11/12/2012

Miscellanées du 11 décembre 2012

Les Talibans ne respectent pas le Coran

Des femmes, excessivement courageuses, ont défié les intégristes en manifestant, ce jour, à Kaboul, pour défendre les droits de la femme. Selon la Commission afghane indépendante des droits de l'homme, les violences faites aux femmes sont en forte hausse. En maltraitant les femmes, les Talibans violent le Coran, qu’ils prétendent défendre. Le Prophète Mahomet était très clair : « Veuillez au bien des femmes. » Nehad Abu el Komsam, de l’Egyptian Center for Women Rights, rappelle, à juste titre, les principes fondateurs de la religion musulmane quant à l’égalité des sexes et l’interprétation dangereuse réalisée par les milieux intégristes : « Dans l’Islam, les hommes et les femmes bénéficient de droits égaux, indépendamment du genre et de la religion. Les fondamentalistes tentent de gommer cet aspect pour diviser la société. »Comme les oignons, les Talibans font pleurer les femmes et ça je ne peux le supporter. Ces Islamistes devraient un peu mieux lire les textes fondateurs de leur religion, plutôt que d’écouter des extrémistes  machistes et violents.

 

Conseil d’Etat genevois

Bien que retiré de la politique depuis plusieurs mois, voire années, suivant comment l’on compte, certaines personnes, dont des Conseillers d’Etat en poste, m’interpellent pour savoir si je serai l’un des multiples socialistes à être candidat-e au Conseil d’Etat genevois. Non, non, non ! Il est très difficile et périlleux de revenir en politique lorsque nous avons quitté sa scène depuis un moment. Pour gagner, il faut être mobilisé à 200%. Je n’atteins vraiment pas ce pourcentage. Et surtout, je n’aime plus les p’tites guéguerres de camps, surtout en interne. J’aime me battre pour mes idéaux. Je ne supporte plus la politique politicienne. Bonne chance donc à celles et ceux qui seront volontaires, motivés et, espérons-le, efficaces pour défendre les intérêts du canton !

 

Ecologie, de la théorie à la pratique

Du mobilier à la fois esthétique, fonctionnel et éco-responsable ! Dans le respect des exigences environnementales que s’est fixé SIG, le service que je dirige, a choisi la nouvelle gamme de mobilier de mon entreprise sur des critères ergonomiques, économiques, fonctionnels, esthétiques et écologiques. Seuls des fournisseurs certifiés ayant implanté une politique éco-responsable à chaque niveau du processus de création, fabrication et acheminement du mobilier ont été sélectionnés. Matières premières et matériaux : le mobilier est fabriqué dans du matériel recyclé ou issu d’une gestion responsable des ressources. Les colles et peintures sont exemptes de solvants et de produits toxiques. De plus, la longévité du mobilier est garantie par la solidité et la qualité des matériaux utilisés. Déchets et recyclage : chaque fournisseur propose un service de réparation et de recyclage de son mobilier. Consommation énergétiques et CO2 : le mobilier est fabriqué dans des usines européennes soucieuses de limiter leur impact environnemental et de privilégier les énergies renouvelables. Emballage : l’emballage de protection du mobilier est réduit au maximum, totalement supprimé, réutilisable ou encore biodégradable dépendant des fournisseurs. Transport et livraison : Les livraisons de mobilier sont systématiquement regroupées pour éviter les voyages à vide et les conducteurs sensibilisés à la conduite écologique. Certificats et label : la conformité de la fabrication du mobilier en matière de qualité, de sécurité, de santé et de gestion de l’environnement a été certifiée par des standards nationaux et internationaux.

 

Ni de gauche, ni de droite, juste humain

D’accord avec le Parti du Travail, il faut interdire, durant l’hiver, les expulsions d’appartements sans relogement, tant que le taux de vacance est inférieur à 1,5%. C’est juste de l’humanisme.

Les commentaires sont fermés.