13/11/2012

Ernest Greiner honore Le Lignon au cœur de la verdure …

Le Lignon, dans l’imaginaire populaire, est souvent synonyme d’une simple banlieue de Genève. Cette cité est pourtant riche humainement et intéressante au niveau urbanistique. Les associations y fourmillent. Et les habitant-e-s  sont attachés à leur quartier. Ernest Greiner, l’une des figures de cette petite ville, avec son appareil photo, a mis en lumière ce lieu de vie, dans son contexte naturel.

 

Au cours des saisons, il a multiplié les clichés de ce site, chaque fois en valorisant l’écrin naturel enlaçant ces grands bâtiments. Coureur à pied invétéré, il a choisi ses angles de vues en enchaînant les foulées sur les nombreux chemins pédestres longeant ce quartier. Avec l’énergie volontariste qui caractérise ce personnage attachant, il a édité un beau livre, valorisant Le Lignon.

 

Je participe à l’inauguration de l’exposition du livre photographique de mon pote Ernest Greiner, avec lequel j’ai siégé, certes sur des bancs un peu adverses, au Conseil municipal de Vernier et au Grand Conseil genevois.

 

 

Cet ouvrage, intitulé « Les quatre saisons autour du Lignon » s’interroge : « Dans ce monde agité, voyons-nous encore la beauté d la nature ? » Ce quartier, fortement urbanisé, est au cœur d’un environnement assez protégé. Ernest, à travers son objectif, a marié astucieusement ces immeubles avec la nature foisonnante voisine.

21:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

11/11/2012

Le plus grand millefeuille du monde

Je participe, très modestement, à la réalisation du plus grand millefeuille du monde, à Palexpo, durant la Foire de Genève.Cet événement marque les 25 ans de l’entreprise de Gilles Desplanches, avec qui j’ai siégé  au Grand Conseil genevois et avec lequel j’ai suivi mon cursus MBA. Cet exploit est réalisé au profit du dépistage du cancer du sein, cause qui me tient particulièrement à cœur. Ma femme a d’ailleurs présidé, durant près d’une décennie, la Fondation genevoise de dépistage du cancer du sein.

 

Participent notamment à la conception de ce gâteau géant : Isabel Rochat, Conseillère d'Etat genevoise ; Sami Kanaan, Conseiller administratif de la Ville de Genève ; Marie-Thérèse Porchet, artiste ; Alain Morisod, artiste ; Pierre Froidevaux, le boss de SOS Médecin ; Robert Deillon, Directeur de l’Aéroport de Genève Cointrin ; Michel Balestra, ancien Président du Conseil d’administration des Hôpitaux Universitaires de Genève ;Jacques Jeannerat, Directeur de la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Services de Genève ; Michel Forni, Président d’Honneur du Réseau Cancer du sein ; Claude Membrez, Directeur général de Palexpo ; Gabriel Barillier, le futur Président du Parlement genevois, et bien d’autres volontaires de talent.

 

Après 3 heures 30 de labeur, le record tombe. Je ne prends qu’une petite pause de 20 minutes pour aller faire un petit coucou, avec Sami Kanaan, aux viticulteurs genevois, et plus spécialement à notre ami Loulou Serex. Le gâteau géant atteint 1'221,67 mètres. Il est homologué par une Juge, Anna Orford, du Guiness des records. Le précédent record était détenu par nos amis belges, avec une pâtisserie de 1’031,25 mètres. Notre œuvre est coupée en 30'000 tranches. Notamment, tous les enfants des cuisines scolaires de la Ville de Genève en recevront, demain, une part. Grâce à l’association « Partage », plusieurs personnes défavorisées en mangeront aussi un morceau.

 

Cette aventure était une idée généreuse, ludique et conviviale. Bravo à Gilles pour cette belle initiative !

 

Millefeuille.jpg