10/04/2008

Démission du Grand Conseil genevois … anticipée !

 « La politique est plus dangereuse que la guerre… A la guerre, vous ne pouvez être tué qu’une seule fois. En politique, plusieurs fois.

 

Winston Churchill »

 

 

La Suisse est basée sur un régime parlementaire de milice. Chaque élu-e politique dans les législatifs doit donc avoir, en principe, un emploi (si possible à responsabilité) ; donner beaucoup à la politique ; consacrer du temps à sa famille et à ses ami-e-s ; s’engager au niveau associatif ; être présent-e sur le terrain ; écouter la population ; communiquer régulièrement avec les médias ; maîtriser tous les dossiers de tous les domaines ; …

 

 

Illusoire, hypocrite, impossible, inefficace, ce fonctionnement atteint ses limites.

 

 

J’ai toujours bien séparé mes casquettes politique et professionnelle, le cloisonnement étant indispensable pour exercer les deux avec efficacité et surtout avec éthique. J’ai donné énormément aux deux, mais avec un plaisir énorme, tant ces expériences sont riches.

 

 

Depuis plusieurs mois, même si mes activités sont toujours aussi étanches pour moi, certains les mélangent sciemment. Quelques adversaires politiques – heureusement pouvant se compter sur les doigts d’une main - n’hésitent plus à m’attaquer dans mes activités professionnelles. Si ces coups ne touchaient que moi, je ne m’offusquerais pas, ayant la carapace suffisamment dure après plus de 20 ans de politique. Toutefois, ces polémiques touchent parfois mon entreprise et ses 1'700 collaboratrices et collaborateurs. Ceci n’est plus acceptable.

 

 

Pour calmer ce jeu irresponsable et m’engager encore davantage pour mon entreprise publique à l’heure de très grands défis, je déposerai ma démission sur le Bureau du parlement genevois le 31 décembre 2008.

 

 

Cet acte (cette parenthèse) n’est naturellement pas un adieu à mes idéaux … ni à la politique.

 

23:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

Bonne décision!

Profitez-en pour quitter notre parti avec Mouchet, Moutinot et Charles Beer!

Vous faites tellement de mal à notre parti!

Heureusement que René est arrivé!

Adieu! Et j'espère à jamais!

militant socialiste (un vrai qui en a vraiment à faire des gens)

Écrit par : msqma | 11/04/2008

Ce sera le fête, il y aura un feu d'artifice ! La population vous remercie par avance de votre départ !

Écrit par : Octave Vairgebel | 11/04/2008

Bravo au MCG, la lutte commence à porter ses fruits !
Il faut choisir, vous venez de le faire, le seul regret c'est de patienter jusqu'à la fin de l'année.
Et tenez parole, monsieur !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 11/04/2008

Les gens, qui ne défendent que les intérêts particuliers des nantis et qui font gober aux autres qu'il y va de leur sécurité de soutenir la droite et l'extrême-droite, sont sans scrupule.

Pour eux tous les moyens sont bons, en particulier les attaques personnelles et si possible le plus bas possible pour déstabiliser.

Il est hélas évident que cette tactique porte ses fruits relativement facilement contre celles et ceux qui ont une éthique et qui se refusent à ce que leur entourage soit éclaboussé ou même gêné par ces comportements guerriers et odieux.

Vivement une rémunération des politiques pour garantir une présence de personnes qui pourront ainsi renoncer à devoir bosser à côté pour ramener de quoi nourrir leur famille.


Les 2 premiers commentaires démontrent l'efficacité de ne pas aborder les vrais problèmes et de personnaliser sans contenu l'action politicienne.

Écrit par : DomH | 12/04/2008

@DomH
"Vivement une rémunération des politiques pour garantir une présence de personnes qui pourront ainsi renoncer à devoir bosser à côté pour ramener de quoi nourrir leur famille."

Vous avez bien raison, mais soit l'un, soit l'autre, il faut choisir.
Les députés libéraux ( et autres ), ont pour la plupart des professions libérales, comme avocat, qui leur permet de faire les deux, sans empocher de l'argent de l'Etat et en même temps, avoir une position partisane.

