29/09/2009

L’humeur du jour : 29 septembre 2009

Se hâter lentement

Plus de 2 ans avec mon interpellation urgente, après plusieurs accidents de la circulation mortels ou graves, après une mobilisation de la commune de Cologny, le Conseil d’Etat genevois décide enfin d’installer une borne centrale sur le quai de Cologny. Pour combattre les excès de vitesse, le gouvernement a choisi la lenteur.

 

Mark, un homme de terrain

Mark Müller a marqué 6 buts lors de la rencontre de foot opposant la droite à la gauche genevoise. Pour sauver le Stade de Genève, il ne faut pas lui confier le dossier au gouvernement, mais plutôt le mettre sur le terrain.

 

Les Mains sales

La presse se moque – c’est de bonne guerre – des Services industriels de Genève, cette entreprise publique ayant organisé une initiation à bien se laver les mains pour lutter contre la grippe H1N1. Vu la « qualité » actuelle des médias, ils devraient prendre exemple. Assurément, les mains sales, ce n’est pas ce qui manque chez les journalistes !

 

Bonjour tristesse

La Suisse a un nouveau Conseiller fédéral Didier Burkhalter. Ce n’est pas un type au physique de croque-mort qui va redonner le moral aux Helvètes. Cet espère ce chef mormon a l’air si coincé et si triste que lorsqu’il parle, t’as l’impression qu’il pleut dehors.

0917burkhalter.jpg

Dessin d’Hermann, Tribune de Genève

 

Foire aux injures

Dominique de BUMAN, élu du Parti démocrate chrétien suisse et candidat malheureux au Conseil fédéral, a traité un militant de son parti avec lequel il avait un désaccord de « Grand trou du cul ». Le même parti trouve que les jeunes sont de plus en plus mal éduqués. A qui la faute ?

 

Salaire au mérite

Selon un sondage, 84% des Françaises feraient l’amour pour s’assurer la tranquillité quotidienne ou récompenser leur mec d’une tâche ménagère. Bon, OK, je vais passer l’aspirateur tous les jours.

 

Plus de SDF dans les rues, il avait promis

Depuis le début de 2009, 205 SDF sont morts en France dans la rue. Sarkozy avait promis : Grâce à sa politique, il n’y aura plus de « Sans domicile fixe » dans un délai de deux ans. Avec un tel bilan morbide, il va peut-être atteindre son objectif.

21:38 Publié dans Humour | Tags : humour | Lien permanent | Commentaires (0)

28/09/2009

De bons petits conseils

Restaurant « Le Levant » à Aire-la-Ville

Réveillez vos papilles en allant au Restaurant « Le Levant » à Aire-la-Ville, dans la campagne genevoise. L’apéro ouvre le repas avec un Muscat du Clos des Pins de chez Ramu, à Dardagny. Excellent au nez, au parfum subtil et fruité, tout à fait correct dans le gosier. En entrée, je déguste un Pressé de légumes provençales avec un Gazpacho andalou. J’enchaîne avec un Pavé de Sandre, sauce marchand de vie. Le Gratin de pêches de vigne compose mon dessert. J’accompagne cet excellent repas, en charmante compagnie, de vins genevois. Ce resto devrait revoir son cadre, l’aménagement étant un peu ringard. Par contre, sa cuisine inspirée et pilotée par le sympathique Stéphane Taffonneau, venant de l’Hostellerie de la Vendée, est de très bonne qualité. Une belle adresse à fréquenter le plus régulièrement possible.

Le Levant.jpg

 

Un cru, un délice

Mes amis, les Knupfer, m’offrent un Château Duhart-Milon, 2000, Pauillac, grand Cru Classé, Domaines Barons de Rothschlid (Lafite). Ce Château girondin, racheté par les Rothschild en 1962, est le quatrième grand Cru Classé dans la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855. Ce vin incroyable est un assemblage de 58% de Cabernet Sauvignon, 22% de Merlot et 20 % de Cabernet-Franc. Intense en arôme, long en bouche, ce cru de caractère est un bijou de finesse d’exception.

Duhart.jpg

« Nus » Signé Alexis Reynaud

A voir jusqu’au 14 octobre 2009, dans l’Espace (galerie de photos) de mon pote Michel Chevrolet, Rue Diorama 5, à Genève, l’exposition « Nus » de l’artiste Alexis Reynaud. Une citation de l’écrivain socialiste Jorge Semprun pourrait résumer fort bien le contenu des œuvres mises en valeur : « La vie en soi, pour elle-même, n’est pas sacrée. Il faudra bien s’habituer à cette terrible nudité métaphysique. » Alexis Reynaud étale ses nus, avec beauté, antithèse du voyeurisme, titillant la provocation, l’ambiguïté et le plaisir de l’esthétisme. Contemporaine et dépouillée, cette présentation d’art contemporain innove, interroge et se différencie de ce que l’on voit traditionnellement.

