19/02/2008

La culture pour secouer les mentalités en faveur des économies d’énergies

Eco21 est un programme ambitieux d’économies d’énergies pour Genève. Afin de promouvoir ce concept notamment à travers la culture, magnifique véhicule pour secouer les mentalités, un concours littéraire a été lancé.
Un jury a lu et relu une cinquantaine de textes et en a retenu 12 pour éditer un ouvrage.
Je signe la préface de ce livre :

Le nécessaire, le possible et les vertus de l’imaginaire
Le climat se déchaîne. Notre planète est en déliquescence. Multiplier les vocations de chasseurs de watts et de CO2, voilà ce qu’éco21 se propose de faire pour Genève. Le programme est vaste, ambitieux et chiffré. Son succès doit être concret : ramener la consommation d’électricité d’ici 2011, par habitant-e, à celle de 1990, et réaliser en plus une économie de 50'000 tonnes par an de CO2.
Nécessaire à bien des égards, éco21 réussira grâce à l’addition d’actes pragmatiques – petits et grands, ponctuels et quotidiens – des entreprises, des collectivités publiques, des particuliers.
Les solutions qui permettent de concilier confort et respect durable de la planète ne sont de loin pas toutes mises en œuvre, connues et imaginées. Chaque jour surgissent de nouvelles initiatives inspiratrices pour d’autres. Faire, faire faire et faire savoir ! Sans vanité ni moralisme, mais sans complexe. Il s’agit d’innover, d’inventer l’avenir de notre tout petit monde. Cette invention-là est forcément collective, partagée.
Souvent dans l’histoire, l’imaginaire a précédé – voire impulsé – le réel. Les visionnaires ont dessiné le monde où nous allions vivre. C’est donc à l’imaginaire que nous avons fait appel en lançant un concours de nouvelles littéraires, sous l’impulsion de Michaël Perruchoud – écrivain et collaborateur de SIG - sur la thématique « Economies d’énergies … Développement durable … Réchauffement climatique … Et après ? »
Dans le contexte d’un environnement mis à mal, d’une forme de suicide de l’humanité, la tentation de faire appel au cynisme est grande en voyageant dans l’avenir. Mais comme souvent, derrière des mots et des images en apparence désabusées, on sent poindre le feu, le rêve, l’audace, le déclic salvateur, le rire en coin, autant de signes de vitalité et de lucidité, ces armes essentielles avec lesquelles nous pouvons esquisser des lendemains qui chantent et déjouer les visions de pessimisme et de fatalisme.
Graves, délirants, acides, impertinents – bref libres – les textes reçus de Suisse, de Belgique et du Canada, provenant d’autant de femmes que d’hommes, de plumes fraîches et matures, soulignent si besoin était le potentiel et l’universalité du sujet. Ce florilège d’humeurs et de perspectives est une formidable invitation au questionnement, à la prise de position et à l’engagement à travers l’action.
Voici donc douze nouvelles, sélectionnées par un jury comprenant des personnalités des lettres de Suisse romande et des représentants de SIG. Un jury « bluffé » par son propre plaisir pris à la lecture de ces textes et très honoré de vous les faire partager.
Commandez cet ouvrage :

http://www.eco21.ch/Accueil/%C3%A9co21/Recueil/tabid/87/D...


23:21 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.