03/02/2008

Participation, comme chaque année, en tant que député, aux promos citoyennes de Genève. Ce concept – réinventé par Manuel Tornare - a remplacé les promotions civiques, passant d’une cérémonie démodée et ennuyante à un événement essentiel de citoyenneté et d’humour.

 

 

En première partie, après un exposé citoyen remarquable de Manu Tornare et un très bon discours de Charles Beer, deux invités sont au rendez-vous pour promouvoir la liberté et l’engagement militant : Astrid Bétancourt, la sœur d’Ingrid, la leader colombienne écologiste détenue odieusement en otage, et le militant écologiste Franz Weber. Leurs combats sont exemplaires et forment les ferments de l’espoir.

 

 

L’humoriste Frédéric Recrosio enchaîne et parle de sexe durant une heure et demie. Il présente un long extrait de son spectacle « rêver, grandir et coincer des malheureuses ». Certains n’y voient que des « histoires de cul ». Certains vont même protester auprès des organisateurs. Moi, je me marre comme une bête. En plus d’un humour corrosif sur le sexe, il apporte délicatement d’habiles réflexions et de grands élans de tendresse.

 

 

Recrosio est drôle et j’aime ça.

 

 

14:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.