21/11/2009

Alévêque : Encore de bon reste de rebelle !

aleveque.jpg

Irrévérencieux, politiquement incorrect, le spectacle « Christophe Alévêque est super rebelle … enfin ce qu’il en reste » rassemble le genre d’humour que j’apprécie dans cette société trop lisse, où le prêt-à-penser prédomine. Il revendique être odieux, pourquoi pas vulgaire, mais finalement beaucoup moins que les faits mis en lumière dans ce one man show.

 

Militant, il se moque des délires de Sarko et de sa majorité. Au passage, il ne fait pas de cadeau aux éléphants socialistes. Bien fait, ils n’avaient pas qu’à commencer ! Dans son costard de « Super rebelle », Alévêque astique la nomenklatura, les bien-pensants. Il caricaturise aussi les scènes de la vie ordinaire. Son sketch sur la relation parents-ados est à mourir de rire. On dirait nous sur scène.

 

Ce brûlot s’acharne contre le système et agresse la connerie humaine. Ça fait du bien par où ça s’écoute !

 

L'amuseur affirme à travers cette nouvelle performance « vouloir aller encore plus loin, plus haut et plus fort. Faire encore pire, c'est à dire mieux ! » Pari réussi pleinement !

 

Cynique, moqueur et tendre, mais toujours hilarant, Alévêque s’inscrit dans l’honorable lignée des Bedos, Timsit, Desproges, Coluche et Guillon.

 

Amuseur politique et engagé, Christophe Alévêque et ses musiciens quittent l’auditoire en chantant : Avanti o popolo ! Il y a encore du boulot !

 

09:05 Publié dans Humour | Tags : humour, politique, alévêque | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.