27/04/2013

Genevoiseries du jour ...

Durant 12 jours, les comédiens Philippe Cohen et Julien Opoix ont diverti Genève avec leur spectacle d’impro de talent : « Tout ce que vous avez voulu savoir sur l’impro sans jamais oser le demander ». Pas une trace de ce bon spectacle dans les médias. La nouvelle diva mondiale du jazz, Melody Gardot, donne un concert d’exception au Théâtre du Léman de Genève. Quasiment aucune trace dans les médias. Pendant ce temps, l’annonce du chien de Silvester Stallone tué par un coyote occupait nos journalistes. Leurs priorités ne sont pas les miennes.

 

Les viticulteurs genevois ont choisi comme Président, l’ancien Conseiller d’Etat genevois, Conseiller aux Etats, Robert Cramer. L’ami Bob promet de mieux promouvoir les crus genevois à Berne. Enfin un politicien qui sait de quoi il parle !

 

Le Conseil municipal de Vernier a décidé à la quasi-unanimité de modifier son propre règlement. Le Conseiller municipal verniolan et Député du MCG Thierry Cerutti s’énerve contre une décision qu’il qualifie d’ « antidémocratique ». Le vote d’une grande majorité émanant d’une élection par le peuple est, selon cet élu du MCG, « antidémocratique ». Nous n’avons vraiment pas les mêmes valeurs.

 

Le député genevois UDC Eric Bertinat écrit sur son blog : « Cocus ! Qui ? Tous les députés PLR qui ont retourné leur veste en acceptant le budget 2013 après accord avec leurs copains socialistes (…) » Cocu dans le dico : victime d’infidélité conjugale. Le PLR est donc victime d’infidélité conjugale. De la part de qui ? Avec qui ? Le Grand Conseil, une grande coucherie ?

 

L’ami Christian Lüscher crie comme une jeune pucelle contre la délinquance lorsque quelques Roms roulent des grands naïfs en jouant au bonneteau sur les quais lémaniques. Cette arnaque est dérangeante et condamnable, pas trop dangereuse tout de même. L’élu PLR adopte la même sévère posture contre les squatters, les manifestants ou les jeunes alternatifs parcourant le canton en patins à roulettes. Le grand effarouché, prêt à fliquer le pays en voyant un pauvre tendre la main dans la rue, devient un grand tolérant face à la criminalité financière. Il se dit d’accord de lever le secret bancaire uniquement en « cas de fraude ou d’évasion fiscale répétée et portant sur des montants élevés. » Seules les récidives couplées à une grande ampleur de violation méritent une sanction, selon Cricri ? Drôle de conception de la justice pour un brillant juriste.

 

A l’abordage … Didier Bonny, après avoir quitté le PDC, passe au Parti pirate, alors que nous l’attendions plutôt chez les Verts ou au PS. Comme disait Sénèque : « Lorsqu’on ne sait pas vers quel port on navigue, aucun vent n’est le bon. » Même quand on est pirate ?

 

 

15:43 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.