21/12/2011

Miscellanées du 20 décembre 2011

« L'amitié aime l'égalité. Elle rend égaux ceux qu'elle unit. »
Proverbe latin

 

 

Les chinchillas sont des animaux très mignons vivants, mais immondes en forme de manteaux. Le Brésil va interdire l'élevage de ces rongeurs pour fournir de la fourrure, n'en déplaise aux bourgeoises pimbêches emballant leur corps hideux dans les peaux de ces petits mammifères. Rio, bravo !

 

La ville américaine de Portland attribue 50$ par mois aux personnes se rendant en vélo au travail. Le résultat de cette mesure d'incitation écologique est éclatant. 5,8% de la population active utile la bicyclette pour aller au boulot, soit 10 fois plus que la moyenne nationale aux USA. En proportion, à Paris, grâce à son Vélib' le pourcentage atteint 2,5%.

 

La commission des Affaires européennes du Sénat adopte, à l'unanimité, une proposition de résolution de la socialiste Catherine Tasca rejetant toute remise en cause du principe de libre circulation dans l'espace Schengen. Ce vote réaffirme une liberté importante pour la population européenne.

 

Réponds positivement à la question de la Tribune de Genève : Faut-il plus de zones piétonnes à Genève ? Ces aménagements rendent harmonieux et conviviales les villes.

 

Parfois l'activisme peut s'avérer dangereux, dans les pays de voyous. Pour manifester contre le régime peu démocratique de Biélorussie, trois militantes ukrainiennes du mouvement Femen se sont mis seins nus devant le siège du KGB, à Minsk. Après leur action choc, ces femmes se sont faites enlever par des flics locaux, puis ont été menacées avec des couteaux. Emmenées de force dans une forêt, à près de 320 kilomètres, les ripoux les ont faites déshabiller, ont confisqué leurs fringues, ont coupé leurs cheveux et les ont abandonnées nues, alors que la température avoisinait zéro degré. Heureusement, ces militantes pour la liberté ont été sauvées par un homme qui passait par là. Vivantes, mais dans un état de santé fragile, elles ont pu retourner dans leur pays d'origine et protestent vigoureusement auprès de la Biélorussie, contre cet acte totalitaire odieux.

 

L'actrice Pamela Anderson a lancé une campagne en Israël pour convaincre les religieux juifs de renoncer à la fourrure animale qui orne leurs fameux « streimels », le chapeau traditionnel. « Vous serez sûrement d'accord pour dire que la manière dont ces animaux souffrent, au nom du commerce des fourrures, viole les préceptes du judaïsme qui interdit strictement de causer des souffrances inutiles à des animaux », a argumenté la star. J'adhère totalement à cette vision.

Les commentaires sont fermés.