01/08/2012

La FIFA se dévoile …

La Fédération internationale de Foot, la FIFA, autorise les femmes à jouer au foot avec un voile. Cette décision est une négation de l’émancipation de la femme et ne correspond en rien à une soi-disant liberté religieuse des femmes musulmanes. Nous pouvons lire le Coran dans tous les sens, pas de trace d’une obligation pour les femmes de porter un voile.

 

Certes, le foulard est abordé, comme dans les autres religions du Livre, comme attribut symbole d’humilité ou de pudeur, notamment pour se différencier des prostitués. C’est également le cas dans les religions chrétiennes et juives. Ce foulard est parfois porté par coquetterie.

 

D’ailleurs, dans la première période de l’Islam, ce port de voile ou de foulard n’était pas considéré comme un geste religieux. Comme le port de la barbe pour les hommes, le Coran n’oblige pas le port d’un voile pour la femme ou d’un autre attribut enfermant son visage !

 

Dans « Comprendre l’Islam », Quentin Ludwig explique : « Historiquement, le voile était seulement un signe de dignité. (…) Dans les premiers temps de l’Islam, le voile n’avait aucune portée religieuse. (…) Au départ, le voile avait essentiellement pour mission d’éviter qu’on ne confonde les femmes du Prophète avec les prostituées. »

 

Le voile (hijab) était aussi une allégorie utilisée par Mahomet pour séparer la vie privée de la vie publique. Leïla Babès, professeur de sociologie des religions et auteure de l’étude « le voile démystifié » le confirme : « Le hijab est très exactement une séparation, une tenture, séparant la vie privée du Prophète de sa vie publique. »

 

L’usage du voile est mentionné comme conseil, et pas comme obligation, pour échapper au harcèlement. Cette recommandation est circonstancielle et sans caractère éternel ou général. Elle concerne les femmes de Mahomet et non pas toutes les musulmanes. De plus, ces écrits datent d’une époque où toutes les femmes du monde portaient souvent des voiles et des foulards. Sans remonter si loin, je revois les photos de ma grand-mère française portant le foulard dans les années 60, pourtant épouse d’un communiste libertaire, féministe avant l’heure.

 

Certains idéologues de l’intégrisme islamique usurpent les écrits coraniques pour brimer les femmes, et les assouvir. Par machisme ou excès de jalousie, ils enlèvent un bout de personnalité à ces femmes pourtant si importantes dans l’histoire et l’actualité du monde musulman. Dans cet univers d’obligation, le refus de se voiler marginalise les résistantes, passant pour des femmes de petite vertu.

 

En prétendant faussement que le Coran oblige la femme à se masquer son visage, on enlève le libre choix des femmes de porter ou non un tel attribut. Les femmes sont plongées dans un système pervers de contrainte, bien contraire à l’esprit de liberté impulsé à la création par la religion musulmane.

14:43 Publié dans Sports | Tags : fifa, voile, religion, islam | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.