23/11/2010

Les Genevoiseries du 23 novembre 2010

22, voilà …

Dans les travées du Grand Conseil genevois, une très large majorité se plaignait de la présence de députés-policiers, le cumul des tâches d’autorité assumées par les fonctionnaires étant incompatible avec celles des députés. Un jour, Roger Deneys, plus courageux ou inconscient que les autres, pondit un projet de loi pour rendre incompatible le cumul de ces deux fonctions. Au final, après un travail bâclé en commission, la quasi-totalité du parlement a blackboulé ce projet de loi et Roger Deneys a même eu l’interdiction de s’exprimer. Avec son lobby puissant électoralement, les politicards du canton ont eu peur de la police. Au moins un groupe à qui elle fait encore peur ….

 

Eaux-vives, ciel ivre

On voit la vie en rose aux Eaux-Vives !

Eaux-Vives rose.JPG
Photo : Christian Brunier, 2010

 

 

 

23:38 Publié dans Humour | Tags : eaux-vives, deneys | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Et pour ceux et celles qui assurent le maintient de la santé(personnel soignant) et de la sécurité (pompiers), également soumis à des horaires irréguliers et au status de fonctionnaire, faut-il leur interdire l'acces au Grand Conseil en regard de leur status ?
C'est dans ces moments que le mot démocratie reprend tout son sens !

Écrit par : Guillefr | 24/11/2010

Les pompiers et le personnel soignant n'assument pas une tâche d'autorité, comme la police. De ce fait, l'incompatibilité de siéger ne doit pas les toucher.

Christian Brunier

Écrit par : Brunier Christian | 25/11/2010

Les commentaires sont fermés.