15/04/2008

Au sujet de ma future démission du Grand Conseil …

Tout d’abord, je tiens à remercier toutes celles et tous ceux, amis ou adversaires respectueux, qui m’ont envoyé des messages, des e-mails ou glissé un petit mot plein de sympathie et gentillesse suite à mon annonce de déposer, le 31 décembre prochain, ma démission au parlement genevois. Suite à ces messages amicaux, je tiens à préciser que :

  • Je ne suis pas du tout blessé, assumant bien les coups après plus de 20 ans de politique. Je quitte cette fonction juste pour protéger mon entreprise et ses 1700 collaboratrices et collaborateurs, et surtout mon équipe. Celle-ci travaille très efficacement et n’a donc pas à subir des coups bas émanant de quelques rares personnes qui ne respectent pas la frontière – qui devrait être infranchissable dans un régime de politique de milice – entre la vie politique et la vie professionnelle.
  • J’accepte tout à fait les attaques en politique (d’ailleurs je ne suis le plus en retard dans ce registre), mais lorsqu’elles portent sur les idées en respectant l’être humain qui les émet. Ce respect est la base de la démocratie et de la liberté, mes idéaux de base.
  • Je suis, par contre, inquiet de cette dérive populiste de quelques élus (violant les règles élémentaires de la déontologie, donnant des leçons de morale alors qu’ils accumulent les affaires scabreuses et utilisent parfois l’anonymat), soutenue trop souvent par des médias en recherche de scoops pour rattraper leur perte d’audience suite à l’arrivée des journaux gratuits.
  • Ma décision est irrévocable !
  • Ce retrait n’est (certainement) pas un adieu à tout jamais à une fonction politique.
  • Mis à part ces quelques adeptes de l’irrespect qui discréditent toute la politique, mes pensées et mon amitié vont à toutes les élues et tous les élus, et à toutes les militantes et tous les militants, dans tous les partis de droite comme de gauche, qui engagent une énergie folle et sacrifient un bon bout de vie pour tenter, à leur façon, d’améliorer l’existence des citoyennes et citoyens ! Bravo !

13:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.