31/12/2012

Gourmandises provençales

Avons passé quelques jours en Provence et avons récolté quelques souvenirs goûteux … De grands gourmands …

Lire la suite

14:33 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0)

30/12/2012

Avant Noël … Soirée OSR - Traveling sur les musiques de film

Soirée en compagnie de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR). Philippe Béran tient la baguette et surtout anime la salle avec des explications ludiques, cocasses et dynamiques.

La soirée est placée sous le signe des grandes musiques de films et de séries. Ces célèbres airs sont entrecoupés, à des moments, par quelques mélodies classiques reprises par des publicités.

 

« 20th Century Fox Fanfare » retentit. Le concert commence avec le même thème que les grands films américains.

 

Les standards défilent : « Chapeau melon et bottes de cuir » de Laurie Johnson ; « Les Mystères de l’Ouest », musique signée par Richard Markowitz ; « Roméo et Juliette », œuvre de Serge Prokofiev ; « Amicalement vôtre » de John Barry ; « Star Trek » d’Alexander Courage ; « La Petite Maison dans la Prairie » de David Rose ; « Chicken Reel » de Leroy Anderson ; La « Valse » de Dimitri Chostakovitch » ; Le thème des Looney Tunes ; « La Panthère Rose » d’Henry Mancini et « Les Simpson » de Danny Elfman.

 

Mon moment magique est « Mission Impossible », morceau du gigantesque Lalo Schifrin. J’avais eu le privilège d’applaudir ce génial compositeur et pianiste, lorsqu’il était venu jouer avec son groupe de jazz en compagnie de l’OSR. J’avais été scié par les performances de son trompettiste et tromboniste James Morisson.

 

« La Liste de Schindler » de John Williams forme le moment d’émotion forte de la soirée. Le violoniste solo de l’Orchestre de la Suisse romande, le souriant Abdel-Hamid El Schwekh interprète cette poignante musique. Ce virtuose, formé au Caire et à Genève, d’origine arabe, rend  un vibrant hommage au peuple juif. Un merveilleux symbole de paix entre les peuples, à travers la musique. Une mélodie touchante pour ne jamais oublier l’horreur nazie.

16/12/2012

Ensemble, pour un droit d’asile digne

Mon humanisme m’oblige, sans coup férir, à signer le référendum « Halte aux durcissements dans le domaine de l’asile en Suisse ».

 

Cette loi inique supprime la désertion comme motif d’asile. Avec un dispositif de ce type, Charles de Gaulle aurait été rejeté par les Britanniques, alors qu’il fuyait l’armée française, collaboratrice des Nazis, pour combattre plus efficacement cette idéologie de haine. Jamais l’Appel de Londres n’aurait été entendu.

 

Ce durcissement législatif supprime les procédures d’asile demandées dans les Ambassades. Un grand nombre de personnes très menacées ont trouvé refuge dans des sites diplomatiques étrangers. Sous le totalitarisme stalinien en Europe de l’Est ou lors de la répression dans le Chili de Pinochet, un grand nombre d’opposant-e-s politiques ont sauvé leur vie en franchissant les grilles de ces Ambassades et ont pris le chemin de l’exil plutôt que celui de l’exécution sommaire. Tracer ce droit humain dans les textes est facile, bien assis sur son fauteuil de parlementaire à Berne. Et dans la vraie vie, dans la réalité de l’oppression que vivent trop de peuples ? Je ne peux pas accepter ce geste irresponsable, cet acte caractérisé d’inhumanité.

 

D’autres dispositions sont tout aussi contraires aux Droits humains, base d’une société harmonieuse et fraternelle. Toute personne, sensible à ces valeurs humanistes, doit refuser ces nouvelles procédures d’asile, que l’on soit de droite, de gauche ou sans étiquette politique.

15/12/2012

Vivre sans arme

Pour  la 115ème fois aux Etats-Unis, un homme fait un carnage dans une école. C’est à Newtown, dans cette petite ville du Connecticut, que cette tuerie s’est déroulée. 20 enfants - de 5 à 10 ans - et 7 adultes ont été tués sous les balles d’un jeune homme fou de 24 ans.

 

L’heure est à la mémoire des victimes et à la compassion envers les familles.

 

Pourtant, il ne faut pas que cette tristesse, que les larmes qui coulaient sur les joues du Président Obama, esquivent l’action et le courage politique.

 

Cet acte diabolique doit secouer les esprits pour que ces agissements deviennent le plus rare possible.

 

La propagation gigantesque des armes aux USA n’explique pas à 100% de telles actions meurtrières. Pourtant, ce commerce libre d’engins de guerre y contribue assurément. Détenir une arme à feu est un droit garanti par le deuxième amendement de la Constitution américaine. Quel danger ! 57 millions d’Américains possèdent au moins une arme feu personnelle.  La corrélation entre le nombre d’armes à domicile et les morts par armes à feux existe partout dans le monde.

