04/01/2009

Hans Erni, le peintre du bonheur

Nous visitons l’expo de Hans Erni à la Fondation de Pierre Gianadda de Martigny. A l’orée de son centième anniversaire et toujours dans une forme éblouissante, le grand artiste suisse expose plusieurs de ses œuvres dans ce haut lieu de la culture valaisanne.

Plusieurs personnes connaissent Hans Erni principalement à travers les timbres qu’il a illustrés et les affiches qu’il a réalisées. Son œuvre est bien plus large et  riche.

Nous retrouvons son tableau « l’alphabet anthropomorphe »  qui trône, sous forme de litho, dans notre chambre. Je l’adore ! Erni illustre, sur cette toile, chaque lettre de l’alphabet avec des corps entrelacés et sensuels.

Nous revivons ses grandes heures vécues au sein du mouvement surréaliste et ses révoltes ressenties en tant qu’humanisme.

Mention spéciale pour ses carnets de voyages (Chine, Mauritanie, etc.)  peints souvent à l’encre de chine et à l’aquarelle où il donne vie en quelques traits et touches de couleurs à des aventures humaines palpitantes et à des paysages d’une grande beauté.

Peintre du bonheur, il met en valeur les bonnes choses de la vie : les plaisirs de la chair, les grands crûs viticoles ou la beauté de la nature.

Le grand Albert Jacquard dit « Manifester son bonheur est un devoir, être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible. » Erni est le parfait illustrateur de cette citation.

 

erni2.jpg

 

 

16:09 Publié dans Culture | Tags : erni, culture, peinture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.