14/11/2010

La question du jour :

Genève, Capitale mondiale des droits de la personne, va-t-elle laisser mourir Bernard RAPPAZ (80 jours de grève de la fin) dans son Hôpital universitaire, condamné pour avoir cultivé du chanvre à 6 ans de prison ferme, une peine bien supérieure à celle infligée aux auteurs de violences conjugales, aux tueurs de la route ou aux violeurs ?

 

Un nouveau procès doit avoir lieu pour que la peine soit proportionnelle au délit commis !

Declaration_des_Droits_de_l_Homme_1789-2-e4bb7.jpg

 

Les commentaires sont fermés.