14/12/2007

Budget de l’Etat de Genève

C’est le jour du vote du budget de l’Etat de Genève par le Grand Conseil. Pour la première fois, sous réserve de la batterie de mon ordinateur portable, je vais tenter de tenir un blog en direct. Je commence ma journée parlementaire en réglant quelques problématiques professionnelles par téléphone. Nous sommes vraiment à la limite de la politique de milice.

Je vote avec plaisir un projet de loi pour désamianter le Cycle d’orientation du Foron. C’est un peu tard et le programme de désamiantage devra certainement être plus large. Il faudra aussi s’attaquer à d’autres substances de construction pas très saines.

 

Chaque parti donne son avis matinal sur le projet de budget. Tous les partis sont pour, à part le MCG, qui s’est abstenu en commission, et le PS qui conditionne son vote à l’augmentation du budget des EMS (Etablissements médico-sociaux), conformément à la volonté du peuple exprimée clairement lors du vote de l’initiative populaire sur ce thème. La droite considère que les 15 millions demandés pour les EMS sont ruineux. La somme paraît importante aux yeux d’un individu. Mais, par rapport à un budget de 7 milliards, ceci représente environ 0,2 %. C’est comme si nous demandions à quelqu’un possédant 100.- francs, d’économiser 20 centimes.

Les moyens accordés aux EMS chutent de manière spectaculaire alors que les personnes entrant dans ces institutions sont de plus en plus âgées (on peut s’en réjouir) et ont donc des états de santé très problématiques.

En 2004, en chiffres constants, Genève consacrait 28'166.- francs par lit en EMS. En 2008, le Conseil d’Etat prévoit 25'376.- francs par lit, soit une coupe de 10 % en 5 ans.

C’est la pause de midi … et de la traditionnelle soupe de l’Escalade ! Retour au Parlement à 14 heures …

Nous prenons congé de Luc Barthassat qui va se consacrer désormais totalement à ses activités politiques à Berne. J’ai vraiment fait connaissance de ce député PDC relativement discret – mais capable de déclarations tapageuses, par exemple en dérapant sur la gestion de la petite enfance – lors de la dernière Revue des député-e-s où nous partagions la même loge. Coup de chapeau pour ses idées très claires contre l’extrême-droite et pour son engagement contre Christoph Blocher.

Pour couvrir l’augmentation de la subvention aux EMS, les socialistes proposent une coupe dans les rubriques 318 « Honoraires et mandats ». David Hiler tente de nous culpabiliser affirmant que nous risquons de couper, de façon linière, dans des prestations douloureuses ou indispensables telles que certaines prestations liées aux enfants handicapés ou les frais d’envois de l’Etat. Je rétorque en rappelant à David que lorsqu’il était député, il ne se gênait pas de couper dans les 318, « fourre-tout » des dépenses gouvernementales où nous trouvons aussi bien des dépenses indispensables au bien commun que des petites réserves, dont les anciennes fameuses « cagnottes » de Segond.

www.teteamodeler.com

L’UDC propose de couper, sur un coin de table, sans étude sérieuse, sans discernement,  toute une série de subventions pour près de 18 millions. Ses cibles : les TPG, l’Hospice général, l’Office de la promotion industrielle, le monde culturel, le Groupe Sida Genève, l’Action d’aide à domicile, Dialogai, la prévention de la santé, Bio Alps, l’aide au développement, l’Ifage, le Centre Suisses-immigrés, la SGIPA, les colonies de vacances, les centres de loisirs, etc. On s’y oppose vigoureusement.
 

Les socialistes tentent de rétablir CHF 201'461.- coupés à la solidarité internationale. Sans succès. Le PDC qui prêche pour la charité, ne l’applique pas dans les actes.
L’UDC tente d’enlever un million de plus à la solidarité internationale. L’extrême-droite est contre l’immigration, mais s’oppose aussi à l’amélioration du niveau de vie dans les nations pauvres. Incohérence totale ! Cet amendement est heureusement shooté massivement.
J’interviens, au niveau du budget de Mark Müller, pour qu’il m’explique sa politique afin d’éviter la poursuite de la désertification du centre-ville.
Je prends, comme exemple, la fermeture des commerces dans le bâtiment de BNP-Paribas à la rue du Stand. Depuis plus de 7 ans, le bistrot (la Brasserie hollandaise) et  la boutique de fringues qui si trouvaient ont été transformés en bureaux. Je me bats pour que la loi soit appliquée et que ces surfaces soient redonnées au commerce.
Finalement, le Département a accepté comme compensation l’ouverture d’un site de la Fondation culturelle de la BNP à la Corraterie et l’ouverture au public de la cafétéria de cette banque. Ce n’est pas de telles mesures qui vont recréer de l’animation au centre de notre Cité.

Prestation de serment de la PDC Nelly Guichard, le grand retour. Je suis content qu’elle soit là, trouvant inacceptable la pression de certains PDC sur elle pour la pousser à refuser le poste. Ce parti n’a déjà pas beaucoup de femmes.

 Débat sur les EMS : Le PS propose son amendement d’ajout de 15 millions. Neil Ankers, le Directeur de la Fédération genevoise des EMS, qui n’est pas vraiment un gauchiste, a affirmé hier qu’il fallait 7 à 8 millions pour rétablir le niveau des prestations, au sein des établissements médico-sociaux, à celui de 2005. On est bien loin des exigences de l’initiative votée par le peuple. Se moquant des droits populaires, la majorité du parlement refuse cette augmentation, équivalent à 0,2 % du budget de l’Etat. Finalement, dans un vrai souk, nous obtenons 5 mios.

Finalement, après près de 12 heures de débat, le budget est voté massivement !

 

 

Nous sortons du parlement et fonçons dans une soirée suédoise chez des amis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

C'est quand même scandaleux de rogner de l'argent sur le dos des petits vieux contrairement à la volonté que le peuple à exprimé en votation ! C'est odieux ! Mais je pense que les ténors libéraux du parlement maîtrisant parfaitement l'art oratoire de part leur métier noble d'avocat sauront convaincre la majorité de leur pairs que finalement, la volonté du peuble et le confort de nos petits vieux, on peut bien s'assoir dessus !

Écrit par : Dji | 14/12/2007

Les commentaires sont fermés.