Causes toujours

cause toujours.jpg

27/09/2009

Halte à la violence sur les stades

Les députés genevois de droite ont battu sévèrement les députés de gauche … mais pas qu’au foot !

 

Voici mon visage après le match …

DSCF0560.jpg

 

 

12:01 Publié dans Humour | Tags : foot, genève, grand conseil | Lien permanent | Commentaires (0)

25/09/2009

Humeur du jour : 25 septembre 2009

Très bonne nouvelle !

Les viticulteurs suisses, en pleines vendanges, annoncent un  millésime d’exception.

 

La Ligue perd une fois de plus le Nord

Renzo Bossi, le fiston du leader fascisant de la Ligue du Nord italienne, a mis en ligne, sur le site Facebook de l’organisation de papa, un jeu appelé « Repousse le clandestin ». Qui m’a dit que la connerie n’était pas héréditaire ?

 

Ça bouge chez les Pierrafeu !

Le journal « Le Courrier » nous informe de la découverte de nouvelles traces de dinosaures en Valais. Normal, Couchepin est de retour.

 

Histoire d’eau

L’eau est le pétrole du 21ème siècle. La consommation mondiale d’eau potable double chaque 20 ans dans le monde, rendant ce bien de plus en plus rare. Promis, pour l’économiser, j’arrête de noyer mes pastis.

 

Sarko tue l’école

2008, moins 11'000 postes dans l’enseignement public français. 2009, moins 13'500 postes dans le même secteur. Sarkozy tue l’Ecole ! Sacrifier l’éducation, c’est tuer l’avenir. Si l’Ecole coûte trop cher, essayez l’ignorance …

obama_sakozy.jpg

 

Bu un bon cru …

Belle robe, nez fin, vanillé, boisé et fruité, le Château du Tertre est un Grand Cru Classé de Margaux depuis 1855. S’exprimant toute en finesse, ce grand Bordeaux est subtil et généreux et a une belle longueur en bouche. Il se compose de 45% de Cabernet-Sauvignon, 30% de Merlot, 20 % de Cabernet-Franc et 5% de Petit Verdot. Comme dit le proverbe : Qui sait boire, sait aimer. Qui sait aimer, sait boire.

Vogue de Veyrier

J’arrête, partant en fête à la Vogue de Veyrier. Vive la vie !

 

 

17:28 Publié dans Humour | Tags : humeur, humour, vie | Lien permanent | Commentaires (0)

17/09/2009

Meet & Cook, signé Claude Legras

"Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un coeur large"

Paul Gauguin

En tant que gastronome averti, je participe à un atelier « Meet & Cook » au restaurant « le Floris » à Anières, près de Genève, animé par le grand chef Claude Legras. Dans ce haut lieu de la gastronomie, distingué par 17 points au guide GaultMillau, avec une vue sublime sur le Lac Léman, j’assiste à l’élaboration de mets exquis en cuisine. Au cœur de la brigade de cuisiniers, je suis impressionné par leur talent et surtout par leur passion pour leur métier. Ils sont des sortes de magiciens, alchimistes, innovateurs jouant avec les saveurs avec une précision d’horloger.

 

Adorateurs du goût, ils sélectionnent les produits avec soin et sont attentifs à tous les détails pour produire, avec une saine fierté, des plats succulents. Un des cuisiniers m’explique, les yeux étincelant d’enthousiasme, le choix de son couteau de cuisine fétiche, haut de gamme, provenant d’Asie, accomplissant des coupes parfaites, conservé avec grand soin depuis une décennie.

 

Puis, je participe à un concours basé sur la dégustation de fromages, de vins champagnisés, d’un cocktail Margarita, d’huiles et d’arômes.

 

Il est l’heure de passer à table. 12 plats de dégustation forment le menu de la soirée. Voyez plutôt :

Bonbon de foie gras aux épices.

Tarte fine de cèpes à l’huile de noisettes.

Bruschetta de tomates San Mazzo et chair de crabe.

Raviole de thon au tartare d’avocat, fine gelée de concombre.

Galet de turbot au romarin.

Ventrêche de pagre au lard valaisan.

Perche du Léman en papillon aux chanterelles.

Croustille de noix de Saint-Jacques au caviar de courgette et citron confit.

Médaillon de veau rôti, chutney de courge et raisins, jus acidulé, polenta façon frioul, mini patisson farci.

