner la prairie du Grütli, symbole de sa liberté et de son identité nationales, aux extrémistes de droite qui font tout pour que la présidente de son Gouvernement et la présidente de son Parlement ne puissent s'y rendre?

Un pays qui est prêt à sacrifier des dizaines de millions de francs pour accueillir un championnat européen de football et qui consacre chaque des millions de francs pour assurer la sécurité du sommet économique mondial de Davos peut-il renoncer à dépenser 200 000 francs pour fêter dignement sa fête nationale et lui éviter d'être prise en otage par des gens qui s'opposent clairement aux libertés d'autrui?

La réponse est non.
C'est pourquoi nous pensons que Genève, qui est souvent considérée avec étonnement, et parfois avec incompréhension, par les autres cantons confédérés, se doit de montrer l'exemple et d'empêcher qu'une telle infamie soit commise sans réagir.

17:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.