19/01/2009

L’amour prohibé. Et la tendresse bordel !

« Le seul vrai langage au monde est un baiser. »

Alfred de Musset

 


Le Maire de Guanajuato, au centre du Mexique, décrète l’interdiction des baisers passionnés en public. Les contrevenants sont amendables et risquent même jusqu’à 36 jours de prison et 1'500 pesos d’amende, soit environ CHF 120.-.

 

Même si Guy de Maupassant disait « qu’un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé », cette proscription du droit de s’aimer est inacceptable. Rien n’est plus beau qu’un couple d’amoureux fous.

 

Laissons les gens s’aimer, s’embrasser, se câliner. C’est la violence et la haine qu’il faut combattre. C’est l’irrespect qu’il faut contrer.

 

Heureusement, cette décision imbécile fait scandale dans cette ville qui est réputée pour avoir, dans sa cartographie, une « Ruelle des Baisers ». La légende prétend que lorsque des amoureux s’embrassent dans cet endroit, le couple gagne sept années de bonheur. Certes le Maire pudibond a levé l’interdiction juste dans cette rue, mais le baiser est prohibé dans le reste de la Cité.

 

Amoureuses et Amoureux de tous pays unissons-nous et espérons que cet élu sera bouté de sa Mairie pour avoir voulu censurer la tendresse.

 

bisous.jpg

 

 

17:24 Publié dans Humour | Tags : bisous, baiser, amour, mexique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.