Macaron café et crème mascarpone.

Pana cotta à l’orange et orangette au chocolat.

Coque de fruit de la passion en gratin exotique au rhum.

 

Pour accompagner ces délices, le sommelier nous sert un Côte du Rhône 2008 « Domaine Saladin Per el Blanc », le moins bon de la soirée ; un Saint-Véran exquis, 2006, « En Faux », Château de Beauregard ; un sublimissime Sotanum 2002 VDP des Collines Rhodaniennes ; et pour finir un Gewurztraminer vendange tardive « Hugel », Alsace, 2002.

 

Cette soirée de grand Art se termine avec un whisky Lagavulin, un bijou de l’île d’Islay, à l’ouest de l’Ecosse. A en perdre le nord …

le_floris.jpg
Claude Legras, l'alchimiste du Floris

 

 

15/09/2009

Whatever Works, un bon moment de cinéma

De longs dialogues made in Woody Allen, délice de mots, stock d’intelligence et overdose d’humour. On vit entre ami-e-s à New York, cheminant dans leurs vies, dont celle légèrement autobiographique de Woody Allen.

 

Ce film est le fruit d’un non-conformisme, à la fois dépressif et jouissif. Traité philosophique filmé, créant des grands moments de connivence entre les comédien-ne-s et les spectateur-trice-s, cette comédie est une invitation au bonheur. Saisissons-le !

allen.jpg

 

 

06:22 Publié dans Humour | Tags : cinéma, woody allen | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2009

L’économie du Japon à la dérive

Le classement Forbes, évaluant annuellement et classant les 2000 premières multinationales, révèle la diminution spectaculaire de la force économique du Japon. Durant ce dernier septennat, malgré une certaine volatilité des résultats, le pays du soleil levant a connu quelques années de déflation et de récession économique. La consommation des ménages a marqué de fortes tendances à la baisse. Les investissements des entreprises ont chuté. Le chômage a fortement progressé et les inégalités se creusent. Le Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) souligne aussi que plusieurs libéralisations ont été « catastrophiques ». En 2008, les exportations ont chuté de près de 35%, notamment à cause de la baisse importante de la demande américaine dans des secteurs tels que l’automobile ou les  appareils ménagers, marchés où les Japonais occupaient des places de leaders. Cette situation inquiétante s’ajoute à une dette publique qui devrait représenter 217% du PIB d’ici à fin 2009.

 

Le changement politique qui vient d’avoir lieu dans cette nation est l’illustration du mécontentement et de la lassitude de la population japonaise. Comme aux Etats-Unis, après des années de conservatisme, les progressistes prennent enfin la direction du pays. Au Japon, le Parti libéral démocrate a squatté le pouvoir durant 54 ans, gouvernant sur les bases du capitalisme effréné, système politique défaillant, dangereux et archaïque. La victoire du Parti démocrate du Japon (PJD) emmené par son Président Yukio Hatoyama, est une lueur d’espoir.

japon.jpg
Yukio Hatoyama appréciant sa victoire

 

13:44 Publié dans Economie | Tags : japon, démocrate | Lien permanent | Commentaires (1)

12/09/2009

Gauche française

Pétition citoyenne pour une primaire populaire à gauche

 

En tant que binational (franco-suisse), membre du Parti socialiste suisse et du Parti socialiste français, je signe la pétition citoyenne pour une primaire populaire à gauche dans l’optique des prochaines Présidentielles françaises, afin de capitaliser un maximum d’atouts pour battre Sarkozy.

 

Pétition :

 

Nous appelons à une primaire populaire, ouverte au vote des sympathisants, afin que les citoyens de gauche et de progrès puissent choisir leur candidat à l’élection présidentielle. La primaire est d’abord un élément de la refondation de la gauche.

 

Elle est une réponse à l’une des crises qui paralysent le parti socialiste et la gauche : la crise de leadership. Sept ans après son départ, la succession de Lionel Jospin n’est toujours pas assurée. Cette vacance au sommet a progressivement déstructuré la gauche et menace son avenir. La primaire apporte une solution institutionnelle à une carence institutionnelle : l’absence de procédure adaptée pour désigner le leader.

 

En 2012, la gauche n’aura plus gagné l’élection présidentielle depuis vingt-quatre ans. Elle n’a fourni, sous la Ve République, qu’un seul président à la France, contre cinq pour les conservateurs. La primaire peut contribuer à sa reconquête. En associant des millions de citoyens – 4 millions en Italie pour Romano Prodi, 35 millions aux Etats-Unis pour Barack Obama – à sa désignation, elle offre au candidat une formidable dynamique électorale, militante, citoyenne.

