12/12/2010

Prix Nobel à une chaise libre, mais à une résistance debout

Quand va-t-on arrêter de se coucher devant la dictature chinoise, juste pour attirer ses milliards ? Liu Xiaobo est condamné à 11 ans de prison, juste pour avoir demandé l’application de libertés, énoncées hypocritement dans la Constitution chinoise.

 

Le 10 décembre 2010, le dissident chinois Liu Xiaobo a reçu le Prix Nobel de la Paix, pour sa résistance courageuse contre l’autoritarisme. La Chine l’a empêché de se rendre à Oslo et a brouillé toutes les communications et images consacrées à cet événement en faveur des droits humains.

 

Une chaise vide signifiait l’absence du résistant. Une chaise libre pour un homme prisonnier, un symbole devant faire réfléchir l’opinion publique pour se mobiliser contre le régime ignoble de Pékin.

prix nobel.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.