12/09/2007

Lettre à Emmanuelle Drevon de la Tribune de Genève

Salut Emmanuelle,

Comme tu le sais, je ne suis jamais le dernier lorsque l'on peut faire de la dérision, voire de l'auto-dérision.

C'est donc toujours avec plaisir que je lis, dans la Tribune de Genève, la rubrique "Signé BOB".

J'ai passé souvent sur le grill dans cette rubrique et me suis toujours bien marré.

Mais, dans l'édition d'aujourd'hui, je suis scandalisé !

On peut y lire:

Muet du sérail

Le député socialiste Christian Brunier, qui est aussi directeur de la comm' aux SIG, révèle sur son blog que Sarko a donné le "feu vert à l'opacité comptable, aux liens d'intérêt, aux abus de biens sociaux" lors d'un récent congrès du Medef.

Toute ressemblance avec les SIG serait bien sûr purement fortuite !

Sous-entendre que SIG vit dans l'opacité comptable, favorise les liens d'intérêt et abuse des biens sociaux est odieux et pénalement condamnable.

Alors que la direction de SIG - sous l'impulsion de son Directeur général Raymond Battistella - a été, durant des années, citée comme exemplaire, ayant transformé radicalement SIG en un service public innovant, il est révoltant de lire de telles calomnies.

Je te rappelle que SIG est certifiée en matière comptable selon les normes internationales les plus strictes. Tant les normes IAS qu'IFRS exigent une transparence exemplaire. Que notre éthique est reconnue, notamment sur la base d'une notation sociétale (audit par un cabinet spécialisé et indépendant de notre politique en matière de développement durable).

Certes, nous avons certainement plein de défauts. Mais, ayant siégé dans plusieurs organisations diverses et variées, jamais j'ai rencontré une équipe de direction s'engageant avec autant d'éthique. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de certains de nos détracteurs.

Dans ce contexte, je t'invite à bien vouloir publier des excuses et un correctif sur ce dérapage salissant les 1700 collaboratrices et collaborateurs de cette entreprise qui contribuent activement à offrir un service hors du commun à la population genevoise (électricité 100 % certifiée, en très large partie renouvelable, eau d'une haute qualité, coupures fort rares, application du juste prix à travers une tarification transparente, ...).

Bien cordialement !

Christian Brunier

08:00 Publié dans Vie prof | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

carpe alteram diem !

Écrit par : weiss | 12/09/2007

Les commentaires sont fermés.