29/06/2007

Privilège fiscal pour le personnel du WEF

Répondant à l’une de mes interpellations au Grand Conseil genevois, le Conseil d’Etat a reconnu que les employés étrangers du World Economic Forum (WEF) ont bénéficié, jusqu’au 31 juillet 2005, d’une déduction fiscale de 10 %.

 

 

Les Genevoises et Genevois qui paient, eux, leurs impôts sans rabais, apprécieront …

www.cheztom.com

 

 

11:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Scandale autour d’une fête à un demi-million

Lu dans « 20 minutes » d’hier :
La fête de départ de l’ancien patron de l’aéroport de Genève suscite des interrogations chez deux députés du Grand Conseil.

Candidat démocrate-chrétien au Conseil des Etats, l’ancien patron de Cointrin, Jean-Pierre Jobin, sera au centre du débat de la séance du Parlement ce soir. Le député socialiste Christian Brunier a déposé une interpellation urgente. Tout comme Eric Stauffer, du MCG. Les tons sont quelque peu différents, mais la question reste la même: la fête de départ de l’ex-directeur, en 2005, a-t-elle coûté 500 000 fr.? C’est en tout cas ce que relate la Tribune de Genève dans son édition du 22 juin. Eric Stauffer s’interroge: «A-t-on fait venir du caviar en jet privé de la mer Caspienne? Un demi-million, c’est l’équivalent de plus de huit ans de salaire pour une réceptionniste à 4800 fr. par mois...» «En tant que professionnel de la communication, je connais le coût de ce genre d’événements, assure Christian Brunier. Dans les 50 000 ou 150 000 fr., je ne serais pas choqué. Mais pas un tel montant.» Reste à connaître le chiffre exact de la manifestation, qui a réuni environ un millier de personnes. Actuellement à l’étranger, le démocrate-chrétien n’a plus son dossier en tête. «Selon moi, c’est moins. Je rappelle que cette fête était aussi une opération de contacts et de marketing.» Et d’ajouter. «C’est l’aéroport qui a payé. Pas le contribuable.» Le président du PDC, Philippe Glatz, dénonce des attaques politiciennes viles et basses qui ne visent qu’à affaiblir un excellent candidat aux Etats.»


11:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

27/06/2007

Un p’tit jour de politique : 25 juin 2007

Motion pour le solaire
Je cosigne une motion, déposée au Grand Conseil genevois, sur l’énergie solaire, initiée par Eric Leyvraz.
Le contenu de cette motion déposée au Grand Conseil genevois est le suivant :
Considérant que :
- l’énergie solaire est encore sous- employée dans notre canton ;
- la production d’eau chaude solaire est une possibilité d’économie d’énergie très rentable sous nos climats ;
- les installations d’eau chaude solaire sont encore rares à Genève ;
Le Grand Conseil invite le Conseil d’Etat à demander pour chaque nouvelle construction d’habitation des panneaux solaires pour la production d’eau chaude.
4 milliards pour des avions de combat inutiles
Les risques potentiels identifiés pouvant mettre en danger la Suisse sont principalement des accidents écologiques, des catastrophes naturelles, des attaques terroristes, des désordres intérieurs et des mouvements massifs de population. Le risque de « guerre traditionnelle » est jugé infime. Tant mieux !
Malgré l’existence d’un tel constat, le Conseil fédéral envisage, pour assurer notre défense, d’acheter 30 nouveaux avions de combat totalement inutiles, puisque ne répondant à aucune menace identifiée.
Montant de l’addition : 4 milliards de francs suisses.
Quand on parle de solidarité, de meilleur soutien à l’éducation ou d’une politique de santé plus sociale, la droite nous raconte que nous n’avons plus les moyens.
Puis, coup de baguette magique, pour l’armée, les mêmes trouvent des deniers pour financer leurs fantasmes.
D'après l'institut de recherches pour la paix suédois (SIPRI), les dépenses militaires mondiales s'élevaient en 2006 à 1204 milliards de dollars, en hausse de 3,5% par rapport à 2005 et de 37% par rapport à 1997.

Pour ma part, les priorités de notre société sont ailleurs. Il faut donc s’opposer à cette débauche d’argent aussi indécente qu’inutile.


18:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Eco21, un programme ambitieux d’économies d’énergies

Vous voulez vous engager pour les économies d'énergies, soyez les premier-ère-s à aller voir le site éco21 lancé par SIG :
www.eco21.ch
L’objectif de SIG est de ramener, en 2011, la consommation en électricité de chaque habitant-e de Genève au niveau de 1990. En parallèle, un objectif de diminution du CO2 va être fixé prochainement.

A l’heure du réchauffement climatique et de la raréfaction des énergies, le kilowattheure le plus conforme à la protection de l’environnement est celui que l’on ne consomme pas !

