21/02/2011

Miscellanées du 21 février 2011

Une place au soleil

En 2010, l’Allemagne a construit 230'000 nouvelles centrales solaires. Un bel engagement en faveur de l’environnement ! Et si tous les autres pays faisaient de même …

 

Sourire sur le Nil

L’écrivain égyptien, militant communiste, emprisonné pour ses idées, Sonallah Ibrahim; Prix Ibn Rushd pour la liberté de pensée, résume si bien l’esprit de liberté se propageant en Egypte : « J’ai retrouvé le sourire ! Cette révolution a fait naître une autorité populaire. »

yes_we_caire-2fc73.jpg

Droit d’asile pour l’argent des dictateurs ?

Sous l’impulsion de la Présidente de la Confédération helvétique Micheline Calmy-Rey, la Suisse bloque les fonds des autocrates Ben Ali et Hosni Moubarak planqués dans les banques suisses. Bravo ! Il serait encore plus éthique de ne jamais accepter l’argent des tyrans.

 

Les frustrés

L’ancien skieur helvétique Paul Accola ne fait pas dans la dentelle. Evoquant la télévision publique alémanique, il l’a qualifiée de « repaire de gauchistes et d’homosexuels. » Parlant du droit d’asile, après avoir précisé hypocritement le fameux « Je n’ai rien contre les étrangers », il lâche : « Aujourd’hui, le Sri Lanka doit être quasi vide, ils sont tous en Suisse. » Ses délires oratoires ne choquent pas son ami, le leader populiste Christoph Blocher : « Paul Accola a des idées très fraîches et bien à lui. » Dans cette logique extrémiste, Paul Accola envisage être candidat UDC aux prochaines élections fédérales. Son ancien entraîneur résume le personnage : « Paul a toujours été un gars impulsif, invivable, qui se sentait persécuté. » Visiblement, il n’a pas changé. Passez de la frustration sportive à la frustration politique, c’est cohérent, mais quelle triste existence !

 

Flamenco à Séville

Nous visitons le Musée du flamenco de Séville. La muséographie est excellente, basée sur l’interaction et l’esthétisme. Cette musique héberge de multiples racines et symbolise l’esprit festif du peuple espagnol. De grands écrans diffusent des chorégraphies d’une grande beauté, transcendant les corps. Cette musique est de feu, soulevant les passions et l’amour. Le soir, nous allons admirer un spectacle très sympa à Los Gallos Tablao Flamenco, un club de flamenco souvent recommandé par les guides.

Une bonne adresse à Séville

Dîner à la Cava del Europa de Séville, petit bistrot assez branché dans le quartier animé de Santa Cruz. L’équipe animant cet endroit est très sympa. Pour débuter, rien de mieux, qu’une coupe de Do Cava l’Hereu de Raventos, un mousseux très typé, avec un petit arrière-goût d’amande. Pour manger, je choisis un filet de bœuf sur une purée de pommes de terre aux truffes. C’est délicieux. Pour accompagner ce bon repas, nous buvons un vin rouge : Crianza Torrederos, 100% Tempranillo.

20:38 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.