30/03/2008

Culture club

Découverte jazzy

 

 

Dans un club de jazz (Le Relais des Coches) de Tourrettes-sur-Loup, près de Saint-Paul de Vence, nous découvrons une jeune pianiste de jazz japonaise Ryoko Nuruki.

 

 

Cette jeune pianiste de jazz, native de Kagoshima, élève du Conservatoire de Tokyo, vit actuellement sur la Côte d’Azur. Mélangeant le jazz avec des brins de musique classique et de musique japonisante, cette musicienne pleine d’énergie et envahie par le sourire émerveille le public.

 

 

Accompagnée par deux compères de talent, le contrebassiste Marc Peillon et le percussionniste El Fakir Abou, Ryoko joue ses propres compositions et quelques mélodies célèbres telles que « Que reste-t-il de nos amours ? », arrangée avec une finesse qui nous arrache les tripes.

 

 

Assoiffée de musique, révélation du Festival de jazz de Nice, Ryoko Nuruki rappelle à la fois Vanessa Mae et Ahmad Jamal. Son CD va sortir prochainement. Vous pourrez le trouver notamment à la FNAC. Un bon investissement !

 

 

www.myspace.com/ryokonuruki

e-mail de son manager Ali Alizadeh : sirali@jazzactions.org

 

 

 

Le MAMAC de Nice

 

 

Nous nous rendons au Musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice, le MAMAC.

 

 

Constitué de 4 tours de 30 mètres, reliées par un jeu de passerelles, ce musée consacre une bonne place à l’école de Nice et à Niki de Saint Phalle.

 

 

Une belle visite …

503926652.jpg

Photo : Christian Brunier

 

 

Amélie les crayons m’adresse un petit mot …

 

 

http://christianbrunier.bleublog.ch/culture/voix-de-fete-toujours-aussi-sympa.html

 

 

Bonjour,

 

 

 

Patricia Espana m'a transmis votre message et je suis très touchée que vous ayez pris la peine d'écrire vos impression sur la porte plume.

 

 

Nous avons nous aussi passé une belle soirée au casino théâtre de Genève.

 

 

Nous avons toujours beaucoup de plaisir à jouer chez nos amis suisses... Nous y sommes si bien accueillis !

 

 

 

Au plaisir,

 

 

 

Amélie

1142141910.jpg

Proverbe du jour

1277476130.jpg

Photo : Christian Brunier

 

 

 

 

 

 

 

 

01:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2008

Brel jazzy

J’adore Brel et ai une passion pour le jazz.

 

 

C’est donc avec plaisir que j’ai écouté, à la Fête de la musique de Genève, « Brel unplugged ».

 

 

Ce groupe est composé de 4 musiciens : Christophe Leu (guitare et dobro), Claude Delabays (chant et guitare), Christian Kleiner (contrebasse) et mon copain Gérard Zihlmann (saxophones).

 

 

Ils ont la joie de faire part de la naissance de leur nouveau CD : A4.

 

 

Imprégné par le jazz et le blues, ce quartet fait jaillir de sa musique la richesse poétique et mélodique du « Grand Jacques ».

 

 

Ce CD est disponible au prix de CHF 25.- + CHF 5.- de frais d’envoi à l’e-mail suivant :

 

Gerard.Zihlmann@bluewin.ch

 

 

Infos : www.brelunplugged.ch

 

 

22:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

24/03/2008

Bravo Sandrine, Manuel et Mark

Vous connaissez mon combat pour défendre l’existence des bistrots genevois.

 

 

De la compensation de la disparition de la Brasserie hollandaise à l’assouplissement de la règlementation sur les terrasses lors des belles journées ensoleillées durant les saisons froides, en passant par la défense du Cristallina, je me suis mobilisé pour défendre la convivialité de Genève.

