16/01/2011

Emotion désarmante

Le chouchou des fachos européens Oskar Freysinger s’offusque de la campagne trop basée, selon lui, sur l’émotionnelle menée par les partisan-e-s de l’initiative « Protection contre la violence des armes ». Un leader UDC protestant contre des campagnes trop émotionnelles, c’est comme si Pinocchio condamnait les menteurs.

 

A l'heure actuelle, environ 2,3 millions d'armes à feu  - dont près des trois quarts sont d'origine militaire - sont conservées par des privés dans des placards, à la cave ou au grenier. Aucun autre pays au monde ne connaît une telle situation. Leur accessibilité est un problème majeur qui doit nous interpeller. A chaque mois ou presque sa tragédie. A chaque canton sa victime. Et à chaque reprise, les mêmes questions: est-ce le drame de trop ? Jusqu'à quand pourra-t-on justifier le maintien des armes d'ordonnance dans les foyers suisses ?

 

Votons OUI à l’initiative « Protection contre la violence des armes » pour lutter efficacement contre l’insécurité et rendre la pacifique notre société.

non violence.jpg

La femme est l’avenir de l’homme

 

Le cerveau de l’UDC Ueli Maurer a déclamé dans un grand délire : « Les femmes sont plutôt pour l'initiative demandant l'interdiction des armes d'ordonnance à domicile parce qu'elles ne savent pas les manier. » Louis Aragon avait vraiment raison : La femme est l’avenir de l’homme … à part peut-être Madame Thatcher.

11:30 Publié dans Paix | Tags : arme, sécurité, non-violence | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.