 

Il faut ajouter à ces massacres de grande ampleur, les homicides et les suicides par armes à feux. Aux USA, on en démontre plus de 35'000 à 40'000 par an. La moitié environ sous forme d’homicides, l’autre sous forme de suicides.

 

Selon le Bureau fédéral américain de l’alcool, du tabac et des armes à feu, en 2008, les fabricants d’armes de ce pays ont produit, à des fins privées, 1,6 million de pistolets, 1,6 millions de fusils, 750'000 armes de chasse et 530'000 revolvers. Seules 228'000 de ces engins de la mort ont été exportées. Tout le reste a été mis en vente sur le territoire des Etats-Unis.

 

Le lobby des armes à feux est hyper puissant aux USA. Le gouvernement Obama doit avoir le courage de l’affronter pour que cesse ces tueries ignobles.

 

Et que retentissent en ce jour de deuil les paroles de sagesse du Mahatma Gandhi : « Je m’oppose à la violence parce que lorsqu’elle semble produire le bien, le bien qui en résulte n’est que transitoire, tandis que le mal produit est permanent. »

11/12/2012

Miscellanées du 11 décembre 2012

Les Talibans ne respectent pas le Coran

Des femmes, excessivement courageuses, ont défié les intégristes en manifestant, ce jour, à Kaboul, pour défendre les droits de la femme. Selon la Commission afghane indépendante des droits de l'homme, les violences faites aux femmes sont en forte hausse. En maltraitant les femmes, les Talibans violent le Coran, qu’ils prétendent défendre. Le Prophète Mahomet était très clair : « Veuillez au bien des femmes. » Nehad Abu el Komsam, de l’Egyptian Center for Women Rights, rappelle, à juste titre, les principes fondateurs de la religion musulmane quant à l’égalité des sexes et l’interprétation dangereuse réalisée par les milieux intégristes : « Dans l’Islam, les hommes et les femmes bénéficient de droits égaux, indépendamment du genre et de la religion. Les fondamentalistes tentent de gommer cet aspect pour diviser la société. »Comme les oignons, les Talibans font pleurer les femmes et ça je ne peux le supporter. Ces Islamistes devraient un peu mieux lire les textes fondateurs de leur religion, plutôt que d’écouter des extrémistes  machistes et violents.

 

Conseil d’Etat genevois

Bien que retiré de la politique depuis plusieurs mois, voire années, suivant comment l’on compte, certaines personnes, dont des Conseillers d’Etat en poste, m’interpellent pour savoir si je serai l’un des multiples socialistes à être candidat-e au Conseil d’Etat genevois. Non, non, non ! Il est très difficile et périlleux de revenir en politique lorsque nous avons quitté sa scène depuis un moment. Pour gagner, il faut être mobilisé à 200%. Je n’atteins vraiment pas ce pourcentage. Et surtout, je n’aime plus les p’tites guéguerres de camps, surtout en interne. J’aime me battre pour mes idéaux. Je ne supporte plus la politique politicienne. Bonne chance donc à celles et ceux qui seront volontaires, motivés et, espérons-le, efficaces pour défendre les intérêts du canton !

 

Ecologie, de la théorie à la pratique

Du mobilier à la fois esthétique, fonctionnel et éco-responsable ! Dans le respect des exigences environnementales que s’est fixé SIG, le service que je dirige, a choisi la nouvelle gamme de mobilier de mon entreprise sur des critères ergonomiques, économiques, fonctionnels, esthétiques et écologiques. Seuls des fournisseurs certifiés ayant implanté une politique éco-responsable à chaque niveau du processus de création, fabrication et acheminement du mobilier ont été sélectionnés. Matières premières et matériaux : le mobilier est fabriqué dans du matériel recyclé ou issu d’une gestion responsable des ressources. Les colles et peintures sont exemptes de solvants et de produits toxiques. De plus, la longévité du mobilier est garantie par la solidité et la qualité des matériaux utilisés. Déchets et recyclage : chaque fournisseur propose un service de réparation et de recyclage de son mobilier. Consommation énergétiques et CO2 : le mobilier est fabriqué dans des usines européennes soucieuses de limiter leur impact environnemental et de privilégier les énergies renouvelables. Emballage : l’emballage de protection du mobilier est réduit au maximum, totalement supprimé, réutilisable ou encore biodégradable dépendant des fournisseurs. Transport et livraison : Les livraisons de mobilier sont systématiquement regroupées pour éviter les voyages à vide et les conducteurs sensibilisés à la conduite écologique. Certificats et label : la conformité de la fabrication du mobilier en matière de qualité, de sécurité, de santé et de gestion de l’environnement a été certifiée par des standards nationaux et internationaux.

 

Ni de gauche, ni de droite, juste humain

D’accord avec le Parti du Travail, il faut interdire, durant l’hiver, les expulsions d’appartements sans relogement, tant que le taux de vacance est inférieur à 1,5%. C’est juste de l’humanisme.