 

 

Je me réjouis donc et félicite les magistrats socialistes – Sandrine Salerno et Manuel Tornare – qui s’opposent à leurs collègues du Conseil administratif de la Ville de Genève voulant fermer l’Alhambar.

 

 

Je congratule et soutiens aussi le Conseiller d’Etat libéral Mark Muller qui tente de sauver le resto « L’Entrecôte ».

 

 

Fermer un bistrot pour le remplacer par une arcade de prestige sans vie est une manière de tuer à petit feu la belle Cité de Genève.

 

 Fermer l’Alhambar est un acte contre Genève !

 

 

22:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

23/03/2008

« Lettres intimes » à la Fondation Bodmer à Cologny

QUAND je mets à vos pieds un éternel hommage,
VOULEZ-vous qu'un instant je change de visage ?
VOUS avez capturé les sentiments d'un cœur
QUE pour vous adorer forma le créateur.
JE vous chéris, amour, et ma plume en délire
COUCHE sur le papier ce que je n'ose dire.
AVEC soin de mes vers lisez les premiers mots :
VOUS saurez quel remède apporter à mes maux.
Alfred de Musset à George Sand
Pour présenter son exposition « Lettres intimes », la Fondation Bodmer a repris l’extrait de la missive adressée à Cristel par Romain Gary le 6 septembre 1937 : « Dis-moi que tu m’aimes ! Même si ce n’est pas vrai ».

Epris d’amour, nous nous sommes rendus à Cologny lire ces lettres envahies de riches sentiments. Nous découvrons des écrits très pluralistes, de la correspondance échangée entre le Marquis de Sade et la Marquise à celle d’Elvis Presley et d’Anita Woods ; de Guillaume Apollinaire à Louise ou de Colette à son amoureuse Missy

 

Mots d’amour et maux de la passion, la Fondation Bodmer dévoile les mystères des cœurs de personnages célèbres.
Que l’écriture peut magnifier les sensations ! Mais, la rédaction peut être aussi délire et douleur, comme l’écrit de Louis Jouvet à Elisabeth : «2 heures du matin. Reviendras-tu? Reviendras-tu? 3 heures du matin. Je te pardonne tout, si tu reviens avec un enfant de lui. 3 heures 45. Je suis dans une colère que je ne me tiens pas. 4 heures du matin. Je t'attends depuis trop longtemps. 5 heures du matin. Bacchus, Jacos, Jacopulot, le coq, morne plaine, ta nuit, ta nuit. Signé: ton Cocococu.»
Vous avez jusqu’au 20 juillet 2008 pour lire les secrets des messages de ces femmes et de ces hommes ayant bouleversé leur époque dans des domaines aussi variés que la culture, la science ou la politique.

 

21:51 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Election au poste de Procureur général de Genève : Unis derrière François Paychère

http://paychere.info

 

 

Appel en faveur de François PAYCHERE

 

 

La justice genevoise sera confrontée ces prochaines années à des défis d'envergure, avec la mise en place des nouvelles procédures civile et pénale, l'adaptation de l'organisation judiciaire aux exigences du droit fédéral, la définition de la place du pouvoir judiciaire dans la Constitution cantonale totalement révisée.

 

 

Il est donc heureux que la désignation du Procureur général, premier magistrat judiciaire du canton, puisse résulter du choix du peuple.

 

 

Dans ce contexte, il importe que le Procureur général dispose de compétences reconnues par tous, comme d'une autorité incontestée, pour être l'âme des réformes en cours. Il doit être à même de fédérer le personnel judiciaire, d'unifier le parquet autour d'une politique pénale claire et d'assurer le lien avec la future Constituante.

 

 

Au-delà de toute considération partisane, les soussignés sont convaincus que François PAYCHERE, magistrat de grande expérience et aux qualités reconnues, est le candidat qui remplit le mieux ces exigences. Ils appellent les électeurs à le soutenir lors de l'élection du 20 avril 2008.

