12/12/2008

La Phallocratie humilie la Démocratie

Grand Conseil genevois, vendredi soir passé ...

 

Le débat d’idées est rude. Mais la confrontation de pensées, n’est-elle pas l’une des bases de la démocratie ? Tant que l’on s’attaque aux idéaux ou à la façon de faire de la politique, il n’y a pas de problème. La frontière est dépassée lorsque l’on s’en prend à la personne, à sa vie professionnelle ou à sa vie privée. Lorsque l’insulte prend le pas sur la pesée d’opinions. Lorsque l’humiliation devient l’arme de celui qui n’a pas ou plus d’arguments.

Dans ce registre, le MCG – Mouvement des Citoyens (sic !) Genevois – est champion. Depuis son arrivée au sein du parlement genevois, le respect est piétiné. Ceux qui ne cessent de répéter que les jeunes n’ont plus de civisme et plus de considération montre un drôle d’exemple à cette jeunesse, elle-aussi amalgamée et salie.

Le mensonge, l’insulte, l’antiparlementarisme et la démagogie sont  le carburant de ce mouvement qui confond l’hooliganisme politique avec l’expression démocratique.

Et voici le dérapage … Le député MCG Henry Rappaz interpelle la députée verte Ariane Blum Brunier. Non pas en l’appelant Madame la députée ou Madame Blum Brunier, comme veut l’usage et la bienséance, mais, en la qualifiant d’ « épouse à Brunier ». D’un seul coup, Ariane n’existe plus en tant que députée, en tant que personne. Dans la tête du phallocrate Rappaz, elle ne peut être incarnée qu’à travers un mec, son mari.

Il y a un bon siècle, certains considéraient que la femme n’avait pas d’âme. Il a quelques décennies, certains estimaient que la femme n’avait pas la capacité de voter. Je croyais, naïvement, que ces temps barbares étaient révolus. C’était sans compter sur l’arrivée de ce parti moyenâgeux qui propulse notre parlement dans l’arrière-boutique du passé le plus sombre.

Pourtant, cette attaque machiste ne s’arrête pas là. Elevant la gougeaterie au stade du programme politique, le MCGiste Rappaz déverse un second flot de misogynie en prétendant que le discours de la députée Blum Brunier a été écrit par son époux.

Suggérer que j’écris ses textes, c’est sous-entendre qu’une femme est incapable de réfléchir par elle-même, incompétente pour écrire. La femme est réduite à être un porte-voix de la masculinité. C ’est, de plus, mal connaître la femme de caractère et la députée travailleuse et talentueuse qu’est Ariane.

Les complexés et les frustrés de tout acabit ont souvent prôné la supériorité d’un sexe, d’un dogme, voire d’un peuple ou d’une race,  pour défendre leurs thèses souvent nauséabondes. Par de telles calomnies, nous tombons dans le même registre. Taquinant la haine, jouant avec les peurs de la population, le MCG reprend des manières d’agir que l’on souhaiterait révolues.

Ce phallocentrisme est la continuation du combat du MCG contre les femmes en général. Ce groupe parlementaire, qui ne compte aucune représentante de sexe féminin, a déposé plainte ou menacé de le faire contre plusieurs femmes du parlement et a fait vivre l’enfer, durant un an, à l’ancienne présidente du parlement Loly Bolay. Le cocktail de chantage, de pression, d’arrogance qu’ils lui ont offert s’apparente au mobbing. Sans parler des remarques insultantes utilisées par Eric Stauffer lors de la triste soirée, notamment  à l’encontre de l’excellente députée PDC Anne-Marie Von Arx-Vernon qu’il a traitée de « folle Arx ».

Le nouveau président du Grand Conseil genevois Eric Leyvrat, qui n’est pourtant pas un de mes proches politiques,  a agi pour la démocratie et les libertés qu’elle incarne. Il a sifflé la fin de la récréation et a expulsé trois des meneurs du MCG pour la fin de la séance.

A quelques jours de la fin de mon mandat, je quitte ce parlement avec le plaisir de ne plus vivre de tels moments, mais avec le regret de voir la politique – élément noble de la démocratie - être salie par la bande à Stauffer. Je rêve d’un parlement beaucoup plus féminin, car aucune femme n’est capable d’autant de haine et d’irrespect.

Triste spectacle vu par la TSR  :

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&chan...

 

DSCF9803.jpg

 

 

06:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.