16/12/2012

Ensemble, pour un droit d’asile digne

Mon humanisme m’oblige, sans coup férir, à signer le référendum « Halte aux durcissements dans le domaine de l’asile en Suisse ».

 

Cette loi inique supprime la désertion comme motif d’asile. Avec un dispositif de ce type, Charles de Gaulle aurait été rejeté par les Britanniques, alors qu’il fuyait l’armée française, collaboratrice des Nazis, pour combattre plus efficacement cette idéologie de haine. Jamais l’Appel de Londres n’aurait été entendu.

 

Ce durcissement législatif supprime les procédures d’asile demandées dans les Ambassades. Un grand nombre de personnes très menacées ont trouvé refuge dans des sites diplomatiques étrangers. Sous le totalitarisme stalinien en Europe de l’Est ou lors de la répression dans le Chili de Pinochet, un grand nombre d’opposant-e-s politiques ont sauvé leur vie en franchissant les grilles de ces Ambassades et ont pris le chemin de l’exil plutôt que celui de l’exécution sommaire. Tracer ce droit humain dans les textes est facile, bien assis sur son fauteuil de parlementaire à Berne. Et dans la vraie vie, dans la réalité de l’oppression que vivent trop de peuples ? Je ne peux pas accepter ce geste irresponsable, cet acte caractérisé d’inhumanité.

 

D’autres dispositions sont tout aussi contraires aux Droits humains, base d’une société harmonieuse et fraternelle. Toute personne, sensible à ces valeurs humanistes, doit refuser ces nouvelles procédures d’asile, que l’on soit de droite, de gauche ou sans étiquette politique.

Commentaires

Pour telecharger la feuille que vous pouvez signer et demander à d'autres de votre commune à faire de même, cliquez ici : http://www.asyl.ch/wp-content/uploads/2012/09/20121206_referendumsbogen_FR_IO_Neutral.pdf

Écrit par : Carol Scheller | 16/12/2012

Merci pour l'article, très intéressant

Écrit par : tizloan | 19/12/2012

Les commentaires sont fermés.