 

 

ANTILLE Guylaine: Conseillère municipale Bernex

 

APOTHELOZ Thierry : Conseiller administratif à Vernier

 

BAUD Catherine : Députée au Grand Conseil

 

BERTHET Jean : Conseiller municipal, Troinex

 

BOSSY Jean-Pierre : Ancien député au Grand Conseil

 

BRUNIER Christian : Député au Grand Conseil

 

BRUNIER Isabelle : Conseillère municipale en Ville de Genève

 

BURGER Sandrine : Conseillère municipale à la Ville de Genève

 

BÜTSCHI HAEBERLIN Danielle : Conseillère municipale à Chêne-Bourg

 

CAHANNES Monique : Ancienne conseillère municipale - juge assesseur suppléante

 

CAPTYN Mathilde : Députée les Verts

 

CASTELLI Enrico : président du Conseil municipal de Thônex 

 

CATTANI Daniel : Conseiller municipal, Onex

 

CHANSON Olivier : Président du Conseil municipal, Confignon

 

CHAROLLAIS Thierry : Conseiller municipal, Meyrin

 

CHATELAIN Elisabeth : Députée au Grand Conseil

 

CONTAT HICKEL Marguerite : Conseillère municipale les Verts

 

CRISTIN Pierre-Alain : Conseiller municipal à Onex,  juge assesseur à la Commission de conciliation en matière de baux et loyers

 

DENEYS Roger: Député

 

DREIFUSS Ruth : Ancienne Conseillère fédérale

 

DUPRAZ Alain : Conseiller municipal

 

DURAND Thierry : Conseiller administratif

 

EMERY-TORRACINTA Anne: Députée

 

ETIENNE Alain : Député

 

EYA NCHAMA Cruz Melchor : Conseiller municipal, Le Grand-Saconnex

 

FAZIO Jean-Louis : Conseiller municipal Ville de Genève

 

FEHLMANN RIELLE Laurence : députée, Secrétaire générale de la FEGPA

 

FLAMAND Emilie : Députée les Verts

 

GAUTHIER Morgane: Députée

 

GROBET Christian : Ancien Président du Conseil d'Etat

 

GROBET-WELLNER Mariane : Députée, économiste, députée

 

HODGERS Antonio : Conseiller national, Président des Verts

 

KAST Carole-Anne : Secrétaire générale du Rassemblement pour une politique sociale du logement, Conseillère administrative à Onex

 

KELLER LOPEZ Virginie: Députée

 

KLOPMANN Sarah : Conseillère municipale Ville de Genève

 

LANFRANCHI Michel : Ancien président du Tribunal administratif

 

MAHRER Anne : Députée les Verts

 

MARRO Patrice : Conseiller municipal à Versoix

 

MASCOTTO Sabina : Secrétaire adjointe au Département des finances

 

MAURY PASQUIER Liliane : Conseillère aux Etats

 

MIZRAHI Cyril : Conseiller municipal à Lancy, vice-président PS Genève

 

MOLINARI Sonja : Conseiller municipale, chargée de projets de coopération internationale

 

MUGNY Patrice : Conseiller administratif à la Ville de Genève

 

PACHOUD Pierre : Juge assesseur titulaire de la Chambre d'accusation (section Habeas corpus, mandat) 

 

PARIS Véronique: Conseillère municipale en Ville de Genéve

 

PERLER Frédérique : Conseillère municipale en Ville de Genève

 

PFUND Annina : Vice-présidente du PS de Genève, conseillère municipale en Ville de Genève 

 

PIGUET Thierry : Enseignant, vice président du Conseil municipal de la Ville de Genève

 

POMATTO Michel-Raymond : Conseiller municipal, Grand-Saconnex

 

PÜRRO Véronique : Députée

 

RENEVEY Frédéric : Conseillère administratif, Lancy

 

REVUELTA Andrés : Conseiller municipal, Vernier

 

RICHARD-MIKEL Margaret : Conseillère municipale, Versoix

 

