23/12/2007

STOP au gaspi de papier

Dans l’Extension sous la plume de Pascal Sauvain
Les Services Industriels de Genève (SIG), en tant que fournisseur énergétique du canton, font figure d’exemple en termes de développement durable, notamment en sensibilisant entreprises et particuliers via différents sites internet tels que mieuxvivresig.ch et eco21.ch.
ECO 21 En interne, ils prennent également des décisions leur permettant de «piloter l’entreprise selon les principes du développement durable et d’agir en cohérence avec ces derniers», comme l’indique Christian Brunier, Directeur de l’innovation et de la communication et membre de la Direction générale. Cette dernière, composée du Directeur général Raymond Battistella, de six Directeurs de service et d’un secrétaire général a donc donné naissance cet automne au projet «PRINT». Son objectif prioritaire: réduire la consommation globale de papier de 15% d’ici à 2009 (par rapport à l’année de référence 2003).

Energy Star
Cette «nouvelle politique d’impression d’entreprise» réduira le parc d’imprimantes qui consommera de fait 30 à 40 % d’énergie en moins. Inspirée par le label «Energy Star», cette pratique relative à l’efficacité énergétique des équipements de bureau représente le niveau que tout fabricant soucieux de protéger l’environnement doit respecter. Pour se conformer aux objectifs du label, les nouvelles imprimantes multi-fonctions des SIG (photocopieur, scanner, fax...) seront installées en réseau. L’impact écologique sera également réduit en utilisant plus systématiquement l’impression recto-verso ou «quatre pages par feuille». La confidentialité des documents imprimés ne sera en rien péjorée puisque des «codes d’accès» seront dispensés aux collaborateurs. «On joue avec la technologie... pour le bien de l’environnement», assure Christian Brunier. «Ces imprimantes à haute valeur ajoutée possèdent un mode veille/hors veille qui s’enclenche très rapidement. Le côté attractif et efficient incite aussi à se lancer sur la voie du développement durable car il n’est pas aisé de changer des habitudes prises de longue date.» Autre point en faveur de ces innovations, la diminution des coûts qui devrait atteindre 20% selon la Direction générale. Il n’y a qu’à penser aux frais de maintenance considérablement réduits avec un parc d’imprimantes de moindre taille.
Recyclage obligatoire

Cerise sur le gâteau, les imprimantes surnuméraires seront envoyées dans les pays émergents via l’association latino-américaine ProSud. Cette dernière s’est spécialisée dans la récupération de matériel informatique et bureautique. Mais les imprimantes seront-elles moins gourmandes en énergie qu’elles ne l’étaient ici? «De toute façon, chez nous, ces imprimantes auraient fini à la poubelle! Enfin... elles auraient été recyclées. Je préconise donc de réduire au plus vite la fracture numérique afin de faire en sorte que ces populations puissent aussi accéder à des solutions environnementales favorisant le pilier écologique du développement durable». Une initiative facile à mettre en place, peu coûteuse et aux multiples avantages qui devrait donner des idées aux autres firmes genevoises.

3 tonnes de bois = 1 semaine de consommation de papier à SIG. C'est en changeant tous un peu qu'on peut tout changer          

                                              

www.lextension.com


 

08:24 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.