12/09/2008

Le MCG joue avec la peur de la population de Vernier

Dans son journal distribué dans tous les ménages de Genève, le MCG titre « L’insécurité menace la commune de Vernier. Plusieurs agressions ont eu lieu sur la commune récemment. Ce ne sont pas des cas isolés. A Vernier, votez Thierry Cerutti le 28 septembre ».

Soucieux de la sécurité des citoyennes et citoyens de Genève, j’ai immédiatement demandé à la Police , en tant que député, ses statistiques pour savoir si le MCG soulevait une vraie problématique ou s’il jouait avec la peur en mentant pour obtenir davantage de voix aux élections.

Les chiffres officiels de la police tuent l’argumentation du Mouvement citoyen genevois. 35 agressions ont eu lieu à Vernier durant le premier semestre 2008. Naturellement, ce sont 35 de trop ! Mais ce chiffre est au-dessous de celui de l’an passé, puisqu’en 2007, 81 agressions ont été recensées sur le territoire verniolan, soit en moyenne 40 par semestre.

En pourcentage, les agressions touchent à Vernier, en 2008, 1,1 % de la population, alors qu’en Ville de Genève, le pourcentage atteint 1,9 %. Le pourcentage de Vernier est équivalent à celui de Carouge.

L’objectif est évidemment d’avoir un risque d’agressions le plus proche de zéro. Mais, l’insécurité ne se combat pas en manipulant les chiffres pour faire peur à la population. Entre les angéliques qui nient l’insécurité et ceux qui exagèrent la situation pour capter les voix de la crainte, il est temps de trouver le juste milieu : celui de la réalité, qui doit se conjuguer avec l’action, savant mélange de prévention et de répression.

Vernier a subi, en 2007, 968 affaires et accidents de circulation, source importante d’insécurité. Le MCG est bien discret lorsque nous demandons des mesures de sécurité routière.

Le MCG devrait encore savoir que les statistiques d’insécurité découlent directement de celles liées à la fracture sociale. C’est aussi sur ce dossier qu’il faut agir !

 

insécurité.jpg

 

 

15:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.