RIELLE Jean-Charles : Médecin, Conseiller national

 

ROCHAT Yvan : Conseiller administratif à Vernier

 

RODRIK Albert : Retraité, Juriste

 

ROSSIAUD Jean : Député au Grand Conseil

 

ROTH-BERNASCONI Maria : Conseillère nationale, Juriste

 

SALERNO Sandrine : Conseillère administrative en Ville de Genève

 

SAUTER Marie-José : Présidente du Conseil Municipal de Versoix

 

SCHAERER Henri Marc : Conseiller municipal Veyrier, juge assesseur au Tribunal de la jeunesse

 

SCHENK-GOTTRET Françoise : Députée au Grand Conseil

 

SCHNEIDER-BIDAUX Brigitte : Députée au Grand Conseil

 

SCHNEIDER HAUSSER Lydia : Députée au Grand Conseil

 

SOBANEK Marion : Conseillère municipale Chêne-Bougeries

 

SOMMARUGA Carlo : Conseiller national, Secrétaire général Asloca Romande

 

SOUTTER Andrienne : Conseillère municipale en Ville de Genève

 

SUMI Martine : Conseillère municipale en Ville de Genève

 

THION François : Député au Grand Conseil

 

THOREL Jean-Pierre : Comité des retraités UNIA

 

TORNARE Manuel :  Conseiller administratif de la Ville de Genève

 

VALIQUER GRECUCCIO Nicole : Conseillère municipale en Ville de Genève

 

VELASCO Alberto : Député au Grand Conseil

 

WALDER Nicolas : Conseiller municipal à Carouge

 

WISARD-BLUM Ariane : Députée au Grand Conseil

 

 

BÜRGENMEIER Beat : Professeur à l'Université de Genève, Faculté des sciences économiques et sociales

 

CARTON Michel : Vice-directeur de l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID)

 

CASSANI Ursula : Professeure à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

DELLEY Jean-Daniel : Professeur à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

FLÜCKIGER Yves : Professeur à l'Université de Genève, Faculté des sciences économiques et sociales

 

FUCHS Eric : Pasteur, Professeur honoraire à l'Université de Genève, Faculté de théologie

 

GISIN Nicolas : Professeur à l'Université de Genève; Physique

 

GRAVEN Philippe : Professeur honoraire à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

GRIN François : Professeur à l'Université de Genève, Ecole de traduction et d'interprétation

 

HARDING Timothy : Professeur honoraire à l'Université de Genève, Faculté de médecine

 

HIRSCH Alain : Professeur honoraire à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

KAUFMANN Vincent : Professeur à l'EPFL, Sociologie urbaine et analyse des mobilités

 

LEVRAT Nicolas : Professeur à l'Université de Genève, Faculté de droit, Directeur de l'Institut européen de l'Université de Genève

 

MANAÏ Dominique : Professeure à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

RENOLD Marc-André : Professeur associé à l'Université de Genève, Faculté de droit, Avocat

 

ROBERT Christian-Nils : Professeur à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

SASSÒLI Marco : Professeur à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

THEVENOZ Luc : Professeur à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

TRIGO TRINDADE Rita : Professeure à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

WINIGER Bénédict : Professeur à l'Université de Genève, Faculté de droit

 

ARBEX Françoise : Avocate,

 

BACHELARD Lucien : Avocat, Asloca

 

BACHELARD Rebecca : Juriste UNIA

 

BAERISWYL Laurent : Avocat

 

BAGNOUD Georges : Avocat

 

BAVAREL Dominique : Avocat

 

BAYENET Pierre : Avocat

 

BERTANI Lorella : Avocate

 

BRAUNSCHMIDT Sarah: Avocate

 

BRUCHEZ Christian : Avocat

 

BUCHE Irène : Avocate, Asloca

 

BURKHARD Roland : Avocat

 

