13/05/2012

Gauche TGV-caviar ?

« La justice sociale, réalité inquantifiable, fruit d'une perception, est aujourd'hui au plus bas.

Et François Hollande en a fait, à juste titre, depuis trente ans, son ambition majeure. »

Jacques Attali

 

La Tribune de Genève publie dans sa rubrique humoristique « Bob » :

 

Gauche TGV-caviar ! Victoire de François Hollande. France 2 filme la joie populaire à la Bastille. Qui apparaît au premier plan sur l'écran et qui aura sa photo le lendemain dans Libé ? Nos petits Genevois Christian Brunier, ex-député socialiste, et son épouse Ariane ex-député Verte ! Aux dernières nouvelles, le prolétaire Brunier, directeur aux SIG, n'a pas demandé qu'on lui applique le taux de 75% d'impôts promis par Hollande aux gros salaires.

 

Aux dernières nouvelles ? Je soutiens avec conviction cette mesure signée François Hollande, taxant à 75% le surplus de revenu annuel dépassant un million d'euros. Ceci ne me semble pas insupportable pour de telle rémunération.

 

Ma contribution ? Si on soumettait mon revenu à cette mesure fiscale, ma contribution s'élèverait à 0 franc, mon salaire étant évidemment bien au-dessous. Je suis favorable, en outre, aux initiatives plafonnant les hauts salaires. Le rapport entre le plus petit salaire et le plus haut dans une entreprise ne doit pas dépasser, à mes yeux, 1 à 6, voire 1 à 7. On en est bien loin dans cette économie trop financiarisée et trop injuste, où l'argent facile prend le dessus sur les considérations humaines.

 

Prolétaire ? Pas faux. Je proviens d'un milieu ouvrier, tant du côté de ma maman que de celui de mon papa. Mon grand-père maternel était un chemineau syndicaliste. Mon grand-père paternel était un boulanger, bossant comme livreur de bière. Mon père était plombier-ferblantier-appareilleur, tandis que ma maman a été ouvrière horlogère, avant d'assurer le travail de mère de famille. Moi, à 16 ans, j'ai commencé un apprentissage d'employé de commerce. Puis j'ai cheminé, lentement mais sûrement, de mon CFC à mon MBA, de mon job d'arpète à celui de directeur.

 

Caviar ? Je déteste ce plat, comme la gauche caviar d'ailleurs. Suis plutôt jambon-gratin ou fondue au fromage.

 

Ma conclusion ? Il est moins con de bien gagner sa vie et de voter à gauche que d'être pauvre ou de la classe moyenne et de voter à droite !

12:16 Publié dans Humour | Tags : gauche, tribune, humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.