16/10/2011

Miscellanées du 16 octobre 2011 : Toutes et tous Hollandais !

François Hollande gagne les primaires de la gauche française pour les Présidentielles. Désormais, l'heure est à l'unité. Toutes et tous, Hollandais ! La tulipe va-t-elle remplacer la rose ?

 

L'écrivain algérien Boualem Sansal reçoit le Friedenspreis 2011 de la Foire du Livre de Francfort, distinguant son engagement pour démocratiser le monde arabe et promouvoir la laïcité dans cette région. Ce prix est un encouragement à la liberté.

 

Sur la Radio Suisse Romande, Yvan Perrin, le leader romand de l'UDC, est fier d'avoir un programme communicable « en 12 secondes ». Lui offrir une nouvelle législature de 4 ans pour défendre 12 secondes de programme est un gâchis. Le retour sur investissement n'est pas au rendez-vous !

 

Réponds OUI à la question de la Tribune de Genève : Faut-il rendre obligatoire la publication du financement des partis politiques ? La transparence est un gage de la qualité de la démocratie.

 

Dans « Siné Mensuel », beau coup de plume de Noël Godin, le scribe libertaire. Il paraphe une critique du livre « De l'amour et des bombes. Epopée d'une anarchiste. », récit de la vie rocambolesque d'Emma Goldman, dit « Emma la Rouge ». Emma Goldman est une anar juive, née dans l'Empire russe en 1869. Elle émigra ensuite aux Etats-Unis et décéda, en 1940, au Canada. Emma alla, en 1936, en Espagne pour contrer le franquisme. Elle prônait une révolution romantique, espace de liberté sans tabou. Cette féministe de la première heure était une hédoniste absolue, rejetant toutes les formes de l'autoritarisme. Elle fut l'une des premières femmes à se battre pour la liberté sexuelle et la contraception. Emma la Rouge inscrivait ses actes politiques dans une lutte sans fin contre l'injustice et l'inhumanité. Elle était autant anti-stals qu'anti-nazis. Le refus des interdits la faisait vibrer. Une précurseure des Indigné-e-s !

12/10/2011

Assurance-maladie : Genève repasse à la caisse !

Le Parti socialiste est engagé de longue date sur la question de la santé, tant au niveau fédéral que cantonal avec des personnalités qui ont porté une vision humaniste et pragmatique, aussi, du système de santé. Nous souhaitons, après la journée d'action consacrée à la signature de l'initiative sur la caisse publique d'assurance maladie rappeler l'importance du sujet et ses diverses facettes. Avec le vieillissement de la population et l'allongement de la durée de vie réjouissants, le financement de notre système de santé, son organisation et surtout les choix de société qui sous-tendent tout cela, c'est aujourd'hui qu'il est nécessaire de le penser pour demain, tant le système comporte d'inertie.

 

Un manifeste romand pour la santé

 

Les socialistes ont voulu rappeler et affirmer avec la publication récente d'un Manifeste pour la santé qu'un système de santé de base doit rester de qualité, axé sur la prévention à toutes les étapes de la vie. La qualité et l'économicité seront au rendez-vous avec notamment du personnel de santé en suffisance, qualifié, valorisé et dont nous assumons la formation professionnelle en Suisse, plutôt que de nous reposer sur d'autres ; notre système de santé sera par ailleurs réaliste et durable si son organisation et sa gestion financière en sont sensiblement améliorées, et pour ce faire, la caisse publique est la voie que nous soutenons avec un large front d'acteurs. Le troisième est en lien avec de nouveaux projets ciblés qui incarnent cette vision et sa mise en œuvre : maintenir et (ré)introduire des prestations dans la liste des prestations de l'assurance de base axées sur la prévention comme le remboursement des lunettes.

 

Une caisse publique d'assurance maladie pour faire face à l'hypocrisie des assureurs

 

La hausse des primes pour 2012 est soudainement contenue, après deux années d'augmentation injustifiées, alors que les coûts de la santé ont très relativement progressé. Il faudrait ainsi faire mine de lancer régulièrement une initiative nationale pour une caisse publique pour que le ministre de la santé se mette au travail et que les assurances baissent le ton ? Ce n'est pas notre conception ni du système de santé, ni de la démocratie.

 

Faut-il le rappeler ? 2010 : 1,8% d'augmentation des coûts de la santé - des « coûts maîtrisés » selon la Confédération -pour 8,7% d'augmentation des primes. 7% d'écart, soit la somme de 1,4 milliard; en 2011 : 0,7% d'augmentation des coûts de la santé sur les six premiers mois et 6,5% d'augmentation de primes. Où est allé cet argent ?

 

En tous les cas, les assureurs ont montré qu'ils n'avaient tiré aucune leçon de la votation de 2007 dont le leitmotiv était l'incessante augmentation des coûts de la santé ; et la récente création d'une nouvelle association faîtière avec quelques-uns des assureurs importants montre qu'il y a une incapacité des assurances maladies à mettre en place un projet commun et cohérent. L'exercice a montré ses limites, et il est temps de mettre en place une gestion nouvelle du système de l'assurance maladie, innovante et qui fera une large place à la prévention : c'est bien là le sens de la proposition de caisse publique.

 

Dépenser plus pour avoir moins ? NON !

 

Au-delà de la qualité du système de santé, que doit assurer une caisse publique et que peut-elle faire de mieux ? La transparence des coûts et la fin d'une gestion des réserves inappropriée et coûteuse bien sûr.