CARERA Jean-Pierre : Avocat

 

CORMINBOEUF HARARI Corinne : Avocate

 

DANDRES Christian : Avocat-stagiaire, Asloca

 

DE MORAWITZ Raymond : Avocat

 

DONATIELLO Giuseppe : Avocat et chargé d'enseignement à la Faculté de droit de l'Université de Genève

 

FELDER Stéphane : Avocat

 

FISCHER Fabienne : Avocate

 

GAILLARD Louis : Avocat

 

GRANT Philippe : Avocat

 

GREUB Pierre-Alain : Juriste

 

GROBET THORENS Karin : Avocate

 

GRODECKI Stéphane : Avocat

 

HARARI Maurice : Avocat

 

HUBER Anne-Laure : Avocate

 

JUVET Philippe : Avocat

 

KAESER Michael : Avocat, Président de l'Association des Juristes Progressistes

 

LACHAT David : Avocat

 

LAMMAR Stéphanie : Avocate, Conseillère municipale Ville de Carouge

 

LEU Henri : Avocat, Président de la Fondation suisse de déminage

 

LINIGER GROS Miranda : Avocate

 

MARCONI Laurent : Avocat

 

MAUGUE Eric : Avocat

 

MOLO Romolo : Avocat

 

PAYOT ZEN-RUFFINEN Francine : Avocate

 

PEREGRINA Daniel : Avocat, 

 

PRETI Philippe : Avocat

 

SAYEGH Christine : Avocate

 

SCHNEIDER Jacques-André : Avocat

 

STICHER Thierry : Avocat

 

STÜCKELBERG Béatrice : Avocate

 

VAVASSORI Raphaëlle : Avocate

 

VATERLAUS Doris : Avocate

 

VOUTSINAS Catherine : Avocate

 

WAEBER Jean-Bernard : Avocat

 

ZUTTER François : Avocat

 

AMREIN Olivier: Secrétaire syndical

 

BISANG Anne : Metteure en scène

 

BOSSY Philippe : Travailleur social/responsable de structures

 

BOURQUIN Sébastien : Rédacteur multimédia

 

CAMPICHE Philippe : Conteur

 

CHAPPUIS Florence : Productrice de spectacles

 

DORET Jan : Architecte-urbaniste

 

DUPUIS Renaud : Architecte

 

ESTIER THEVENOZ Sabine : Journaliste

 

GASSER Marie Chantal : Éducatrice spécialisée et médiatrice

 

GAY Marc : Retraité

 

GUERINI Pierre : Chargé de missions HUG

 

JEANMONOD Eric : Décorateur et co-directeur de Théâtre

 

JORDAN Claude : Musicien

 

JUON Roman : Architecte

 

LOPEZ Eugenio 

 

LOUTAN Guy : Médecin

 

LÜSCHER Maja : Economiste

 

MOHR Jean : Photographe

 

MOHR Patrick : Metteur en scène du Théâtre Spirale et co-directeur de la Parfumerie

 

MOHR Simone : Réalisatrice

 

MOUHANNA Souhail : Ancien député, Président de l'AVIVO

 

PASCHOUD Martine : Metteur en scène et Comédienne

 

PICHELIN Hervé : Président de la Communauté genevoise d'action syndicale

 

PRALONG Michèle : Directrice du Théâtre du Grütli

 

RATZE Claude : Directeur artistique ADC - Association Danse Contemporaine

 

RICHARD Yves : Chargé de mission

 

ROSSETTI Sandro : Architecte, Musicien

 

SCHAERER Henri : Enseignant

 

SCHWEIZER Andréas : Conservateur, Maison du patrimoine industriel et des arts graphiques

 

THOREL Gilles : Economiste

 

TORRACINTA Claude : Journaliste
TORRACINTA-PACHE Anne : Ancienne députée

 

TIRABOSCO Tom : Dessinateur

 

TREICHLER Franz : Musicien

 

 

François Paychère en campagne :

 

 

François Paychère répond aux questions des Genevoises et des Genevois.