Comment pouvez-vous croire que M. C. Brunier puisse défendre les intérêts de la communauté, alors que l'on discute du budget des SIG, alors qu'il est employé par les SIG ?

C'est ce double engagement qui est mis en cause, pas la personnalité de l'individu, qui, personnellement ne m'as jamais rien fait !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 12/04/2008

A 240 tickets par an et en bossant aux SIG y a longtemps que mon choix
aurait été fait.
Bonne route Mr Brunier, vous aurez désormais le temps de réfléchir avant d'agir !

Écrit par : bidouille | 12/04/2008

La question essentielle est de savoir si notre Cricri continuera d'abreuver les masses laborieuses de ses états d'âmes et de son incurable égocentrisme au travers de son blog...

Écrit par : Le Gros Plouc | 13/04/2008

Salut l'ami, je compatis car la décision n'as pas du être facile. Mais heureusement la vie continue et ton expérience pourra servir tes successeurs. Merci de garder un peu de temps pour eux. Peut-être auras-tu ainsi un peu de temps également à consacrer à la formation des divers élus socialistes qui au début de leur mandat en ont généralement bien besoin.
La vie change, change ta vie, c'est pas plus mal d'évoluer vers le bonheur de vivre. La vie n'étant pas interminable.

Puis rappelle-toi que si on sait pas répondre à l'argument de quelqu'un, discréditer ou injurier l’auteur mène à rien. La bonne foi l'emporte toujours sur le long terme.
Avec toute mon amitié.

Pierre-Alain Monnet
Le paisible retraité ex. de Vernier et de Versoix.

Écrit par : Monnet Pierre-Alain | 13/04/2008

Enfin! Il ne suffira plus de se dire socialiste pour l'être en brandissant des slogans à 2 balles qui n'ont d'autre fonction que de remplir son égo.

Écrit par : Micheline | 13/04/2008

en réponse brève au 2ème message de Monsieur Victor DUMITRESCU:

Hélas certains libéraux élus encaissent aussi des salaires de l'Etat ce qui est parfaitement légitime lorsqu'ils produisent des prestations correspondant à leur cahier des charges.

Vous détournez mon propos et cela me blesse. Je disais simplement que si l'on veut avoir véritablement le temps de remplir consencieusement le mandat de député pour lequel on a été élu, il faut être à même de ne pas courir après un revenu (ce qui est hélas le cas de beaucoup des habitantes et des habitants de ce canton, qui ont honte d'entrer dans un café pour s'offrir un café).

Ceux qui se sont présentés en 2001 comme les 12 salopards sont / étaient payés par leurs sponsors pour remplir un mandat électif: la majorité d'entre eux a été élu et bénéficie ainsi des moyens nécessaires pour vivre. La majorité des élus ne sont hélas pas dans cette situation et cela finit par avoir un impact sérieusement négatif.

La démission de Monsieur Brunier n'est que le sommet de la partie visible de l'iceberg.

Écrit par : DomH | 14/04/2008

Cher Christian,
Je suis étonné des passions que ton retrait (annoncé) du Grand Conseil suscite... et cela autant sur ton blog qu'autour de moi. Faut-il que tu ne sois pas insipide... Ce qui m'étonne plus encore, c'est le nombre de personnes qui se cachent derrière un pseudonyme pour dire ce qu'ils pensent... Peut-être que ce sont les mêmes qui apprennent à leurs enfants à être franc, à dire les choses la tête haute et à les assumer. Peut-être...
Lorsque l'on a en face de soi la personne à qui l'on reproche quelque chose, comme dans ton cas, on retient plus facilement son venin que dans l'anonymat d'un blog. Certains veulent te faire mal, Christian, et je pense qu'ils y parviennent, tout simplement parce que tu es un Être humain bien vivant, un Être humain perceptif, un Être humain qui sait ce qu'il a donné à la collectivité, qui sait le nombre de dossiers défendus avec conviction, qui sait le nombre de soirées passées loin de sa famille, qui sait le nombre de préoccupations publiques gardées en lui... Alors voilà, Christian, c'est la vie, c'est l'humain: il n'est pas toujours juste et reconnaissant, mais il faut lui pardonner car il est le plus puni de cet état.
En ce qui me concerne, reconnaissant, je le suis envers toi pour ce que tu as donné à la campagne du respect, comme je le suis envers des libéraux, des radicaux, des démocrates chrétiens, des socialistes, des UDC, des MCG, des femmes et des hommes qui ont eux aussi soutenu cette valeur humaine qu'est le RESPECT, ce respect qui ne t'es pas accordé aujourd'hui... Mais à ceux qui t'adressent des paroles acides et toxiques, renvoie-les tout simplement et gentiment à ce qui nous unit: le respect de l'Autre, l'amitié, la compréhension...
Avec mes amitiés et mes respects, Christian.

