19/06/2012

Un gouvernement monocolore en Ville de Genève ?

Pierre Maudet a été élu au Conseil d'Etat genevois. Sa place à l'Exécutif de la Ville de Genève va se libérer. A gauche, certains s'y voient déjà.

 

Squatter les 5 places du Conseil administratif serait une preuve d'arrogance, peu conforme à nos institutions de concordance.

 

La gauche a suffisamment hurlé contre le monocolorisme de droite au Conseil d'Etat de 1993 à 1997, pour ne pas renouveler cette expérience négative. Evidemment, dans plusieurs communes genevoises, le monopole de droite des postes gouvernementaux est la règle. Dans la grande majorité des municipalités genevoises, les partis bourgeois accaparent les trois sièges, alors qu'ils ne représentent parfois qu'une courte majorité de la population. La gauche ne pratique de la sorte qu'à Carouge. Si cette attitude de revanche peut éventuellement se comprendre dans des aréopages de trois personnes, ce mimétisme dans un Exécutif de cinq membres serait maladroit et peu respectueux du pluralisme politique.

 

La gauche affirmant fortement ses valeurs éthiques et prônant une démocratie vivante ne peut jouer un tel rôle. Soyons bon joueur et laissons, en cours de législature, cette place vacante à la droite, comme l'a voulu la population lors des dernières élections municipales.

 

Partager, n'est-ce pas la signature de la gauche ?

 

Christian Brunier, ancien Président des Socialistes genevois-es

11:50 Publié dans Politique | Tags : politique, genève, gauche | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.