 

Les Socialistes n'ont cessé de le demander avec une résolution genevoise et une motion parlementaire de Liliane Maury Pasquier acceptée par les chambres fédérales. Elle doit garantir aux assuré-e-s que leur facture cesse de s'alourdir continuellement. Car il faut le rappeler, cette année, les assuré-e-s viennent d'hériter d'une nouvelle charge par une nouvelle contribution directe au financement des soins à domicile et/ou des EMS, jusqu'à 20%, selon les cantons (10% à Genève sur les soins à domicile). Le nouveau financement des hôpitaux en 2012, visant à introduire de la concurrence et ouvrant l'assurance de base aux cliniques privées, va coûter aux cantons et alourdir les budgets publics. 24 millions supplémentaires à Genève. Simultanément, la liste des prestations remboursées se vide sous la pression des assureurs. Les lunettes, les médicaments pour les maladies rares, la préparation des médicaments par les infirmières en EMS, etc.

 

Le remboursement des lunettes a été supprimé. Cela a été dit, on ne peut pas gérer un tel système à coups de pétitions et d'initiatives : il s'agit de mettre un terme au diktat et au lobby des assurances maladies dans l'assurance de base, qui n'est pas un produit à gérer par la concurrence.

 

La caisse publique, c'est la maîtrise d'un projet global, cohérent pour les soins de base. Cela permettra d'avoir des discussions de fond sur le rôle, la portée et la pérennité de notre système de santé, et de l'articuler à d'autres politiques, comme la politique familiale par exemple. A titre d'exemple, le PS demande, depuis de nombreuses années, que l'on supprime les primes pour les enfants -spécialité suisse d'ailleurs -. Il y a actuellement un petit espoir dans ce sens, car la commission de la santé du Conseil national vient d'accepter une initiative parlementaire dans ce sens. Cette initiative va maintenant arriver devant la commission de la santé du Conseil des Etats, et c'est bien en élisant au Parlement fédéral, des défenseurs des assuré-e-s que ces visions globales et articulées ont une chance de passer.

 

La journée de récolte de samedi dernier a permis de récolter 886 signatures en une journée sur l'ensemble du canton de Genève. Au niveau national, l'initiative a été lancée le 1er février 2011, après seulement 9 mois, elle totalise déjà plus de 92'000 signatures (il faut récolter 100'000 signatures valables sur 18 mois pour pouvoir déposer une initiative fédérale).

 

Liliane Maury Pasquier, Christine Serdaly Morgan, Christian Brunier

09/10/2011

Pour la liberté en Syrie !

Salut les ami-e-s,

Pour soutenir nos ami-e-s syrien-ne-s se battant pour la liberté ;

Pour lutter contre la dictature syrienne qui massacre odieusement son peuple ;

Pour protester contre l'arrestation de manifestants se battant pour la démocratie par la police genevoise ;

Nous vous invitons à protester contre le régime terrifiant sytrien, le dimanche 9 octobre 2011, à 14 heures, devant le Consulat de Syrie à Genève, Cité des droits humains, 72, rue de Lausanne.

Les deux Conseiller-ère-s aux Etats de Genève, Liliane Maury Pasquier et Robert Cramer, seront présents pour soutenir le vent de liberté des Révolutions arabes.

Venez nombreuses et nombreux !

01:22 Publié dans Liberté | Tags : syrie, liberté | Lien permanent | Commentaires (0)

08/10/2011

Miscellanées du 8 octobre 2011 :

« En octobre 2011, votez socialiste pour éviter que GENEVE ne reste en rade à Berne ! »

Manuel Tornare, plein d'humour

 

Il y a 19 ans ... Décès du leader socialiste Willy Brandt, Prix Nobel de la Paix en 1971. Il reste l'une des figures de fierté du mouvement socialiste.

 

« Pour toutes et tous sans privilèges », je vote socialiste pour le Conseil national et Liliane Maury Pasquier / Robert Cramer pour le Conseil des Etats.

 

Je signe la pétition « Le peuple suisse doit se prononcer sur l'acquisition de nouveaux avions de combat ! » : La majorité de droite du Conseil national et du Conseil des États souhaite éviter que la population ait son mot à dire sur l'achat de nouveaux avions de combat. Cette procédure est profondément anti-démocratique et indigne de la Suisse. Une augmentation des moyens à disposition de l'armée conduira à de sombres coupes budgétaires dans d'autres domaines d'intervention de l'État comme la formation, les transports publics ou la recherche.  Le corps électoral doit pouvoir participer à la définition des priorités s'agissant d'incidences financières d'une telle ampleur. En conséquence, nous exigeons que le peuple puisse se prononcer sur l'acquisition de nouveaux avions de combat.

 

La centrale solaire géante sévillane Gemasolar va être inaugurée en Andalousie. Elle produira de l'énergie, 24 heures sur 24, pour 25'000 foyers grâce à ses sels fondus chauffés à plus de 500 °C. Cette nouvelle technologie est porteuse pour l'avenir.

 

Les socialistes français-es déposent une résolution à l'Assemblée Nationale en faveur de la reconnaissance par la France d'un Etat palestinien souverain, membre à part entière de l'O.N.U. La défense des droits des peuples est une revendication historique du mouvement socialiste.

 

Sarah Palin, l'intégriste religieuse foldingue de la droite extrémiste US, annonce sa non-participation à l'élection présidentielle américaine pour « se consacrer à Dieu et à sa famille. » Ouf, pour une fois Dieu ne provoque pas des guerres et sauve la planète.

 

Heureuse initiative de la Russie, pour une fois. Elle préconise la levée du blocus contre Cuba. « Nous appelons à la levée du blocus de Cuba. L'implication dans la coopération et non l'isolement, voici la méthode qu'il faut suivre pour débloquer les conflits au 21ème siècle», a déclaré Sergueï Lavrov, le Ministre des Affaires étrangères de la Russie.

13:39 Publié dans Politique | Tags : politique | Lien permanent | Commentaires (1)