27/06/2008

Les Verts gagnent lorsqu’ils jouent l’union de la gauche

Les Verts de Vernier affichent sur la première page de leur site Web la photo du libéral Pierre Ronget, candidat à l’élection partielle au Conseil administratif de cette ville. Leur volonté, clairement affichée, est de faire barrage à la candidature du populiste du MCG Thierry Cerutti, suite à l’invalidation de son élection pour cause d’irrégularités.

Les Verts considèrent que Pierre Ronget est un meilleur rempart contre la démagogie que la candidature du socialiste Alain Charbonnier. Ils font de très mauvais calculs.

Un simple calcul mathématique

Le premier est purement mathématique. Aux dernières élections municipales, le PS a remporté 31,62 % alors que le Parti libéral, second parti de la commune, n’obtenait que 12,04 %. Depuis des lustres, les socialistes sont le grand parti de Vernier, recueillant toujours plus du double des voix que les autres partis. Si les Verts veulent réellement faire barrage au Mouvement des citoyens genevois, c’est bien sur une candidature PS qu’ils doivent s’appuyer et non pas sur une formation ayant un levier politique relativement restreint.

Au Conseil administratif, il faut se souvenir que le socialiste Thierry Apothéloz a remporté l’élection avec 3'316 voix, tandis que le Vert Yvan Rochat le suivait avec 2'971 suffrages. Les autres candidatures, contraintes à un second tour, se situaient entre 473 et 1909 voix (pour le libéral pourtant Conseil administratif sortant).

Les Verts devraient aussi se souvenir que leur candidat Yvan Rochat – qui est désormais un excellent Conseiller administratif – a obtenu, pour être élu, 734 voix provenant des électrices et électeurs vert-e-s. Parallèlement les votants socialistes lui ont apporté 1'556 suffrages, soit plus du double des apports directs de son parti. Pendant ce temps, les libéraux n’ont accordé à Yvan que 13 maigres suffrages.

Le fait que le nom d’Yvan Rochat ait figuré sur le bulletin socialiste lors de cette élection a été déterminant pour sa victoire, comme le prouve les chiffres.

Une position d’idéal politique

Au-delà des chiffres, les Verts doivent concevoir leurs alliances sur des bases de convergences de programmes politiques.

Les Verts et le PS ont un programme qui doit se recouper à près de 90 %. Lors des votes municipaux, cantonaux et fédéraux, là aussi, cette concordance s’illustre clairement.

Sur la base de ces idéaux communs, tant le PS que les Verts progressent lorsqu’ils recherchent l’unité et les synergies.

Quels points communs, peuvent trouver les Verts verniolans avec les Libéraux ? Comment peuvent-ils accorder à un soutien à un parti qui est en train de négocier des fiançailles politiques avec l’UDC blochérienne ?

Naturellement, comme le disent certains Verts, le libéral Pierre Ronget est un homme cultivé et courtois. Mais une alliance politique se construit sur un programme politique et non pas sur quelques liens de sympathies personnelles.

Votez Charbonnier !

Etant un enfant de la commune de Vernier et ayant débuté ma vie politique dans cette municipalité, je pense bien connaître l’électorat verniolan. Il est évident que les citoyennes et citoyens majoritairement à gauche n’iront pas voter libéral, même pour faire barrage au MCG.

La solution est de soutenir Alain Charbonnier qui est un homme de conviction, ayant une importante expérience politique, étant mobilisé sur toute une série de thèmes essentiels pour l’avenir de la population de Vernier. Alain est une chance pour Vernier, socialement et durablement !

 

lignon_carte_postaleq08_news_zoom.jpg

 

 

14:53 Publié dans Politique | Tags : vernier | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

And the winner is...Thierry Cerrutti from MCG...

François Paychère a déjà payé pour la magouille, manipulation...à chacun son tour...vous verrez...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/06/2008

vous avez raison Monsieur Brunnier, l'élection a été annulée car des inconnus ont commis des irrégularités afin de barrer la route de Thierry Cerutti comme il l'avait annoncé au départ du 2ème tour, je constate que le parti socialiste persiste et signe en proposant un candidat uniquement pour "barrer la route avec tous les moyens qui s'impose", est-ce que cela est un aveux ? allons nous faire un 4ème tour ?

Écrit par : Aline | 28/06/2008

Les commentaires sont fermés.