20/01/2008

Libérez Fouad al-Farhan

A Genève, Cité des droits humains, on accueille régulièrement en grandes pompes la famille royale saoudienne.

 

 

Pour recueillir leurs deniers pléthoriques, Genève ferme les yeux sur les facettes dictatoriales et intégristes de ces souverains.

 

 

Fouad al-Farhan vient d’être arrêté par le régime d’Arabie saoudite, pays où l’on tue, torture, ampute et emprisonne abusivement.

 

 

Son crime : avoir écrit, dans son blog, des billets critiques contre le roi Abdallah.

 

 

Pourtant, Fouad, épris de liberté et de justice, a utilisé des termes très respectueux qui seraient bien anodins dans un pays démocratique. « Les réformes et l’ouverture annoncées par le roi Abdallah sont toujours sans effet sur la vie quotidienne des Saoudiens » affirme-t-il.

 

 

On lui reproche encore d’avoir pris position sur le Web en faveur de prisonniers d’opinion.

 

 

Pour ces quelques mots, en prison sans passer par le START.

 

 

Le Coran, dans son introduction, interdit aux Musulmans de commettre des actes répréhensibles.

 

 

Envoyer dans une geôle un homme non-violent défendant la liberté est une trahison des thèses de Mahomet.

 

 

Libérez Fouad et faisons pression contre la censure wahhabite qui n’a pas grand-chose à voir avec les préceptes coraniques.

 

 

22:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

ça nous change des "libérés Bétancour" et co. :-)

A quand un appel a la libération de tous les prisonniers politiques, et pas seulement les "célèbres" à cause d'une double nationalité, dont une européenne?

Écrit par : Luner | 21/01/2008

Les commentaires sont fermés.