18/04/2009

Birmanie : Signons la pétition pour la libération des prisonniers politiques

Les médias en parlent de moins en moins, l’effet de mode ayant passé. Pourtant, les violations des droits humains en Birmanie sont constantes.

 

Tate Naing, ancien prisonnier politique et secrétaire de l’Association d’Assistance aux Prisonniers Politiques Birmans, confie : « Les prisonniers politiques ne sont pas des criminels, ce sont des citoyens qui se sont mobilisés pour exiger liberté et démocratie. Sans la libération de tous les prisonniers politiques, il ne peut y avoir de paix et de stabilité dans notre pays. Nous avons besoin que le Secrétaire général de l’ONU intervienne personnellement sur cette question. Cette campagne est l’occasion de montrer à M. Ban Ki-Moon combien de personnes, à travers le monde, se sentent concernées par ce problème. »

 

Une pétition lancée demande au Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-Moon, de faire de la libération de tous les prisonniers politiques sa priorité et de s’y engager personnellement, car c’est une condition indispensable à l’établissement de la démocratie dans ce pays. L’objectif est de récolter 888.888 signatures faisait écho au 8.8.88, date à laquelle un soulèvement populaire réclamant l’instauration de la démocratie avait été violemment écrasé par la junte militaire, 3 000 personnes ayant alors trouvé la mort.

 

Signez la pétition :

http://www.birmanie.ch/fr/index.php

birmanie 2.jpg

 

Les commentaires sont fermés.