05/12/2010

Potiche ? Pas tant que ça

Vu la comédie de François Ozon, avec la remarquable Catherine Deneuve, Fabrice Luchini, un peu en retrait, Gérard Depardieu en dignitaire communiste, Judith Godrèche, Jérémie Renier et la géniale Karin Viard.

 

Jonglant avec le kitsch des années 70, Ozon a repris en film une pièce de boulevard rendue célèbre par la pétulante Jacqueline Maillan.

 

Dans la France des seventies, Fabrice Luchini, alias Robert Pujol, dirige son usine de parapluies avec despotisme. Ignoble dans son entreprise, il l’est aussi avec ses enfants et son épouse, Catherine Deneuve, la potiche de son mari tyrannique et macho.

 

A la suite d’une grève et d’une séquestration par ses employé-e-e, le patron chiant et autoritaire part en cure de repos. Son épouse prend alors la tête de la firme. Deneuve potiche bourgeoise se mute en tigresse féministe. Elle se révèle et devient une femme libérée, innovante et épanouie. Explosion de scènes rocambolesques au retour de l’époux dominateur, sa femme ne voulant plus lui rendre son pouvoir de patron.

 

De manière légère et drôle, François Ozon parcoure une page cruciale de l’émancipation des femmes. Un petit voyage à travers notre histoire, un bon parcours d’humour.

potiche.jpg

 

 

14:12 Publié dans Humour | Tags : cinéma, potiche, humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.