01/07/2012

« Je lutterai contre la précarité … », disait Hollande

« Je lutterai contre la précarité qui frappe avant tout les jeunes,

les femmes et les salariés les moins qualifiés. »

François Hollande

 

Au 1er juillet 2012, François Hollande augmente le SMIC, le salaire minimum interprofessionnel de croissance, de 2%. Ce petit coup de pouce envers les travailleuses et travailleurs les plus défavorisés monte leur revenu de  1'398,37 euros mensuels à 1'425,67.

 

Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), 10,6% des salariés français étaient rémunérés au SMIC, à fin 2011, soit près de 1,8 million de personnes. Dans certains secteurs économiques, le taux de collaboratrices et collaborateurs astreints au salaire minimum peut monter à 35%, comme les activités hôtellerie et restauration.

 

Parallèlement, le gouvernement socialiste français revalorise de 2% les allocations chômage.

 

Ces gestes en faveur de populations précarisées sont évidemment insuffisants. Ils sont pourtant positifs et marquent un changement de politique. L'équipe Sarkozy accordait de beaux cadeaux aux nantis. Hollande souhaite supprimer ces avantages aux privilégiés et redistribuer progressivement ces richesses aux plus pauvres. Cette politique de petits pas en avant contraste avec les grandes enjambées en arrière du gouvernement précédent. Le niveau de vie des plus humbles progresse, certes lentement, mais sans déstabiliser les entreprises les plus fragiles.

 

Les syndicats et l'extrême-gauche revendiquent un SMIC à 1'700 euros. Ces milieux jouent à merveille leur rôle d'aiguillon. Cette pression vers le haut est salutaire et pousse le gouvernement socialiste dans le bon sens.

 

Les légers plus accordés par François Hollande et son gouvernement concordent avec le programme formulé par le nouveau Président durant la campagne électorale. François Hollande tient, une fois encore, ses promesses, cassant la spirale des fausses promesses démagogiques trop souvent habituelles en politique.

 

Un proverbe indien dit : « Le plus long des voyages commence par un petit pas. » Pourvu que ça dure !

13:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Au bord du précipice, c'est la fin du voyage qui commence par un petit pas.

Écrit par : norbert maendly | 01/07/2012

Pourvu que Le président Hollande tienne parole!!! Merci pour ce post

Écrit par : assurance santé expatrié | 05/07/2012

Les commentaires sont fermés.