25/09/2007

Attaque mensongère sur mon salaire

« Le Temps » m'a appelé, hier soir, m'annonçant qu'on m'attaquait en prétendant que j'avais un salaire de CHF 338'000.-, auquel s'ajoutaient des jetons de présence de plusieurs Conseils d'administration et un important bonus.
Dans ce contexte et pour tuer la rumeur malfaisante, j'ai fait le choix personnel de communiquer mon vrai salaire au centime près et mon bonus 2007, qui n’ont rien à voir avec les montants articulés. J'ai aussi affirmé ne siéger dans aucun Conseil d'administration.
J’ai spécifié aussi que les salaires du top management de SIG étaient bien au-dessous de la branche énergétique suisse. A qui profitent tous ces mensonges, tous ces actes de populismes, toutes ces polémiques ? A quelques députés peu scrupuleux qui veulent se faire de la pub en pleine campagne électorale ? A quelques élus qui veulent déstabiliser l’entreprise pour favoriser leurs dogmes ? Là sont les vraies questions. Demain, « Le Temps » publiera mon salaire. Au nom de la transparence, je ne suis pas contre, n’ayant rien à cacher et n’ayant pas honte de mon salaire, donnant énormément à mon boulot. Ce qui me dégoûte est le fait que, dans l’article de demain, la journaliste ne mentionnera certainement pas l’élu politique qui vomit des rumeurs citant n’importe quel chiffre sur n’importe qui … Où est l’éthique politique ?

20:00 Publié dans Vie prof | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

dtc

Écrit par : Arnaud | 03/10/2007

Les commentaires sont fermés.