Journée de l’énergie solaire
Samedi 30 juin 2007, de 10 h. à 18 h., au Pont-de-la-Machine à Genève, SIG organisera un grand événement en faveur de l’énergie solaire.
Qu'y a t-il derrière l'énergie solaire ? Comment fabriquer de l'énergie à partir du soleil et quel avenir pour cette nouvelle énergie ?
Pour tout savoir sur cette énergie renouvelable et aussi sur les différents produits et offres SIG Vitale, SIG vous invite à découvrir une grande exposition interactive et à participer à de nombreuses animations pour toute la famille.
L'atelier du soleil : essayez la pyrogravure solaire et d'autres expériences surprenantes.
Concours de dessin : réalisez votre plus beau soleil et venez l'apporter au Pont-de-la-Machine le 30 juin, il y sera exposé.
Des Watts pour SODIS : produisez le maximum de watts sur un vélo spécialement équipé.
Pour 100 watts produits, SIG s'engage à verser 10 francs  en faveur de l'association SODIS (www.sodis.ch). Cette association humanitaire désinfecte l’eau, dans les pays pauvres, à l’aide de procédés solaires afin de la rendre potable.
Rencontrez le Team Swisspirit. Ils représenteront la Suisse lors de la prochaine édition du World Solar Challenge, une course automobile de 3000 km pour laquelle le seul carburant autorisé est la lumière du soleil.

17:15 Publié dans Vie prof | Lien permanent | Commentaires (0)

25/06/2007

Interpellation urgente écrite concernant la Fête de départ de M. Jobin de l'Aéroport

En novembre 2005, Monsieur Jobin quittait la Direction générale de l’Aéroport de Genève pour bénéficier d’une retraite bien méritée.
Comme c’est l’usage, cette entreprise a organisé une belle fête de départ.
Selon la Tribune de Genève du 22 juin 2007, cet événement aurait coûté à l’Aéroport plus de CHF 500'000.-. Jean-Pierre Jobin ne confirme pas cette information, mais répond avec ambiguïté : « Ce montant me paraît élevé, réplique l’ancien patron de Cointrin. Mais je ne m’en souviens plus exactement. De toute manière, c’est l’aéroport qui a payé, pas le contribuable ! »
Etant un professionnel de la communication, je connais le coût de ce genre d’événements. Si ce montant se situait dans une fourchette de CHF 50'000.-  à CHF 150'000.-, je ne serais pas choqué. Un DG ayant été aussi actif que Monsieur Jobin méritait une belle fête, source de cohésion et de construction d’une culture d’entreprise, quelle soit privée ou publique.
CHF 500'000.-, si l’information se confirmait, serait une somme démesurée et peu conforme à la mission d’un service public.
L’Aéroport appartenant à l’Etat de Genève et reversant une part de son bénéfice à la République, on a bien à faire à de l’argent public, appartenant donc aux contribuables de ce canton.
De ce fait, en tant que représentant de cette population, je dépose une interpellation urgente au Grand Conseil genevois pour connaître le montant exact de cette fête et l’organe ayant pris la décision de dépenser cette somme.

21:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Un p’tit jour de politique : 25 juin 2007

0,7 % - Ensemble contre la pauvreté
Je signe la pétition « 0,7% - ensemble contre la pauvreté », portée par plus de 60 organisations suisses de divers horizons – œuvres d’entraide, organisations féminines, de jeunes, de protection de l’environnement, Eglises et syndicats. Nous nous unissons pour que la Suisse, l’un des pays les plus riches du monde, s’engage davantage pour la réalisation des Objectifs du Millénaire de l’ONU et contribue ainsi à ce que tous les êtres humains de la planète puissent vivre dans la dignité.

La pétition demande au Conseil fédéral et au Parlement de s'engager concrètement pour que l'extrême pauvreté et le nombre de personnes souffrant de la faim puisse être réduit de moitié d'ici 2015. L'aide publique au développement de la Suisse doit pour cela s'élever progressivement à 0,7% du produit national brut d'ici 2015.
 
http://www.ensemblecontrelapauvrete.ch/
Non, à la privatisation des apéros
Le Conseiller d’Etat, fan inconditionnel d’Alinghi et des voyages avec son staff à Valencia, Pierre-François Unger invite les député-e-s genevois-es à un apéro demain au Jardin Anglais.
Pour ceci, il a mandaté une boîte privée.
J’envoie donc un e-mail à Pierre-François Unger, avec copie aux député-e-s et aux autres Conseillers d’Etat :
Salut Pierre-François,
En ces temps de restriction budgétaire, n’as-tu plus de fonctionnaires pour organiser un apéro et inviter les député-e-s, obligé de sous-traiter cette activité à une boîte privée ?
Halte à la privatisation des apéros !
A jeudi au Grand-Conseil …
Christian Brunier

21:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

24/06/2007

Un p’tit jour de politique : 24 juin 2007

Blog Je ne vois
Un blog est consacré à Genève …
Etant donné qu’il a référencé le mien, je lui retourne l’ascenseur.
Allez le visiter :
http://jenevois.blogspot.com/
Michel Halpérin me répond dans la Tribune de Genève …
Il qualifie mon texte de philippique. Il ne me semble pas avoir été violent. J’ai repris les idées et les dires de Monsieur Halpérin sur l’environnement et les ai combattues. Ceci s’appelle le débat démocratique.
Il prétend que je me suis attaqué à la personne plutôt qu’au contenu. J’invite le nouveau Président du Parti libéral genevois à relire mon écrit. A aucun moment, je m’attaque à sa personne. Je n’attaque que ses théories, qui ne sont pas les miennes. Peut-il accepter simplement d’être contesté ?
Michel Halpérin considère que je refuse l’apport scientifique sur les questions environnementales. Pas du tout ! Je lui explique juste que les scientifiques ont déjà prouvé l’impact négatif de l’être humain sur le dérèglement climatique, n’en déplaise à Michel Halpérin.
Développement durable de droite : Des paroles, peu d’actes
A la Fête du développement durable, la droite était présente en masse. C’est bien !
La semaine suivante, au parlement genevois, la droite a refusé d’imposer les véhicules en fonction de leur production en CO2.
Quand la droite passera-t-elle, dans ce domaine, de la parole aux actes ?
Radio Caracas Télévision (RCTV)
L’Europe et les Etats-Unis sont scandalisés par la décision du gouvernement vénézuélien de ne pas renouveler la licence d'émission, qui venait à échéance, d'une chaîne privée de télévision : Radio Caracas Télévision (RCTV).
Scandale ? Censure ? Absolument pas.
Cette chaîne de TV a soutenu, en 2002, la tentative de coup d’état contre le président démocratiquement élu Hugo Chavez.
Quelle démocratie pourrait tolérer ceci ? Aucune, je l’espère.
Au Venezuela, plus de 90% des médias sont contrôlés par le secteur privé et s'opposent souvent, de manière virulente, au gouvernement de Chavez. La RCTV, loin d'être réduite au silence, est libre de continuer à émettre par satellite et par le câble.

Les médias européens ou américains dirigés par une poignée de grands patrons, orientant l’information, soutenant des candidatures à des élections présidentielles ou des partis en manipulant l’opinion publique, sont plus dangereux pour la démocratie.


14:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

21/06/2007

21 juin, c’est le début de l’été

Saison paradisiaque : sécheresse, incendies de forêts, noyades, coups de soleil, cancers de la peau, insolations, accidents de bagnoles, pollution à l’ozone, tourista, ...

 

 

Bref, un programme de rêve.

 

 

20/06/2007

Halpérin / Bush, même combat contre l’écologie

A peine élu à la Présidence du Parti libéral genevois, Michel Halpérin dérape en déclarant (voir la Tribune de Genève du 7 juin 2007) : « La prochaine occasion de despotisme sera verte. Il y a eu les chemises brunes, noires, rouges. Si les libéraux ne font pas leur travail maintenant, la prochaine tyrannie sera celle-là.»

 

 

Assimiler les personnes engagées pour défendre la planète aux nazis et aux adeptes du totalitarisme soviétique est tout simplement odieux. Lorsqu’un homme politique insulte si gratuitement ses adversaires, il salit bien évidement la démocratie, discrédite le débat politique, mais participe surtout à la banalisation des dictatures sanguinaires qu’ont été le fascisme et le stalinisme. Comment Monsieur Halpérin, si cultivé et si mobilisé contre la Shoah s’est-il laissé embarquer dans une telle haine de l’écologie ?

 

Et le dérapage dans l’ignominie ne s’arrête pas là. Le nouveau Président des libéraux genevois réclame « des appuis scientifiques et des compétences » pour contrer la sensibilité ambiante en matière environnementale. Nous sommes dans le même registre que celui défendu par Bush se demandant régulièrement si le réchauffement climatique est véritablement le résultat du mauvais traitement qu’inflige l’Homme à son environnement.

 

 

Monsieur Halpérin n’est pas à son premier coup d’essai de remise en cause de l’évidence scientifique. Il avait déjà prétendu que la nocivité sur la santé de la fumée passive n’était pas prouvée. Depuis, l’Organisation mondiale de la santé lui a donné bien évidemment tort.

 

 

J’invite le député Halpérin à lire, par exemple, l’étude du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Menée par près de 600 éminents scientifiques intergouvernementaux, cette étude globale sur les bouleversements climatiques conclue que les modifications de l’atmosphère, des océans et des glaciers montrent sans équivoque que l’environnement va à la catastrophe et que les activités humaines y contribuent assurément de manière négative.

