25/02/2008

La sécurité des élus est-elle assurée?

Lu dans « 20 Minutes » sous la plume de Giancarllo Mariani

 

 

 

Une altercation survenue vendredi au Parlement genevois relance la question de la sécurité.

 

 

 

«J’ai reçu des menaces de mort en public. Aucune sécurité n’est assurée. Pas de fouille, pas de détection de métaux», assène le député Eric Stauffer. Au centre des préoccupations du député MCG, un incident révélé hier par Le Matin Dimanche. Vendredi, un individu l’aurait menacé de mort.

 


Cette version des faits, sujette à enquête interne, soulève d’autres interrogations. «En l’état, nous ne savons pas si l’individu que nos forces ont dû maîtriser a été victime d’une agression ou d’une automutilation, résume le porte-parole de la police Philippe Cosandey. Aucune plainte n’a été déposée. Mais le dénommé Rolf avait le visage en sang au moment des faits», précise-t-il.

 


Rolf, surnommé le «fou du candélabre» accuse le député MCG de l’avoir frappé. «Les cris m’ont fait penser au drame de Zoug», a dit le député Gabriel Barrillier. «Ce n’est pas un député qui a été agressé mais un auditeur dans la tribune, nuance Christian Brunier. J’ai envie de savoir ce qui s’est passé. Mais il ne faut pas céder à la psychose», conclut-il. «La sécurité sera débattue aujourd’hui par le bureau», a reconnu la présidente Loly Bolay. Elle estime qu’avec deux policiers en faction, la sécurité semble suffisante.

 

17:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

quand tout le monde connaîtra qui est réellement stauffer...plus personne ne s'étonnera de ce qui se passe...!!!

Écrit par : geulerefaite | 25/02/2008

Les commentaires sont fermés.