André Castella

Écrit par : André Castella | 14/04/2008

@DomH.
1. en réponse brève au 2ème message de Monsieur Victor DUMITRESCU:

"""Hélas certains libéraux élus encaissent aussi des salaires de l'Etat ce qui est parfaitement légitime lorsqu'ils produisent des prestations correspondant à leur cahier des charges.

Vous détournez mon propos et cela me blesse. Je disais simplement que si l'on veut avoir véritablement le temps de remplir consciencieusement le mandat de député pour lequel on a été élu, il faut être à même de ne pas courir après un revenu (ce qui est hélas le cas de beaucoup des habitantes et des habitants de ce canton, qui ont honte d'entrer dans un café pour s'offrir un café).

Ceux qui se sont présentés en 2001 comme les 12 salopards sont / étaient payés par leurs sponsors pour remplir un mandat électif: la majorité d'entre eux a été élu et bénéficie ainsi des moyens nécessaires pour vivre. La majorité des élus ne sont hélas pas dans cette situation et cela finit par avoir un impact sérieusement négatif."""

2. """@DomH
"Vivement une rémunération des politiques pour garantir une présence de personnes qui pourront ainsi renoncer à devoir bosser à côté pour ramener de quoi nourrir leur famille."

Vous avez bien raison, mais soit l'un, soit l'autre, il faut choisir.
Les députés libéraux ( et autres ), ont pour la plupart des professions libérales, comme avocat, qui leur permet de faire les deux, sans empocher de l'argent de l'Etat et en même temps, avoir une position partisane.

Comment pouvez-vous croire que M. C. Brunier puisse défendre les intérêts de la communauté, alors que l'on discute du budget des SIG, alors qu'il est employé par les SIG ?

C'est ce double engagement qui est mis en cause, pas la personnalité de l'individu, qui, personnellement ne m'as jamais rien fait !"""

Non seulement, j'abonde dans votre sens, mais de plus, je dis bien concernant les libéraux et autres, que pour la PLUPART, une part de 60%...c'est pourquoi, je ne vois pas ce qui vous gêne, voir blesse dans mon propos.
Je le redis, un double engagement, comme celui de Monsieur Brunier, est mis en cause, il est employé des SIG et député, qui vote les budgets.
Dès lors, comment peut-il être en faveur de la population qui paye les impôts, tout en désirant obtenir un budget plus important pour la bonne marche de l'entreprise qui l'emploie.

"""Vous détournez mon propos et cela me blesse."""
Je ne sais que dire...paranoïa, volonté de nuire à ma crédibilité...peu importe, donnez moi la preuve du dit détournement et de la blessure infligée.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 15/04/2008

Bonjour,

Je rappelle à M. Dimitrescu que je n'ai jamais participé au débat ou au vote du budget de SIG ou à n'importe quel sujet concernant mon entreprise.

Je rêverais que tous les députés appliquent ces règles élémentaires de déontologie. Malheureusement, ce n'est de loin pas le cas !

Très belle soirée à toutes et tous.

Christian Brunier

Écrit par : Brunier Christian | 16/04/2008

Monsieur Brunier, excusez moi d'avoir cru le contraire.
Je ne participe pas aux débats et votes du Grand Conseil.
Alors, dans ce cas, permettez moi la question suivante: pourquoi partez vous ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 17/04/2008

Les commentaires sont fermés.