 

Participez aux rencontres, sous forme de débats.

 

Lundi 31 mars, à 18h00, Palais de justice : débat contradictoire organisé par le Jeune Barreau.

 

Mardi 1er avril, à 20h00, salle communale Jean-Jacques Gautier (1 rte du Vallon, à Chêne-Bougeries): exposé – débat sur le thème de Violence, sécurité et justice. Avec la participation de Michel Vuille, sociologue.

 

Mercredi 2 avril, à 20h00, débat contradictoire organisé par la Tribune de Genève (lieu à préciser).

 

Jeudi 3 avril, à 19h00, salle du Rondeau, rencontre-débat.

 

Mardi 8 avril, de 19h00 à 20h30, rencontre organisée à la salle du Charron à Versoix. La soirée se terminera par un apéritif.

 

Jeudi 10 avril, à 20h00, buvette de la salle communale des Avanchets : rencontre – débat.

 

Vendredi 11 avril, 21h15, rencontre et dialogue à Chancy. Rendez-vous à la salle polyvalente (au rez) de la nouvelle Mairie de Chancy, Route de Valleiry 4, 1284 Chancy.

 

15:51 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (6)

21/03/2008

Un p’tit jour de politique : 21 mars 2008

Beau discours d’Angela Merkel
Angela Merkel, la Chancelière allemande, a prononcé un très beau discours sur la Shoah à la Knesset, le parlement israélien.
«Nous autres, Allemands, la Shoah nous emplit de honte. Je m'incline devant ses victimes, ses survivants et ceux qui les ont aidés à survivre»a-t-elle dit.
Cette reconnaissance de la vérité historique est un bel acte de la part de la dirigeante allemande. Dans cette dynamique, il serait judicieux de changer l’hymne germanique. Même si le texte a été légèrement modifié, l’air est toujours le même, celui qui retentissait lors des discours d’Hitler ou dans les cours des camps de la mort.
Ce morceau de musique est une marche tyrannique, un hymne à la gloire de la haine. L’Allemagne ne peut pas garder un tel symbole.
Libérez le Tibet
La Chine occupe le Tibet, empêche l’autodétermination du peuple tibétain et viole les droits humains dans ce pays.
Faut-il boycotter les Jeux olympiques de Pékin ?
L’opposition tibétaine, dans sa majorité, le souhaite. Les démocraties de la planète devraient suivre ce mot d’ordre, cri de la liberté.

Si ce bannissement n’a pas lieu, il faut au moins que les sportifs utilisent cet événement pour défendre les droits humains et la liberté du Tibet, par exemple en portant les couleurs tibétaines lors de la cérémonie d’ouverture des J.O.

Pas chaud pour accueillir les Jeux olympiques à Genève
On me propose de participer à un groupe de travail sur le thème « Les jeux pour la jeunesse » du comité GEJO2018 pour l’organisation des Jeux olympiques d’hiver 2018 à Genève. N’étant pas favorable à ce genre de manifestation de prestige, très coûteuse pour la collectivité et dénaturée à l’excès par les intérêts financiers, je refuse cette offre.
Assouplissement des règles pour sortir les terrasses des restos
Au parlement genevois, j’ai juste demandé un assouplissement des règles pour sortir les terrasses des restos durant les saisons froides lorsque le soleil nous surprend. Si la réglementation avait été plus souple, teintée de bon sens, les restaurateurs auraient tous été en mesure de sortir quelques tables et chaises lors de très belles journées de janvier, février ou mars. Les clients auraient été très contents. La convivialité genevoise et le commerce y auraient gagné. Lors de la dernière session du Grand Conseil, certains députés ont transformé ce sujet – qui n’a rien de gauche ou de droite – en un thème de politique politicienne. Dommage ! Ce projet est finalement envoyé à la commission de l’économie pour être étudié avec davantage d’attention. Ouf !

