01/06/2007

Un p'tit jour de politique : 1er juin 2007

Sans tabac, un combat pour la santé publique

 

 

Hier, nous avons vécu la Journée mondiale sans tabac.

 

 

 

Ce soir, normalement, la commission santé du Grand Conseil genevois devrait voter pour l’initiative IN 129 « Fumée passive et santé », interdisant la fumée dans les lieux publics.

 

 

 

Cette promo des espaces sans fumée n’est pas une prohibition, mais bien une action en faveur de la santé publique.

 

 

 

Tous les pays qui ont adopté de telles législations remportent un large soutien populaire et améliorent la santé de la population.

 

 

 

Plus de 1000 personnes meurent chaque année, en Suisse, de la fumée passive. Cette liste macabre s’ajoute à celle des morts victimes de leur vie de fumeurs. Cette situation n’est pas acceptable et ne doit plus durer.

 

La Pologne intégriste catho

 

 

En plein délire, l’Office polonais de protection de la jeunesse a envisagé d’interdire les Teletubies (émission télévisée pour les enfants), considérant qu’ils tenaient des propos comprenant des « sous-entendus homosexuels ». Ce pays est gangrené par l’intégrisme catholique.

 

 

 

Cet extrémisme catho s’exprime aussi par un maccartisme s’incarnant par une chasse à l’adversaire politique de gauche. Des personnes perdent leur droit d’éligibilité au parlement ou leur job à cause de leurs idées. La persécution par l’exclusion sociale est en cours.

 

 

 

Ces différentes actions anti-démocratiques devraient pousser l’Union européenne à menacer ce pays d’exclusion de l’UE, tant le régime polonais actuel s’éloigne des valeurs démocratiques incarnées par l’Europe.

 

 

 

 

07:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

La Pologne applique hélas ce que les communistes de tous poils appliquaient lorsqu'il y a quelques années ce régime refusait toute démocratie, avec la bénédiction des partis de gauche européens ! (Souvenez-vous du fameux "programme commun" de nos voisins) Les temps et les responsables politiques changent mais les mauvaises idées restent. Les cathos maintenant, les gauchos avant ! Peut-être que certains gauchos sont devenus cathos pour infiltrer et foutre le bordel.

Écrit par : Octave Vairgebel | 01/06/2007

Les commentaires sont fermés.