24/06/2007

Un p’tit jour de politique : 24 juin 2007

Blog Je ne vois
Un blog est consacré à Genève …
Etant donné qu’il a référencé le mien, je lui retourne l’ascenseur.
Allez le visiter :
http://jenevois.blogspot.com/
Michel Halpérin me répond dans la Tribune de Genève …
Il qualifie mon texte de philippique. Il ne me semble pas avoir été violent. J’ai repris les idées et les dires de Monsieur Halpérin sur l’environnement et les ai combattues. Ceci s’appelle le débat démocratique.
Il prétend que je me suis attaqué à la personne plutôt qu’au contenu. J’invite le nouveau Président du Parti libéral genevois à relire mon écrit. A aucun moment, je m’attaque à sa personne. Je n’attaque que ses théories, qui ne sont pas les miennes. Peut-il accepter simplement d’être contesté ?
Michel Halpérin considère que je refuse l’apport scientifique sur les questions environnementales. Pas du tout ! Je lui explique juste que les scientifiques ont déjà prouvé l’impact négatif de l’être humain sur le dérèglement climatique, n’en déplaise à Michel Halpérin.
Développement durable de droite : Des paroles, peu d’actes
A la Fête du développement durable, la droite était présente en masse. C’est bien !
La semaine suivante, au parlement genevois, la droite a refusé d’imposer les véhicules en fonction de leur production en CO2.
Quand la droite passera-t-elle, dans ce domaine, de la parole aux actes ?
Radio Caracas Télévision (RCTV)
L’Europe et les Etats-Unis sont scandalisés par la décision du gouvernement vénézuélien de ne pas renouveler la licence d'émission, qui venait à échéance, d'une chaîne privée de télévision : Radio Caracas Télévision (RCTV).
Scandale ? Censure ? Absolument pas.
Cette chaîne de TV a soutenu, en 2002, la tentative de coup d’état contre le président démocratiquement élu Hugo Chavez.
Quelle démocratie pourrait tolérer ceci ? Aucune, je l’espère.
Au Venezuela, plus de 90% des médias sont contrôlés par le secteur privé et s'opposent souvent, de manière virulente, au gouvernement de Chavez. La RCTV, loin d'être réduite au silence, est libre de continuer à émettre par satellite et par le câble.

Les médias européens ou américains dirigés par une poignée de grands patrons, orientant l’information, soutenant des candidatures à des élections présidentielles ou des partis en manipulant l’opinion publique, sont plus dangereux pour la démocratie.


14:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Quand la dérive socialiste va jusqu'à soutenir un dictateur, certes démocratiquement élu (mais doit-on rappeler au député Brunier qu'Hitler lui aussi avait été démocratiquement élu?), on voit s'exprimer en plein la réthorique socialiste... Il a toujours raison, quoiqu'on fasse et quoi qu'on dise... C'est à mourir d'ennui. Et "L'ennui est contre-révolutionnaire" (Guy Debord).

Écrit par : Avi Gausman | 02/07/2007

Les commentaires sont fermés.