08/03/2011

Rien à déclarer

« Le Figaro », le canard des bien-pensants de la bourgeoisie française, qualifie le long métrage de Dany Boon « Rien à déclarer » de « film vide, paresseux et fatigué. » Et bien moi, je me suis bien marré.

Certes il accumule les clichés, mais les acteurs sont drôles et talentueux. Benoît Poelvoorde est à nouveau délirant et Dany Boon panache la tendresse et la déconne. Karin Viard assure. François Damiens cartonne. Bruno Lochet, avec une tronche d'enfer, joue un trafiquant complètement déjanté.

L'histoire de douaniers vivant la fin des frontières franco-belges suite à la signature du Traité de Maastricht est un terrain de jeux immense pour multiplier les gags et les situations scabreuses.

Rien-a-declarer.jpg

Commentaires

Je suis comme vous : j'ai passé un bon moment. Quant à quelques journaleux qui se croient intelligents, qu'ils aillent se faire voir chez les Chtis...

Écrit par : MIchel Sommer | 08/03/2011

Le titre du film de Boon pourrait décrire l'état actuel du cinéma français : un cinéma qui n'a strictement rien à dire. Ni à déclarer. Des gags à trois sous. Des personnages caricaturaux. Un scénario bourré de bons sentiments. Le tout n'est pas désagréable. Mais tellement vain. Le cinéma français est devenu dispensable.

Écrit par : fédor | 13/03/2011

Les commentaires sont fermés.