29/08/2007

Politique genevoise

Squat du Boulevard Jacques-Dalcroze

 

 

Que l’on soit pour ou contre les squatters, il est totalement inacceptable que des surfaces, aussi volumineuses et situées au cœur de la cité, restent libres longtemps alors que la crise du logement ronge Genève.

 

 

L’Abbé Pierre est souvent cité en modèle par les politiques de tous bords. Appliquons ses thèmes et soutenons le DROIT AU LOGEMENT !

 

 

 

 

Note à l’école et apprentissage

 

 

Selon les médias, les patrons genevois se réjouissent du « retour » des notes à l’école, considérant que celles-ci vont remonter le niveau, notamment des candidat-e-s à un apprentissage.

 

 

 

Ils oublient juste qu’une bonne partie des candidat-e-s, ces dernières années, à un apprentissage ont vécu avec les notes à l’école, celles-ci n’ayant pas disparu dans bon nombre d’écoles.

 

 

 

Il faut plutôt valoriser les filières professionnelles et convaincre un tas d’enseignant-e-s et de parents, que celles-ci ne sont pas la voie tracée réservée aux élèves en échec.

 

 

Libéral opportuniste

 

 

Dans le Matin, Claude Ruey le patron du Parti libéral suisse déclare que « les opportunistes politiques ne viennent pas chez nous. Ceux qui se battent pour un idéal et leurs idées oui. »

 

 

 

Les luttes fratricides à la tête du Parti libéral genevois n’avaient donc rien à voir avec l’opportunisme et l’envie de pouvoir. C’est un vrai scoop du Matin !

 

 

 

Heureusement, l’été continue ???????

 

 

 

 

 

 

 

13:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.