 

Mais la primaire est avant tout porteuse d’un puissant élan de modernisation de notre vie démocratique nationale.

 

La démocratie actuelle permet aux citoyens de répondre à la question : « Qui sera élu ? ». La primaire permet un approfondissement démocratique en leur donnant la possibilité de répondre d’abord à la question : « Qui sera notre candidat ? ». Cette prise de pouvoir des citoyens sur le choix de leur représentant participe du nouvel âge démocratique qui s’annonce et d’une nouvelle construction de la légitimité politique.

 

La démocratisation engagée par la primaire ne s’arrête pas au choix du candidat à la présidentielle. Elle concerne aussi l’offre politique. Aujourd’hui, les projets sont décidés « en chambre ». Avec la primaire, le choix passe dans les mains des citoyens : ils y votent en effet, non seulement pour une personnalité, mais aussi pour la ligne politique qu’elle défend. A terme, le projet sera coproduit avec eux, dans le cadre de procédures de démocratie participative.

 

Au final, c’est la conception même des partis politiques que la primaire revisite. De boîtes noires, ils pourraient se transformer en moteurs d’une nouvelle révolution démocratique.

 

C’est pourquoi nous, citoyens de gauche, demandons au parti socialiste, ainsi qu’aux autres partis progressistes, d’adopter un système de primaire populaire pour désigner notre candidat à la présidentielle. Les propositions sont sur la table. Les modalités sont encore à discuter. Naturellement, le périmètre politique de la primaire ne pourra être arrêté qu’à l’issue d’un travail préalable sur le fond, permettant d’élaborer des fondements idéologiques communs. Mais le principe doit être arrêté dès maintenant, sereinement, et non dans l’urgence pré-électorale.

 

Il en va de l’avenir de la gauche et de notre démocratie.

 

http://www.primaire2012.fr/

primaires.jpg

 

23:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

06/09/2009

Une p’tite journée : 6 septembre

J’aime Genève

56 % des lecteur-trice-s de la Tribune de Genève affirment qu’à Genève « c’est devenu invivable ». En cohérence, quand tu trouves un lieu invivable, tu te barres. Avec ces départs, Genève va devenir de plus en plus vivable. Moi, j’aime Genève, même si nous devrions adopter quelques mesures d’urgence pour créer davantage d’espaces de vie et de convivialité (création d’espaces verts, instauration de zones piétonnes, retour du logement en ville envahie par les bureaux, mise en place de périmètres festifs, etc.).

 

Prof de négociation

En juin dernier, Christoph Blocher annonçait sa volonté d’enseigner l’éthique à Saint-Gall. Blocher et l’éthique, c’est un peu comme si Jean Ziegler devenait prof de gestion bancaire ou si Pascal Broulis s’affichait comme pion d’allemand. Après sa débâcle libyenne, j’ai bien peur que Rudolf Merz veuille former les élites à la négociation.

 

Ah ! Elles sont des nôtres. Elles ont bu leur verre comme les autres …

Selon une étude médicale venant d’Australie, boire deux verres de vin rouge quotidiennement réduirait de moitié le risque de cancer des ovaires chez les femmes. On lève l’ovaire de l’amitié pour fêter cette bonne nouvelle.

 

Perte de boussole

Jean-Marie Bockel, traitre socialiste ayant rejoint Sarkozy, s’inquiète du rapprochement du « Mouvement pour la France » de Philippe de Villiers et de « Chasse Pêche Nature Traditions » avec l’UMP. « Ce sont quand même des personnes qui ont défendu des positions très éloignées de celles que j’ai moi-même prônées ou défendues » a lâché l’ex-PS, actuel Secrétaire d’Etat à la Justice. Pour Bockel, le flirt de trois tendances clairement à droite est moins naturel que la tromperie d’un homme dit de gauche avec un président de droite. Encore un qui a du mal à savoir où est sa droite et sa gauche.

 

Le grignoté du cerveau

Dans le magazine VSD, dixit Laurent Cabrol, Monsieur Météo de TF1 : « Les écolos ont pris le pouvoir. Ils nous grignotent le cerveau. » Vu l’état détérioré de la planète, la majorité est clairement aux mains des grignotés du cerveau et pas dans celles des écolos. En outre, si les verts veulent dévorer le cerveau de Cabrol, ils vont crever la dalle. 

cerveau.jpg

Chasse à la bécasse

Scandale écolo : Sarah Palin promeut la chasse au loup, notamment par hélicoptère. Dommage, la chasse à la bécasse n’est pas ouverte …

http://www.eyeonpalin.org/news/video.php