07/01/2009

Dieudonné se trompe

Sur les ondes de la Radio Suisse Romande, Dieudonné m’a attaqué en prétendant que je condamne son spectacle (si on peut appeler spectacle, la distinction de Robert Faurisson, niant la Shoah et les chambres à gaz nazies, par un comédien déguisé en déporté juif) alors que j’ai soutenu la publication des caricatures de Mahomet. Il a affirmé encore que ma tolérance et mon sens de l’humour étaient à géométrie variable. Il tente surtout de démontrer que je soutiens les juifs contre les musulmans.

Ceci est évidemment faux et insultant par rapport à mes engagements en faveur de la paix entre les peuples.

La publication des caricatures de Mahomet pouvait gêner les religieux musulmans et ne représentait pas un acte d’humour très fin. Mais, ces dessins n’avaient pas à être censurés car ils n’appelaient pas à la haine. C’est là que la frontière se situe entre l’acceptable ou non.

Valoriser l’action de Faurisson sur scène n’a rien à voir avec l’humour et est un appel à la haine.

Je suis un défenseur de l’humour, même le plus dur. Je suis un admirateur des surréalistes et des humoristes tels que Coluche, Pierre Desproges, Guy Bedos ou Jean Yanne. Je lis quasiment chaque semaine « Charlie Hebdo » et « Siné Hebdo ». J’adore l’humour noir, la dérision la plus hard et la provocation, véritable oxygène de la démocratie. Mais, le show de Dieudonné n’a rien à voir. Même Le Pen, ami de Dieudonné et spectateur de cette dérive sur la scène parisienne, était un peu gêné. C’est pour dire !

Concernant l’attaque de Dieudonné sur mon soi-disant côté partisan, je rappelle juste que j’ai toujours soutenu les musulmans et les juifs lorsqu’ils subissaient des exactions. J’ai toujours plaidé pour la paix entre les juifs et les musulmans. Une terre, deux peuples ! Je condamne aussi bien le Hamas pour son extrémisme que l’intervention odieuse d’Israël contre la Palestine. J’ai d’ailleurs participé, il y a quelques jours, à la dernière manifestation à Genève contre ce nouveau massacre du peuple palestinien à Gaza. En tant que député, j’ai aussi déposé un projet de résolution contre l’odieux mur israélien enfermant le peuple palestinien dans une prison inacceptable. J’ai prouvé, n’en déplaise à Dieudonné, à multiples reprises que je ne soutenais pas un peuple contre l’autre.

Oui, à l’humour ! Oui, à la paix !

Non à l’extrémisme, à la guerre et à la haine !

05:58 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.