28/07/2013

Mariage pour toutes et tous en Suisse

 

Petite lettre ouverte  à Christian Levrat, Président du Parti socialiste suisse

 

Salut Christian,

 

Après la France et une multitude d’autres pays, les député-e-s britanniques ont voté le projet de loi légalisant le mariage homosexuel en Angleterre et au Pays de Galles, ouvrant la voie aux premiers mariages entre personnes du même sexe à la mi-2014. Et en Suisse, c’est pour quand ?

 

Le Parti socialiste suisse est le symbole de la défense des libertés. Toute son histoire le prouve. J’estime que notre parti devrait avoir l’audace de proposer ce droit à l’amour pour les personnes du même sexe.

 

Dans la plupart des pays ayant libéralisé le droit du mariage à celles et ceux qui le souhaitent, en assumant pleinement leur orientation sexuelle, les socialistes ont joué un rôle moteur.

 

Il semblerait normal qu’en Suisse, le PS soit cet agitateur d’idées, amenant au progrès et à davantage de liberté et de droit.

 

Par avance, je te remercie de ton action dans ce sens et t’adresse, Cher Christian, mes amicales salutations.

 

Christian Brunier, ancien Président du Parti socialiste genevois et anc. député.

07:36 Publié dans Liberté | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Cotre lettre ouverte est dans la suite logique des événements européens.
Je suis surprise que vous fassiez passer le droit à l'amour par le droit au contrat de mariage. Il est heureux que le droit à l'amour soit tout-à-fait libre et ne dépende que du droit que notre être intérieur s'octroie.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28/07/2013

«...ce droit à l’amour pour les personnes du même sexe.»

Rien n'empêche les homosexuels de s'aimer, même hors mariage...

Je ne vais pas me lancer dans le type de débat «morale machin chose» comme l'ont vécu nos voisins.

Néanmoins, il conviendrait que le PS - qui se préoccupe du porte-monnaie des salariés - se lance d'abord dans une réforme sociale hautement plus importante, celle des effets négatifs du mariage:
- le principe de plafonnement des rentes de vieillesse pour couples mariés (la somme des deux rentes individuelles d'un couple marié ne pouvant être supérieure à 150%).

Ah ! c'est JUSTE ce truc où la rente de l'un des deux est amputée de 50%… alors que les deux ont payé leurs cotisations à 100%. Très gros débat !

Quoi qu’il en soit, le mariage, même pour les hétérosexuels est un modèle social dépassé dans une société de plus en plus hédoniste. Pour un oui pour un non, les couples volent en éclat et les conséquences de ces dissolutions apparaissent démesurées face à la fragilité de l'engagement. Ainsi, les unions libres sont bien plus commodes face aux ennuis consécutifs à un divorce.

Et puis, les couples non mariés ont nettement plus d'avantages que les mariés: le contrat de mariage aliène le principe de la liberté individuelle (hors mariage, les partenaires sont responsables individuellement devant l'impôt, les dettes, les revenus, la fortune ainsi que toutes autre prises de décisions).

Au fait, on a trop tendance à l'oublier, le mariage c'est du sérieux. C'est même fait pour ceux qui sont prêts à l'assumer à perpète malgré les hauts et les bas. C'est d'ailleurs ce que l'on se jure devant le curé, le pasteur ou le pétabosson. Mais bon, les promesses rendent les fous joyeux.

Donc, pour ceux qui n'arrivent pas à tenir… ben évidemment ça va être l'ENFER judiciaire, social, affectif (séparation d'avec les enfants), etc. La cata quoi !

Alors, le mariage pour tous… sont téméraires les homosexuels !

Enfin, l'AMOUR... il n'est plus dans le pré carré du mariage, quand on sait que de nos jours une union sur deux finit par un divorce... avec des conséquences souvent dramatiques bien plus liées aux questions matérielles qu'affectives...

Écrit par : petard | 30/07/2013

Les commentaires sont fermés.