10/02/2013

A voté !

Je vote Oui à l’arrêté fédéral helvétique sur la politique familiale. Cette modification constitutionnelle améliore les bons sentiments au niveau de la politique de la famille. Les intentions sont louables. Il faudra passer à l’action, au-delà de ces gentilles résolutions, sans contraintes de résultat.

 

Bien évidemment, je soutiens l’initiative Minder contre les rémunérations indécentes. Ce projet est minimaliste. Il est tout de même un signal positif contre l’indécence de certains salaires mirobolants d’une poignée de dirigeants d’entreprise. J’approuve la loi fédérale sur l’aménagement du territoire. Cette modification législative vise un aménagement plus harmonieux et évite des zones surdimensionnées. Elle met un terme au gaspillage du sol et au mitage du territoire.

 

Je m’oppose à l’initiative cantonale genevoise qui porte pourtant un joli nom, bien trompeur, même si elle part d’un bon sentiment : Stop aux hausses de tarifs des Transports publics genevois (TPG).  Figer les tarifs dans une loi et confier au Parlement l’approbation de tarifs est une fausse bonne idée. Il est dangereux pour l’avenir des transports publics de bloquer les tarifs des TPG, sans lier ce blocage de revenus à une augmentation de la subvention aux transports publics. Ayant siégé 11 ans au Grand Conseil genevois, je connais l’irresponsabilité ou la légèreté de certaines majorités de circonstance. Graver dans le marbre les tarifs, sans augmenter la subvention, pourrait pousser les TPG à la suffocation. Finalement, on ne peut pas d’un côté demander à un Conseil d’administration de gérer une entreprise publique et d’un autre l’empêcher de gérer les recettes de cette régie publique.

 

Je vote pour la loi instituant la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève. Le remède est peu sexy, mais représente la moins mauvaise solution pour répondre au vieillissement de la population. Augmenter fortement les cotisations ou descendre massivement les prestations ne me semble pas acceptable. La loi est un compromis acceptable, répartissant équitablement les efforts, sans les rendre inconsidérés.

17:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.