 

 

Pendant que le dogmatisme ultralibéral aveugle des personnes telles que Michel Halpérin ou George W.Bush, l’environnement se dégrade violemment. Les êtres humains se suicident collectivement. Comme le met en évidence Al Gore dans « Une vérité qui dérange », les savants du monde entier s’accordent à dire qu’il reste à peine une dizaine d’années pour éviter une catastrophe mondiale due au dérèglement du système climatique qui entraîne des perturbations météorologiques extrêmes, des inondations, de longues périodes de sécheresse et des vagues de chaleur meurtrières.

 

 

Même l’Académie des Sciences américaine met en garde contre les attitudes fatalistes face aux menaces résultant des changements climatiques. Deux axes doivent être investigués avec détermination. Nous devons revoir la politique des déplacements pour adopter une mobilité plus douce, ne générant pas ou peu de CO2. L’autre domaine d’action est la politique énergétique. Il faut allier des programmes d’économies d’énergies novateurs et ambitieux avec un développement des énergies renouvelables. Dans tous ces domaines, les avancées technologiques et une volonté politique sans précédent peuvent éviter une catastrophe aux générations futures.

 

 

Vu l’état de la planète, l’action est indispensable. Les politiques doivent se mettre au travail sur cette question et les électrices et électeurs doivent nous juger sur des bilans et des réalisations. Ne pas considérer la défense de l’environnement comme la Priorité politique est une preuve d’irresponsabilité.

 

21:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

19/06/2007

Un p’tit jour de politique : 19 juin 2007

Alzheimer politique
Guy Mettan, démocrate-chrétien genevois, annonce le dépôt d’une motion pour le droit de vote à 16 ans.
Pourtant, lors de la dernière législature du parlement genevois, son parti avait shooté, à l’unanimité, mon projet de loi sur la même thématique, à l’époque moins à la mode.
Les démocrates-chrétiens avaient déjà des problèmes de synchronisation des bras avec le cerveau au moment des votes, désormais ils ont des graves problèmes de mémoire …Le docteur Unger va avoir du boulot !
Balle perdue de la police genevoise
Les députés genevois ont affronté l’équipe Seniors du CS Chênois à l’occasion du centième anniversaire de ce club de foot. Nous avons bien tenu la première mi-temps, ayant plusieurs occasions et n’encaissant aucun but. Comme je le disais au terme de cette première partie de jeu à l’un des joueurs chênois : « Et vos femmes vous croient lorsque vous leur dites que vous vous entraînez chaque semaine. »
En seconde partie, j’ai commencé, moi aussi, à les croire, car ils ont fait la diff physiquement, nous infligeant 3 buts.
Un des buts est l’œuvre du député MCG et policier Cerutti qui a balancé un magnifique autogoal à notre gardien qui était Roger Golay, député MCG et aussi flic.
Encore une balle perdue de la police genevoise … Bon, il faut reconnaître qu’ils n’ont pas l’habitude d’être sur le terrain.
Après la rencontre, les députés ont pris leur revanche à l’apéro, ayant tout de même plus d’entraînement que les sportifs dans ce domaine.
Lu dans « Le Courrier » du jour
La traversée de la rade faisait son retour jeudi dernier au Grand Conseil (genevois) à l’occasion d’une résolution de soutien au principe d’une grande traversée votée par les députés. La gauche aura tout essayé pour éloigner les bétonneurs du lac. Le socialiste Christian Brunier a ainsi évoqué le « syndrome de la Côte d’Azur » avant d’appuyer : « Vous connaissez la Côte d’Azur ? » « Non ! » se sont récriés plusieurs députés hilares sur les bancs libéraux. « On n’a pas les moyens ! ». Après la gauche caviar, la gauche Croisette ?
La grande bouffe
L’ONU affirme que la production permettrait de nourrir 12 milliards d’individus, soit environ le double de la population mondiale. Or, une partie de l’humanité subit la malnutrition.
Il est temps que l’économie serve l’humain, et non l’inverse.
La citation du jour
Lionel Jospin : La méthode politique du socialisme se fonde sur des réformes qui, progressivement, changent l’ordre des choses. Elle repose sur une volonté de transformation, mais n’ignore pas les héritages historiques, la réalité économique et la complexité du monde. Elle croit en la primauté du politique, en ce qu’il recherche le bien public. 
Elle me manque ...
Ma compagne s'est faite opérée aujourd'hui. Ceci ne concerne pas mon blog, seuls les registres privé et amoureux étant concernés. Mais, putain, elle me manque ... même si j’ai passé la plupart de la journée auprès d’elle.

23:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)