Genève : Problèmes de parking résolus … du moins pour certains

Promenons-nous sur le blog de mon copain Roger …
http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/general/stauffer-et-la-gauche-caviar-1lors-du.html

 

18:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

19/03/2008

Gilles Vigneault en concert

Nous allons voir Gilles Vigneault en concert à Thônex.

 

 

A son âge, il a une forme exceptionnelle et un esprit poétique remarquable.

 

 

Durant plus d’une heure et ½, sans entracte, il danse, sautille dans tous les sens et aligne les chansons sans reprendre son souffle. Une boule d’énergie !

 

 

Avec sa voix discordante, il dégage des sentiments et des élans de romantisme, soutenus par des contrechamps et des accompagnements souvent plus riches que la mélodie elle-même.

 

 

Entre sa voix parfois désaccordée et ses cris ressemblant au caribou au fond des bois, Gilles Vigneault arrive tout de même à faire émerger une sensibilité touchante et des jets poétiques dignes des meilleurs conteurs du Québec.

 

06:07 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

16/03/2008

Vu au ciné : Bienvenue chez les Ch’tis

Magnifique pied de nez aux préjugés, le film de Dany Boon est un excellent long métrage d’humour. Avec un grain de tendresse, cette histoire banale d’un directeur de poste, rêvant d’être promu dans le sud de la France, mais finalement muté, suite à un blâme, au Nord, se transforme en une apologie du Nord-Pas-de-Calais.

 

 

Son succès populaire – qui bat des records d’entrées - est très mérité, tant ce film de cœur est une rigolade efficace. Les acteur-trice-s sont excellent-e-s, avec une mention spéciale à Kad Mérad.

 

 

« Quand un étranger vient au Nord, il pleure deux fois : quand il arrive et quand il repart ! » répète inlassablement Dany Boon. Le public, lui, pleure de rire.

 

 

17:24 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/03/2008

Résolution de soutien à Ingrid Bétancourt

Le Grand Conseil genevois vote une résolution pour la libération d’Ingrid Bétancourt et des otages de Colombie. Ce texte, initié par Guy Mettan, émane de député-e-s de plusieurs partis : Guy Mettan, Jean Rossiaud, Anne-Marie von Arx-Vernon, Virginie Keller Lopez, Pierre Losio, Christian Brunier, Janine Hagmann, Michel Forni, Sandra Borgeaud, Mario Cavaleri, Alain Charbonnier, Beatriz de Candolle, Didier Bonny, Jean-Claude Ducrot, Anne Emery-Torracinta, Alain Etienne, Laurence Fehlmann-Rielle, Fabienne Gautier, Sylvia Leuenberger, François Thion, Pablo Garcia, Olivier Jornot, Roger Golay, Lydia Schneider Hausser, Loly Bolay, Thierry Cerutti et Ariane Wisard-Blum.
Texte de la résolution :
Considérant le fait:
– que plusieurs centaines d'otages sont encore détenus par les FARC dans la jungle colombienne et que parmi ceux-ci l'ancienne candidate aux élections présidentielles Ingrid Betancourt entre dans sa sixième année de détention ;
– que parmi les diverses missions de bons offices entreprises par des pays tels que le Venezuela et la France, la Suisse a joué un rôle important grâce à l'implication de plusieurs personnalités genevoises ;
– que la santé des otages se dégrade ;
– qu'une mobilisation active des forces politiques et médiatiques joue un rôle important pour le moral des familles et le maintien en vie des otages ;
– que Genève, siège du Conseil des droits de l'homme, ne peut rester insensible au sort des milliers de personnes enlevées et détenues dans des conditions inhumaines de par le monde,
Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève
– invite le Conseil d'Etat et les parlementaires genevois à Berne à prendre toute mesure utile pour soutenir les efforts de négociation en vue d'obtenir la libération des otages ;
– appuie la famille Betancourt et les familles des otages dans le combat qu'elles mènent pour la libération des leurs.

