23/06/2008

Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées en EMS

Intervention au Grand Conseil genevois sur le respect de la volonté populaire et la mise en application de l’initiative « Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées en EMS » - Extrait du débat :

M. Christian Brunier (S). Je vais être très rapide. On nous dit que les conditions actuelles dans les EMS sont très satisfaisantes. Oui, elles le sont relativement, mais, comme on l'a vu à la commission de la santé notamment, l'humanisation des soins est en nette baisse et la situation devient de plus en plus difficile.

Je vous rappelle que, cette année, l'âge moyen d'entrée en EMS est de 89 ans. Les personnes âgées y rentrent donc de plus en plus tard, et tant mieux, mais elles sont dans un état de santé difficile, qui nécessite des soins aigus, et donc des moyens, puisque les situations sont de plus en plus périlleuses. De plus, tous les EMS que l'on a visités ont indiqué qu'ils étaient à la limite de leurs possibilités.

Dans tous nos discours, on n'arrête pas de se référer à la population; or, là, il y a eu un vote clair, où les 59,6% de la population ont dit: «Oui, nous voulons accorder plus de moyens aux EMS.» Le Conseil d'Etat avait chiffré ces moyens et avait indiqué avant le vote populaire : «Attention, cela va coûter 60 millions !» Mais le peuple a dit qu'il était prêt à consacrer 60 millions du budget de l'Etat. Et ce dernier est quand même de plus de 7 milliards, ne l'oublions pas ! De plus, il faut mettre les choses en perspective, parce que 60 millions représentent certes une grosse somme dans la tête des gens mais, par rapport à 7 milliards, on voit que ce montant devient tout à fait raisonnable; c'est quelques centimes sur un billet de cent francs !

Le peuple a donc voté en toute connaissance de cause, pourtant le parlement genevois ne veut pas suivre l'avis de ce dernier. Le PS s'est beaucoup battu au niveau budgétaire et a pu décrocher 5 millions sur les 60 que devait coûter l'initiative. On nous dit aujourd'hui qu'avec ces 5 millions on a presque réussi à atteindre les objectifs de l'initiative : mais ce n'est pas ce que l'on entend dans les EMS ! Ce serait d'ailleurs un modèle de gestion. Parce que si chaque fois qu'on accordait 5 millions on arrivait aux mêmes résultats qu'avec un investissement de 60 millions, ce serait remarquable et cela se saurait !

Il faut donc faire un effort. Au PS, on est très raisonnable: on a bien pris note de la volonté de la majorité de ce parlement et, même si l'on considère que vous n'honorez pas le vote populaire, on ne vous demande pour l'année prochaine que 15 millions supplémentaires, alors qu'on doit normalement au peuple encore 55 millions ! Nous savons que nous devons y aller doucement, puisque nous n'avons pas la majorité de notre côté, alors, au lieu de demander 55 millions, nous faisons l'effort de nous limiter et de ne réclamer que 15 millions de plus. C'est pour le bien de nos aînés ! De plus, excusez-moi, mais nos comptes actuels permettent une certaine souplesse pour améliorer le sort des plus anciens, puisqu'on a dépassé le milliard de bénéfices cette année.

 

vieux.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.