EXPOSÉ DES MOTIFS
Mesdames et Messieurs les députés,
La guerre civile qui déchire la Colombie depuis quarante ans détient le triste record du plus vieux conflit du monde. Selon diverses sources, plus de 3000 otages dont 400 enfants sont séquestrés dans ce pays, qui détient près de 80% des otages détenus dans le monde. Certains d'entre eux, séquestrés depuis plus de dix ans, sont même tombés dans un total oubli médiatique.
Genève se flatte d'être, sinon le berceau, du moins la capitale des droits de l'homme. Depuis que notre canton accueille le Conseil des droits de l'homme et le Haut-Commissariat aux droits de l'homme, Genève a le devoir moral de montrer l'exemple et, dans tous les cas, de manifester sa solidarité lorsqu'une situation devient intolérable.
A défaut de pouvoir réagir dans tous les cas, Genève se doit au moins de réagir lorsqu'elle est directement concernée, comme c'est le cas depuis plusieurs années en Colombie avec l'implication de représentants et de proches de l'ancien Institut universitaire de développement.
Alors que les FARC ont promis de libérer certains otages à l'occasion des Fêtes de fin d'année, il paraît opportun d'encourager cette initiative et de montrer aux partis insurgés et aux preneurs d'otages que le monde entier, et pas seulement les familles proches, sont solidaires des victimes et s'engagent pour la libération de la totalité des otages qu'ils détiennent.

Faut-il médiatiser la cause des otages ? Un parlement local, tel que notre Grand Conseil, doit-il soutenir cette cause? Une fois n'est pas coutume, la réponse est oui. D'une part parce qu'il s'agit d'un souhait des familles des otages, qui estiment indispensable de lutter contre l'oubli et de maintenir la mobilisation des proches, des élus, des médias et des opinions publiques à travers le monde. Et d'autre part parce que l'expérience a montré que, dans le cas colombien, la pression internationale n'était pas sans influence sur les conditions de détention, voire la libération des otages.


21:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

11/03/2008

Quelle est la logique de développement de Puplinge ?

Je dépose au parlement genevois l’interpellation urgente écrite suivante :
Le Département du Territoire de la République et canton de Genève vient de mettre en consultation publique le Plan directeur communal de Puplinge.
En prenant connaissance de cette planification, j’ai découvert quelques éléments me semblant être bien éloignés de la notion du bon sens.
Je suis étonné et inquiet de voir que la commune souhaite déclasser en zones d’habitation les parcelles bien-nommées « La Gouille » et « La Grande Gouille ». Ces périmètres sont des zones inondables. Il y a quelques années, celles-ci s’étaient transformées en véritable marécage. Ce phénomène se produit régulièrement. Veut-on renouveler les erreurs commises à Lully ?
Alors que la municipalité a la volonté de déclasser des emplacements qui devraient être pérennisées en zones vertes, des terrains totalement aménagés, prêts à accueillir des logements, sont quant à eux en passe d’être mutés en zones vertes.
Par exemple, le terrain en pointe se trouvant entre la Route de Jussy et la Route de Puplinge, à l’entrée du village, du côté de la ville, bordé déjà de part et d’autre d’un trottoir et d’un arrêt de transports publics, va être classé en zone verte et considéré comme couloir de faune (?????). Pourtant, celui-ci a été totalement équipé (arrivée de gaz et d’électricité, téléréseau, équipements pour les eaux claires et les eaux usées, téléphonie) dans l’optique d’accueillir des logements.
Classer en zones vertes des terrains équipés tandis que des terrains agricoles, parfois inondables, non équipées vont devenir des zones d’habitations est une hérésie.
Sur quelle logique repose l’élaboration de ce Plan directeur communal et qu’en pense le Conseil d’Etat ?

23:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)